FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy le 22 septembre 2017

À l’approche du référendum kurde pour l’indépendance, le commentaire du vie président irakien survient suite au soutien de Netanyahou à un Kurdistan indépendant

 

Le vice-président de l’Irak a déclaré dimanche que son pays «n’autoriserait pas la création d’un deuxième Israël dans le nord de l’Irak», en référence à la tentative kurde d’indépendance, a annoncé un site d’information pro kurde.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le vice-président irakien Nouri al-Maliki a fait les commentaires à l’ambassadeur des États-Unis en Irak, Douglas Sliman.

Avant le référendum du 25 septembre sur l’indépendance kurde en l’Irak, une mesure opposée par les législateurs irakiens, Netanyahou a déclaré son soutien aux «efforts légitimes des Kurdes pour parvenir à leur propre état», ce qui rend Israël le seul pays à soutenir l’établissement d’un Kurdistan indépendant.

Après le soutien de Netanyahou aux efforts nationaux kurdes, les journaux pro-gouvernementaux en Turquie ont publié des fake news concernant un accord pour installer 200 000 juifs kurdes dans le nouveau Kurdistan indépendant, pendant que la Turquie augmentait ses avertissements contre un « oui » lors du prochain référendum.

Le plan de réétablissement, les faux rapports, ont été débunkés par le président du gouvernement régional du Kurdistan, Massoud Barzani. Un journal turc pro-gouvernemental, Yeni Sefak a écrit que Barzani «n’a reçu son soutien que par Israël pendant le processus référendaire» et qu’il utilisera «l’aide des Kurdes d’origine juive».

Israël a maintenu discrètement des relations militaires, d’intelligence et d’affaires avec les Kurdes depuis les années 1960, en considérant le groupe ethnique minoritaire – dont la population indigène est divisée entre l’Irak, la Turquie, la Syrie et l’Iran – comme un tampon contre les adversaires arabes et en soutien du droit des peuples à l’autodétermination qui n’est plus un droit apprécié par la communauté internationale, qui préfère que les dirigeants décident ce qui est bien pour leurs peuples, considérant que les élites savent mieux qu’eux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz