FLASH
[22/05/2018] Effet Trump : plus de 70% des Américains attribuent la bonne santé de l’économie et le faible taux de chômage à Trump – et 91% des médias refusent d’en parler  |  ISIS a mis le feu à son quartier général dans le camp palestinien de Yarmouk  |  Gaza : les manifestants décrits comme pacifiques ont mis le feu à un poste militaire israélien. Tsahal a riposté  |  [21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  |  « A votre enterrement, l’Etat n’envoie pas des fleurs, mais une sommation d’impôts de succession à payer »  |  Après les aveux d’un chef du Hamas que les morts étaient des combattants, la presse de gauche américaine accuse le Hamas de commettre des « sacrifices humains »  |  [17/05/2018] Qui a inventé les attentats suicides ? Les Palestiniens ou les Iraniens ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Prescilla Stofmacher le 22 septembre 2017

«Les adolescents, en vertu de certaines lois, sont responsables de leurs actions, surtout si l’acte est criminel et équivaut à tuer des personnes innocentes »

Le Premier ministre Irakien a déclaré qu’il est possible qu’une « jeune mariée jihadiste » allemande puisse faire face à la peine de mort pour sa participation à l’Etat islamique.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le sort de Linda Wenzel, âgée de 16 ans, est maintenant entre les mains du processus judiciaire irakien, a déclaré le Premier ministre Haider al-Abadi.

L’adolescente a été découverte cachée dans un sous-sol à Mossoul par les forces irakiennes lors d’une offensive pour chasser les jihadistes de la ville en juillet dernier.

Elle s’était enfuie de sa maison à l’est de l’Allemagne pour rejoindre ISIS en Irak après avoir parlé à des musulmans sur Internet et aurait passé environ un an dans le pays.

Elle est actuellement dans une prison de Bagdad en attente d’un procès pour déterminer si elle recevra la mort par pendaison.

« Vous savez, les adolescents en vertu de certaines lois, ils sont responsables de leurs actions, surtout si l’acte est criminel et équivaut à tuer des personnes innocentes », a déclaré le Premier Ministre dans un entretien avec Associated Press.

L’Irak a mené au moins 88 exécutions par pendaison en 2016 et a mis à mort un grand nombre de personnes pour terrorisme depuis qu’il a repris Mossoul à ISIS.

Si elle était jugée en Allemagne, Linda pourrait faire face à une peine de prison comprise entre un et dix ans. Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré qu’il travaillait à faire renvoyer des adolescents et trois autres femmes allemandes emprisonnées en Irak, mais il n’existe actuellement aucun traité d’extradition entre les deux pays.

Les services du renseignement Irakien ont déclaré à l’AP que Linda aurait travaillé avec la «police» d’ISIS.

Amir Musawy, un journaliste Irakien qui a rencontré l’adolescente après son arrestation, a déclaré qu’elle était « épuisée » et qu’elle a avait une blessure à la jambe quand il lui a parlé.

Il a déclaré avoir eu l’impression qu’il n’était pas sûr qu’elle comprenne la gravité de la situation dans laquelle elle se retrouve actuellement.

« Je n’ai pas le sentiment qu’elle comprenne ce qu’elle a fait et ce qui pourrait l’attendre, que ce soit en Irak ou en Allemagne.

Elle m’a juste dit qu’elle voulait rentrer à la maison, comme un voyage qu’elle a fait et n’a pas aimé.

C’est comme si elle pensait toujours comme une enfant ou une jeune femme et ne comprenait pas ce qui l’attendait ».

Il a ajouté que l’adolescente portait un foulard quand ils se sont rencontrés et semblait être encore sous l’influence des djihadistes.

« Elle veut rentrer à la maison, définitivement. Elle a répondu ‘oui, je suis Allemande’ quand je lui ai demandé ça. »

Linda, qui vient d’un petite ville de Saxe, est à Bagdad avec des centaines d’autres femmes étrangères ayant des liens à ISIS et suspectées d’avoir mené des attaques terroristes, ont indiqué des responsables Irakiens.

Elle avait seulement 15 ans quand elle a fui sa patrie et a déclaré aux journalistes en juillet qu’elle regrettait d’être allée en Irak.

« Je veux rentré chez moi dans ma famille », a-t-elle déclaré à l’époque. « Je veux sortir de la guerre, loin des armes, loin du bruit ».

Elle a dit qu’il lui avait fallu un mois pour se rendre en Turquie, puis en Syrie et en Irak pour épouser un combattant d’ISIS avant d’être emmenée à Mossoul, où son mari a été tué peu de temps après leur arrivée.

Le Premier ministre a déclaré que les forces Irakiennes détenaient 1 333 femmes et enfants qui se sont rendus aux forces kurdes pendant l’offensive pour libérer Mossoul.

Les autres femmes non Irakiennes comprennent des citoyennes française, belges, syriennes et iraniennes.

Beaucoup de détenus ne sont coupables d’aucun crime, a déclaré M. al-Abadi, ajoutant que son gouvernement communique avec leurs pays d’origine pour «trouver un moyen de les transférer».

Jusqu’à présent, l’Irak a rapatrié moins de 100 personnes, mais le Premier ministre a déclaré :

« Il n’est pas dans notre intérêt de garder les familles et les enfants dans notre pays lorsque leurs pays sont prêts à les récupérer ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz