FLASH
[22/11/2017] Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  |  ISIS donne l’ordre aux musulmans d’assassiner Barron Trump, le plus jeune fils du président  |  Rock star Nick Cave menacé par BDS: « je vais en Israël à cause de BDS et j’aime Israël »  |  [21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 4 octobre 2017
Denk est pour le vivre-ensemble social, contre le racisme… mais les Néerlandais ne sont pas les bienvenus.

Le parti « Denk » ou « Pense » en français a été créé en 2015 par Tunahan Kuzu et Selçuk Öztürk, deux députés « néerlandais », d’origine turque, virés du parti travailliste pour avoir critiqué la politique d’intégration des migrants.

« Denk » a pour principal argument la « diabolisation » des musulmans. Thème favori des pleurnicheurs d’Allah ! Il s’adresse essentiellement aux musulmans et sa mission consiste à combattre le « racisme institutionnel » en créant un registre national des déclarations racistes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Si le PVV de Geert Wilders est le parti de l’homme blanc en colère, « Denk » serait le parti de l’homme brun en colère. Le parti a été accusé d’être « le long bras d’Erdogan aux Pays-Bas.

 

 

Le Président turc semble avoir autant de tentacules qu’une pieuvre…

Vu la situation désastreuse des minorités religieuses dans la Turquie islamisée d’Erdogan, comment ce parti a-t-il eu l’audace de se plaindre de l’islamophobie aux Pays-Bas ? Il est vrai que rien ne peut étonner de la part des fidèles d’Allah !

La plupart des minorités religieuses historiques de Turquie ont disparu depuis longtemps, massacrées ou exilées lors des génocides des Arméniens et des Grecs pontiques. La persécution envers la communauté chrétienne encore présente s’intensifie, mais cela n’empêche pas ce parti de vouloir se plaindre du sort des musulmans dans un pays, où tout est mis en œuvre pour les satisfaire. L’insondable mystère du persécuteur qui se dit persécuté !

Jouer la carte de la victime afin de manipuler les Autorités est une tactique musulmane, qui permet d’obtenir des Autorités encore plus de concessions au-delà des faveurs déjà octroyées.

Mais, cette fois-ci, la stratégie de la victimisation n’a pas porté ses fruits. Un vent frisquet semble souffler au pays des tulipes sur les communautés musulmanes et ces dernières toussotent.

Suite aux résultats de l’enquête menée par « L’Agence UE pour les droits fondamentaux (Fra) » dévoilant que les musulmans aux Pays-Bas étaient les plus discriminés de l’UE, le Parti musulman antisémite « Denk » a immédiatement réagi. Il a demandé au Parlement d’inscrire la discussion des résultats de l’enquête à son agenda. Toutefois, sa requête ne reçut pas la réponse escomptée.

Déçu par le refus du Parlement, le leader du Parti fustigea ce dernier et lui reprocha d’éviter de se remettre en cause et de préférer éluder le problème de discrimination, qui frappe les sujets néerlandais de confession musulmane.

« Quand une violation à l’encontre des Droits de l’Homme est commise dans un pays étranger, le Parlement néerlandais en discute pendant des heures. Mais, si cela concerne son propre pays, il préfère demeurer silencieux » a déclaré Kuzu et d’ajouter : « Les membres du Parlement ont estimé qu’une évaluation écrite des résultats de l’enquête était une réponse gouvernementale adéquate. »

L’étude révèle que l’attitude des Européens à l’égard des musulmans a évolué au cours de la dernière décennie. L’enquête a été menée auprès de 10.527 musulmans dans 15 pays membres de l’UE entre octobre 2015 et juillet 2016. Selon les résultats, le pourcentage de personnes discriminées en raison de leur religion est passé de 5 à 10% au cours des 5 dernières années. C’est, toutefois, aux Pays-Bas, que le taux s’est révélé être le plus élevé avec 30%.

39% des participants ont été confrontés à de la discrimination ces cinq dernières années.

27% des personnes interrogées ont déclaré connaître un ami ou un membre de leurs familles ayant été insulté à cause de son origine ethnique ou de son statut de migrant l’année précédant l’enquête. En outre, 42% se sont plaints d’avoir été ciblés par la police en raison de leur appartenance à une minorité ethnique…

Au lieu de se plaindre, les musulmans ne devraient-ils pas à leur tour se remettre en question ? Ne sont-ils pas majoritairement responsables du rejet qu’ils suscitent, en voulant imposer de force leur culture, leurs traditions barbares, leur « religion » ?

Si les conditions de vie des musulmans dans l’UE deviennent aussi pénibles, personne ne les empêche de ré-immigrer vers leur pays d’origine, en terre musulmane, sous la bénédiction d’Allah, où ils trouveront leur félicité, ce dont nous nous réjouissons d’ores et déjà très vivement, car contrairement à la légende, nous ne sommes pas du tout égoïstes : nous souhaitons tout simplement et très sincèrement leur bonheur dans un paradis islamique, loin de l’enfer occidental.

Dans nos démocraties, les musulmans peuvent créer leur parti islamique. Dans leurs théocraties l’inverse serait impensable, car tout simplement interdit par Allah le Tolérant. Pensez donc, un parti chrétien en terre d’islam ! Allah en aurait des cauchemars et enverrait ses destriers célestes pour punir les impudents.

A chaque fois qu’un parti islamique voit le jour en Occident ou qu’un gouvernement occidental confie un poste ministériel à un musulman, pratiquant ou non, à quelques rares exceptions près, on introduit le renard islamique dans le poulailler de luxe des infidèles.

Et je ne puis m’empêcher de penser à Fethulla Güllen et aux conseils donnés à ses étudiants, par cet ex-mentor du sultan d’Ankara — devenu son pire ennemi — chef spirituel de milliers de Turcs à travers le monde, car ils valent pour tous les musulmans en Occident, qui accèdent à une fonction ministérielle. Il est étonnant que cela n’inquiète guère nos irresponsables au pouvoir, quand ils leur confient un poste au sein de leur gouvernement.

Ne jamais oublier qu’un citoyen de confession musulmane fait d’abord partie de l’Oumma et les imams sont là pour le lui rappeler sans relâche. Un musulman au pouvoir en Occident pensera et agira avant tout pour Allah et l’Oumma.

« Vous devez remonter dans les artères du système sans que personne ne s’aperçoive de votre existence jusqu’à ce que vous atteigniez tous les centres du pouvoir… jusqu’à ce que les conditions soient réunies [les disciples] doivent continuer comme ça. S’ils font quelque chose prématurément, le monde écrasera nos têtes, et les musulmans souffriront partout, comme dans la tragédie en Algérie, comme en 1982 [en Syrie]… comme chaque année dans les catastrophes et les tragédies en Égypte. Le temps n’est pas encore venu. Vous devez attendre le moment où vous serez accomplis et les conditions réunies, jusqu’à ce que nous puissions porter le monde entier sur nos épaules et l’emporter… Vous devez attendre jusqu’à ce que vous ayez pris tous les pouvoirs de l’État, jusqu’à ce que vous ayez mis de votre côté tous les pouvoirs des institutions constitutionnelles en Turquie

« Jusqu’à ce moment, toute mesure prise serait prématurée – comme casser un œuf sans attendre les quarante jours pour son éclosion. Ce serait comme tuer le poussin à l’intérieur… »»(Source :Canada Free Press via Jihad Watch – Mars 2011)

Le but commun de tous les islamistes est de créer un nouvel ordre mondial islamiste régi par la charia. Pour y arriver, ils utilisent notre démocratie, infiltrent nos universités, nos sociétés, nos gouvernements, à tous les échelons, grâce aux pétrodollars des monarchies du Golfe, les si chères et grandes amies de l’Occident.

Dès lors, accepter des partis islamiques au sein de l’UE au nom du respect de nos valeurs démocratiques, c’est faire le jeu du diable islamique et nous précipiter vers le gouffre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source :  » Dutch parliament rejects Turkish party’s offer to discuss islamophobia » (Daily Sabah –EU Affairs)

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz