FLASH
[17/10/2017] Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  |  Israël attentat islamiste : tir de roquette et explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza – pas de blessés  |  Israël : alerte tir de roquette au sud suivie de rapport d’explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza  |  Sebastian Kurz prochain chancelier d’Autriche, selon les sondages de sortie d’urnes d’OE24  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 26 septembre 2017

Le conseiller spécial Robert Mueller a décidé d’accélérer son investigation sur la soi-disant collusion de l’équipe de Trump avec les Russes durant les élections présidentielles de 2016. Il cherche visiblement à donner des munitions aux Démocrates.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article de Chris Pandolfo* publié le 22 septembre sur le site du Conservative Review.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La gauche glorifie les tactiques brutales de Robert Mueller

Chris Pandolfo

L’équipe d’investigation dirigée par le conseiller spécial, Robert Mueller, est confrontée à des critiques à cause de «tactiques exceptionnellement agressives» qu’elle utilise et parce qu’elle occasionne plus de fuites que la tuyauterie brisée de l’évier dans mon dernier appartement. Néanmoins, la gauche continue de louanger l’«Ouragan Mueller».

La portée de l’enquête concernant les ingérences durant les élections (de 2016) semble prendre de l’ampleur, car les fuites dans les médias en début de semaine indiquaient que Mueller a demandé à voir des documents internes importants de la Maison-Blanche.

Ces documents couvrent une variété de sujets qui vont des renvois de Michael Flynn et de James Comey jusqu’aux enregistrements d’appels téléphoniques sur Air Force One concernant la rencontre de Trump avec des responsables russes.

Entre les raids perpétrés à minuit à la maison de l’ancien président de la campagne Trump, Paul Manafort, et les nombreuses fuites aux médias, il semble que l’équipe de Mueller n’essaie pas tant de trouver la vérité qu’elle cherche à exercer un chantage et à intimider ceux qui sont sous enquête.

Selon FoxNews.com, les tactiques du genre « coup de poing américain » de Mueller suscitent des inquiétudes auprès de la communauté juridique.

« Vous avez un citoyen des États-Unis chez lequel le FBI entre en crochetant sa serrure, fait une descente dans sa maison au petit matin, pour quelle raison? Peu importe de quel côté vous êtes. C’est tout simplement dingue. Nous ne sommes pas l’Union soviétique. C’est épouvantable », a déclaré Tom Kirkendall, un important avocat de Houston.

Andy McCarthy, de la National Review, est un ancien procureur fédéral. Il estime que l’équipe d’enquête cherche à tirer parti des fuites sur Manafort pour le convaincre de retourner sa veste et de balancer le président Trump.

« Écoutez, ils ont clairement agi de manière à intimider Manafort, si on en juge sur la façon brutale dont ils ont fouillé sa maison en Virginie », a déclaré McCarthy à FoxNews.com. « Ils essaient de le coincer, alors je ne serais pas surpris qu’ils utilisent les fuites s’ils pensent que cela pourrait les aider à faire pression sur Manafort pour le retourner (contre Trump). Mais nous n’avons pas la preuve absolue qu’ils sont responsables des fuites. »

Il n’y a peut-être pas de preuve absolue, mais la connaissance dans les médias de certains détails de cette affaire démontre qu’ils détiennent des informations qu’ils ne peuvent tenir que de l’équipe des enquêteurs.

Considérez ce que nous avons appris par ces fuites récentes :

  • les agents fédéraux ont forcé la serrure de la maison de Paul Manafort;
    c’est après avoir pénétré dans sa maison que l’équipe de Mueller a déclaré à Manafort qu’il serait inculpé;
  • le téléphone de Paul Manafort a été mis sur écoute pendant les élections de 2016; et
    Manafort aurait offert de donner des informations secrètes concernant les élections de 2016 à un milliardaire russe.

Rien de tout cela ne dérange le moins du monde la gauche et ses meneurs de claque.

Trevor Noah, le comique gauchiste pas-drôle-du-tout qui a remplacé l’autre comique gauchiste pas-drôle-non-plus, Jon Stewart, au « Daily Show», a louangé « l’Ouragan Mueller» lors de son monologue de jeudi soir.

« Des visites de surprise au milieu de la nuit ? Des écoutes dans son téléphone? » a blagué Noah. « Mesdames, trouvez-vous un homme qui vous veut autant que Mueller veut Manafort ».

Ces reportages basés sur des informations divulguées concernant l’escalade de l’enquête excitent la gauche qui suppose que Manafort et, par extension, le président Trump, se sont rendu coupables de collusion avec les Russes lors des élections de 2016.

Aucun de ces gars ne trouve curieux que le secret et l’intégrité de l’enquête aient été compromis. Ils ne se préoccupent guère du caractère et de l’éthique de l’équipe qui mène l’enquête.

Le reportage de Fox News souligne qu’un des membres éminents de l’équipe de Mueller, l’avocat américain Andrew Weissmann, a « supervisé une série de poursuites controversées qui ont finalement abouti au rejet des accusations et à des allégations formelles d’inconduite de la part du procureur ».

Des exemples de fautes présumées commises par Weissmann comprennent l’envoi d’un homme dans une prison à sécurité maximale sans preuve suffisante démontrant qu’il avait enfreint la loi; la supervision d’une autre condamnation qui été annulée à l’unanimité par la Cour suprême; et le dépôt d’une plainte contre lui en 2012, alléguant « des menaces au témoin, la rétention de preuves à décharge et l’utilisation de « résumés faux et trompeurs ».

Les sirènes d’alarme devraient retentir aux oreilles de tout observateur qui se préoccupe de justice et des règles de l’État de droit.

Mais la gauche ne s’intéresse pas à la justice. Elle veut du sang. Et si les Démocrates prennent le contrôle du Congrès, ils utiliseront toutes les munitions que pourra leur fournir cette enquête pour demander la destitution du Président Trump.

C’est le jeu (que joue Mueller), et la gauche n’est que trop heureuse d’y participer.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

* Chris Pandolfo est un rédacteur de l’équipe du site Conservative Review.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz