FLASH
[13/12/2017] Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  |  Election électrique en Alabama aujourd’hui pour le poste de Sénateur : la Cour suprême donne l’ordre de sauvegarder les images des bulletins de vote électroniques  |  Nettoyage anti-pollution : Israël a éliminé avec un tir depuis un drone, 2 terroristes arabes de Gaza (mise à jour: Israël nie toute implication)  |  [11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Prescilla Stofmacher le 22 septembre 2017

«Les adolescents, en vertu de certaines lois, sont responsables de leurs actions, surtout si l’acte est criminel et équivaut à tuer des personnes innocentes »

Le Premier ministre Irakien a déclaré qu’il est possible qu’une « jeune mariée jihadiste » allemande puisse faire face à la peine de mort pour sa participation à l’Etat islamique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le sort de Linda Wenzel, âgée de 16 ans, est maintenant entre les mains du processus judiciaire irakien, a déclaré le Premier ministre Haider al-Abadi.

L’adolescente a été découverte cachée dans un sous-sol à Mossoul par les forces irakiennes lors d’une offensive pour chasser les jihadistes de la ville en juillet dernier.

Elle s’était enfuie de sa maison à l’est de l’Allemagne pour rejoindre ISIS en Irak après avoir parlé à des musulmans sur Internet et aurait passé environ un an dans le pays.

Elle est actuellement dans une prison de Bagdad en attente d’un procès pour déterminer si elle recevra la mort par pendaison.

« Vous savez, les adolescents en vertu de certaines lois, ils sont responsables de leurs actions, surtout si l’acte est criminel et équivaut à tuer des personnes innocentes », a déclaré le Premier Ministre dans un entretien avec Associated Press.

L’Irak a mené au moins 88 exécutions par pendaison en 2016 et a mis à mort un grand nombre de personnes pour terrorisme depuis qu’il a repris Mossoul à ISIS.

Si elle était jugée en Allemagne, Linda pourrait faire face à une peine de prison comprise entre un et dix ans. Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré qu’il travaillait à faire renvoyer des adolescents et trois autres femmes allemandes emprisonnées en Irak, mais il n’existe actuellement aucun traité d’extradition entre les deux pays.

Les services du renseignement Irakien ont déclaré à l’AP que Linda aurait travaillé avec la «police» d’ISIS.

Amir Musawy, un journaliste Irakien qui a rencontré l’adolescente après son arrestation, a déclaré qu’elle était « épuisée » et qu’elle a avait une blessure à la jambe quand il lui a parlé.

Il a déclaré avoir eu l’impression qu’il n’était pas sûr qu’elle comprenne la gravité de la situation dans laquelle elle se retrouve actuellement.

« Je n’ai pas le sentiment qu’elle comprenne ce qu’elle a fait et ce qui pourrait l’attendre, que ce soit en Irak ou en Allemagne.

Elle m’a juste dit qu’elle voulait rentrer à la maison, comme un voyage qu’elle a fait et n’a pas aimé.

C’est comme si elle pensait toujours comme une enfant ou une jeune femme et ne comprenait pas ce qui l’attendait ».

Il a ajouté que l’adolescente portait un foulard quand ils se sont rencontrés et semblait être encore sous l’influence des djihadistes.

« Elle veut rentrer à la maison, définitivement. Elle a répondu ‘oui, je suis Allemande’ quand je lui ai demandé ça. »

Linda, qui vient d’un petite ville de Saxe, est à Bagdad avec des centaines d’autres femmes étrangères ayant des liens à ISIS et suspectées d’avoir mené des attaques terroristes, ont indiqué des responsables Irakiens.

Elle avait seulement 15 ans quand elle a fui sa patrie et a déclaré aux journalistes en juillet qu’elle regrettait d’être allée en Irak.

« Je veux rentré chez moi dans ma famille », a-t-elle déclaré à l’époque. « Je veux sortir de la guerre, loin des armes, loin du bruit ».

Elle a dit qu’il lui avait fallu un mois pour se rendre en Turquie, puis en Syrie et en Irak pour épouser un combattant d’ISIS avant d’être emmenée à Mossoul, où son mari a été tué peu de temps après leur arrivée.

Le Premier ministre a déclaré que les forces Irakiennes détenaient 1 333 femmes et enfants qui se sont rendus aux forces kurdes pendant l’offensive pour libérer Mossoul.

Les autres femmes non Irakiennes comprennent des citoyennes française, belges, syriennes et iraniennes.

Beaucoup de détenus ne sont coupables d’aucun crime, a déclaré M. al-Abadi, ajoutant que son gouvernement communique avec leurs pays d’origine pour «trouver un moyen de les transférer».

Jusqu’à présent, l’Irak a rapatrié moins de 100 personnes, mais le Premier ministre a déclaré :

« Il n’est pas dans notre intérêt de garder les familles et les enfants dans notre pays lorsque leurs pays sont prêts à les récupérer ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz