FLASH
[11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  |  [10/12/2017] Netanyahu donne une leçon d’histoire à Macron: « Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un autre peuple. Plus vite les Palestiniens accepteront cette réalité, plus vite nous arriverons à la paix »  |  Netanyahu à Paris : « la stratégie d’Israël est de se servir de [ses nouveaux alliés] du monde Arabe pour forcer les Palestiniens à être réalistes sur le processus de paix »  |  Netanyahu à Macron : « Paris est la capitale de la France. Jérusalem est la capitale d’Israël. Nous respectons votre histoire et vos choix, et je sais qu’en tant qu’ami, vous respectez la nôtre »  |  Netanyahu à propos d’Erdogan: « quand on bombarde les villages kurdes, aide l’Iran et soutient le Hamas on ne peut pas donner des leçons de morale à Israël »  |  Vendée : la crèche de Noël définitivement autorisée à La Roche-sur-Yon  |  Paris : Manifestation antisémite contre Israël: une femme d’un certain âge, pro-israélienne, attaquée par des antisionistes  |  Jérusalem : attentat au couteau. Un jeune de 25 ans dans un état critique  |  Ce dimanche, Tsahal a découvert et détruit un autre tunnel terroriste du Hamas  |  59% des Français ont une vision négative de l’avenir de la France (Sondage JDD 9 décembre 2017)  |  Après la décision de Trump de reconnaître que Jérusalem est en effet la capitale israélienne, une centaine de personnes attaquent une synagogue de Suède. Et la gauche soutient que les antisionistes ne sont pas des antisémites !  |  [09/12/2017] Macron, le honteux héritier de l’idéologie pétainiste, s’allie à la Turquie pour réclamer l’annulation de Trump sur Jérusalem  |  La Cour suprême donne une 1ere victoire à Trump sur les « dreamers », illégaux arrivés mineurs aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy le 22 septembre 2017

À l’approche du référendum kurde pour l’indépendance, le commentaire du vie président irakien survient suite au soutien de Netanyahou à un Kurdistan indépendant

 

Le vice-président de l’Irak a déclaré dimanche que son pays «n’autoriserait pas la création d’un deuxième Israël dans le nord de l’Irak», en référence à la tentative kurde d’indépendance, a annoncé un site d’information pro kurde.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le vice-président irakien Nouri al-Maliki a fait les commentaires à l’ambassadeur des États-Unis en Irak, Douglas Sliman.

Avant le référendum du 25 septembre sur l’indépendance kurde en l’Irak, une mesure opposée par les législateurs irakiens, Netanyahou a déclaré son soutien aux «efforts légitimes des Kurdes pour parvenir à leur propre état», ce qui rend Israël le seul pays à soutenir l’établissement d’un Kurdistan indépendant.

Après le soutien de Netanyahou aux efforts nationaux kurdes, les journaux pro-gouvernementaux en Turquie ont publié des fake news concernant un accord pour installer 200 000 juifs kurdes dans le nouveau Kurdistan indépendant, pendant que la Turquie augmentait ses avertissements contre un « oui » lors du prochain référendum.

Le plan de réétablissement, les faux rapports, ont été débunkés par le président du gouvernement régional du Kurdistan, Massoud Barzani. Un journal turc pro-gouvernemental, Yeni Sefak a écrit que Barzani «n’a reçu son soutien que par Israël pendant le processus référendaire» et qu’il utilisera «l’aide des Kurdes d’origine juive».

Israël a maintenu discrètement des relations militaires, d’intelligence et d’affaires avec les Kurdes depuis les années 1960, en considérant le groupe ethnique minoritaire – dont la population indigène est divisée entre l’Irak, la Turquie, la Syrie et l’Iran – comme un tampon contre les adversaires arabes et en soutien du droit des peuples à l’autodétermination qui n’est plus un droit apprécié par la communauté internationale, qui préfère que les dirigeants décident ce qui est bien pour leurs peuples, considérant que les élites savent mieux qu’eux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz