FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Oksana Zvirynska le 26 septembre 2017

La mise au point du commentateur politique Tucker Carlson concernant la corruption de l’administration Obama lors de son émission «Tucker Carlson Tonight» est si importante qu’il nous a paru urgent de la traduire et la publier.

« Au printemps dernier, le président Trump a provoqué des hurlements à Washington en déclarant que l’administration Obama a mis sur écoute les lignes des membres de sa campagne à la Trump Tower la veille des dernières élections. L’ensemble des médias a crié que Trump faisait des fausses déclarations.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Et bien ce que le président a dit est conforme à la réalité.

Son affirmation n’était ni délirante ou même peu probable. Des choses de cette sorte arrivent ici à Washington et tout le monde le sait bien. Voilà à quel point c’était déroutant de voir un défilé de figures [politiques] éminentes de Washington dénoncer la déclaration de Trump comme non seulement fausse mais folle.

  • Le président de la Chambre des Représentants, Paul Ryan, avait déclaré avec confiance aux journalistes que – je cite : « nous n’avons vu aucune preuve de la mise sur écoute de la Trump Tower ni de n’importe qui à la Trump Tower ».
  • Richard Burr and Mark Warner (ce sont les deux meilleurs sénateurs de la Commission du renseignement du Sénat ont également rejeté cette affirmation.
  • Le ministère de la Justice a nié avoir surveillé l’équipe de Trump.
  • Le directeur du FBI, Jim Comey, a fait de même, lors d’un témoignage sous serment devant le Congrès.

« Mise sur écoute ? Ben voyons ! C’est une histoire pour les paranoïaques. C’est complètement fou !  »

En une autre époque, avec plus d’institutions dignes de confiance, cela aurait été le début de l’histoire. Mais nous vivons dans un pays avec des institutions profondément corrompues et il s’avère que toutes les déclarations condescendantes que personne n’espionne les campagnes politiques étaient fausses, et probablement intentionnellement fausses.

Selon un nouveau rapport de CNN, Paul Manafort qui, pendant un certain temps l’année dernière, dirigeait la campagne de Trump, a été mis sur écoute par le gouvernement fédéral avant et après les élections.

Il est à noter que Manafort avait un appartement à l’intérieur de la Trump Tower pendant cette période-là. Il est donc pratiquement certain que sa surveillance a inclus d’autres membres du personnel de la campagne de Trump – peut-être même Trump lui-même.

En d’autres termes, il semble que le Tweet de Trump [disant qu’Obama l’a mis sur écoute] était juste.

Alors pourquoi trois membres du Congrès des deux partis, et le plus haut agent d’application des loi du pays [le directeur du FBI] nous ont-ils tous assuré que la surveillance n’avait pas eu lieu ? Qu’il n’y avait pas de preuves pour suggérer que cela s’était passé ? Est-ce qu’ils mentaient ? Ou ne savaient-ils pas tout simplement ?

Quelle que soit la bonne réponse, aucune n’est réconfortante.

Soit l’Agence de renseignement [FBI] est en train de se défendre tout en poursuivant ses propres objectifs [politiques] sans contrôle effectif des élus, soit nos fonctionnaires se sont entendus entre eux pour mentir au public. Apparemment pour des raisons politiques.

Quoi qu’il en soit, quelque chose d’inquiétant se passe à Washington. Les élections de l’année dernière ont terrifié la « classe permanente », principalement parce que c’était un véritable soulèvement populiste qu’ils n’ont pas pu contrôler malgré tous leurs efforts.

Depuis les élections, ils ont fait tout leur possible pour inverser les résultats ou simplement prétendre que cela ne s’est jamais produit.

Par une ironie du sort, ils sont devenus exactement ce qu’ils prétendent combattre :

  • Ils font des collusions à huis clos pour faire avancer le récit sur une collusion de Trump et une entente secrète avec la Russie.
  • Ils comparent le président [Trump] à Vladimir Poutine et utilisent ensuite une surveillance secrète et organisent des fuites d’informations confidentielles pour détruire leurs ennemis politiques.
  • Et puis, pour faire bonne figure, ils mentent à propos de cela.

Au nom de la protection de la démocratie, [les élites politiques] font tout leur possible pour annuler les résultats d’un vote démocratique [et le principe de la démocratie].

Ironie des ironies, aucun piratage russe n’a jamais menacé ce pays plus que ce qu’ils font.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz