FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 septembre 2017

Pendant les 8 années où Barack Obama a été président, il n’a pas fait que des horreurs. Il y a aussi eu du bon.

Par exemple, en 8 ans de présidence Obama, les Démocrates ont perdu plus d’un millier de sièges électoraux :

  • 9 sièges au Sénat,
  • Toujours au Congrès, ils ont perdu 62 sièges à la Chambre des représentants,
  • 12 postes de gouverneur,
  • 938 sièges de membres du Congrès dans les différents Etats,
  • Et bien entendu, la présidence des Etats-Unis.

Il faut savoir être juste et ne pas être ingrat. Tout cela, nous le devons à Barack Obama. Impossible, comme pour ceux qui mettent les crises économiques sur le dos de leur prédécesseur, d’accuser Bush.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais ce n’est pas tout…

Les groupuscules d’extrême gauche (Antifa, Black Lives Matter, Occupy Wall Street, New Afrikan Black Panther Party, New Communist movement … etc) à qui la gauche a lâché la bride pendant 8 ans, qu’Obama a invités à la Maison-Blanche, et dont les médias ont caché la violence au grand public, sont en train de se dévorer entre-eux et de se retourner contre la gauche.

  • Le 22 août à Dallas lors d’une manifestation contre les suprémacistes blancs et une statue de Confédéré, des membres de Black Lives Matter ont agressé les Antifa pour qu’ils retirent leurs masques et quittent la ville.
  • A leur tour, les Antifa ont empêché la tenue d’un discours d’un membre de Black Lives Matter en faisant retentir des sirènes.
  • Puis Antifa a accusé un des activistes de BLM d’être un policier.
  • Et les violences entre les deux factions fascistes ont éclaté.

La raison de ces affrontements ?

Obama a attisé le racisme au lieu de l’apaiser. Il a excité le sentiment que les noirs sont victimes du racisme blanc au lieu de les encourager à s’assumer, à se prendre en charge, et se sentir responsable de leur sort. Il a divisé l’Amérique au lieu de l’unir. Il a transformé le discours politique en lutte des races. Black Lives Matter est né de cette conception extrémiste de la société de l’ex-président américain.

Antifa et Black Lives Matter combattent tous les deux contre ce qu’ils appellent le suprémacisme des blancs, contre une Amérique qu’ils disent foncièrement mauvaise, parce que créée sur les cadavres des esclaves et le racisme. Ils n’ont aucune proposition sociétale que de faire tomber l’Amérique et semer le chaos et la violence. Mais les Antifa ont beau être des communistes et des anarchistes, ce sont avant tout des blancs…

Et Black Lives Matter ne supporte pas de les voir prendre le dessus sur ce combat qu’ils considèrent avoir la légitimité de mener aux premières lignes, car eux sont noirs : Obama a excité les divisions raciales, ne l’oubliez pas.

Comme Frankenstein, le monstre de l’extrême gauche se retourne contre la gauche qui l’a créé.

Antifa vient de s’en prendre publiquement à l’un des leaders du parti Démocrate, Nancy Pelosi. Ils avaient fait taire Bernie Sanders lors d’un meeting politique durant la campagne présidentielle et l’avaient forcé hors du podium.

Et maintenant, Bernie Sanders a lancé un autre monstre socialiste : l’idée d’une assurance santé obligatoire par un assureur unique, l’Etat. L’équivalent de votre Sécurité sociale. Et évidemment, la majorité des Américains n’est pas assez stupide pour faire confiance et dépendre de l’Etat pour sa santé.

Ils ont perdu la présidentielle avec Hillary Clinton, qui est une capitaliste qui pousse des idées progressistes, et ils présenteront à la prochaine présidentielle un candidat socialiste.

Pour tout cela, disons merci à Barack Obama : il est en train de préparer au parti Démocrate une longue traversée du désert.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz