FLASH
[21/02/2018] Cauchemar absolu pour BDS : Intel investi 5 milliards de dollars pour ouvrir une usine en Israël  |  Mali: 2 soldats français ont été tués par des islamistes, en sautant sur une bombe artisanale  |  [20/02/2018] Danemark : Le suspect qui a attaqué un couple à la hache a été arrêté – oups! C’est encore un musulman  |  Effet Trump : La confiance des petites entreprises atteint un sommet record début 2018 après la victoire de la réforme fiscale de Trump  |  La nuit dernière, Tsahal a arrêté 7 terroristes musulmans en Judée-Samarie, recherchés pour implication dans des attaques terroristes et des violents troubles contre des civils et le personnel de sécurité  |  [19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy le 22 septembre 2017

À l’approche du référendum kurde pour l’indépendance, le commentaire du vie président irakien survient suite au soutien de Netanyahou à un Kurdistan indépendant

 

Le vice-président de l’Irak a déclaré dimanche que son pays «n’autoriserait pas la création d’un deuxième Israël dans le nord de l’Irak», en référence à la tentative kurde d’indépendance, a annoncé un site d’information pro kurde.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le vice-président irakien Nouri al-Maliki a fait les commentaires à l’ambassadeur des États-Unis en Irak, Douglas Sliman.

Avant le référendum du 25 septembre sur l’indépendance kurde en l’Irak, une mesure opposée par les législateurs irakiens, Netanyahou a déclaré son soutien aux «efforts légitimes des Kurdes pour parvenir à leur propre état», ce qui rend Israël le seul pays à soutenir l’établissement d’un Kurdistan indépendant.

Après le soutien de Netanyahou aux efforts nationaux kurdes, les journaux pro-gouvernementaux en Turquie ont publié des fake news concernant un accord pour installer 200 000 juifs kurdes dans le nouveau Kurdistan indépendant, pendant que la Turquie augmentait ses avertissements contre un « oui » lors du prochain référendum.

Le plan de réétablissement, les faux rapports, ont été débunkés par le président du gouvernement régional du Kurdistan, Massoud Barzani. Un journal turc pro-gouvernemental, Yeni Sefak a écrit que Barzani «n’a reçu son soutien que par Israël pendant le processus référendaire» et qu’il utilisera «l’aide des Kurdes d’origine juive».

Israël a maintenu discrètement des relations militaires, d’intelligence et d’affaires avec les Kurdes depuis les années 1960, en considérant le groupe ethnique minoritaire – dont la population indigène est divisée entre l’Irak, la Turquie, la Syrie et l’Iran – comme un tampon contre les adversaires arabes et en soutien du droit des peuples à l’autodétermination qui n’est plus un droit apprécié par la communauté internationale, qui préfère que les dirigeants décident ce qui est bien pour leurs peuples, considérant que les élites savent mieux qu’eux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz