FLASH
[20/10/2018] Grèce : le nombre de cas d’abus sexuels sur enfants explose dans le plus grand camp de migrants du pays  |  Montbéliard (25) : Un électricien tabassé dans la rue par 5 « jeunes » parce qu’il installait les lumières de Noël  |  « Quand j’entends qu’un média est traité d’extreme droite par @lemondefr, je me dis qu’il est sans doute bon »  |  Nord de la France : escroquerie aux allocations sociales – au moins 1,7 million d’euros, 3 romanichels mis en examen  |  76% des Français choqués, désapprouvent le comportement de Jean-Luc Mélenchon pendant les perquisitions  |  Inondations de l’Aude : de nombreux vols et cambriolages relevés dans les zones sinistrées  |  A Créteil, un lycéen pointe son arme à quelques centimètres de sa prof, en classe, pour qu’elle le note -présent- (source Le Parisien)  |  [19/10/2018] Grande-Bretagne, la fête peut reprendre : l’islamiste Anjem Choudary est sorti de prison après avoir purgé la moitié de sa peine  |  Effet trump : la croissance de la Chine n’a jamais été aussi faible depuis 2009  |  Avec 900 000 followers, @Tsahal_IDF court-circuite la censure totale des médias et informe les gens de la réalité du terrorisme musulman  |  France : un « jeune » de 23 ans est mort d’un coup de couteau. 2 autres sont blessés. @lavoixdunord appelle ça une « querelle de voisinage »  |  Hier, @Twitter a dit qu’il ne fermera pas le compte de Louis Farrakhan qui a dit que « les juifs sont comparables à des termites ». Twitter doit expliquer aux gens bannis pour moins que ça sa définition de l’incitation à la haine  |  [18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 octobre 2017

« En un mot, il y a plus d’Arabes israéliens qui s’identifient avec Israël qu’avec un éventuel Etat Palestinien », a déclaré l’un des directeurs de l’enquête.

Un sondage effectué auprès des Arabes citoyens d’Israël a révélé des attitudes plus positives à l’égard de l’État et de ses institutions que ce qu’on pensait auparavant.

Le sondage, dont les résultats ont été publiés début octobre, a été mené par le bureau israélien de la Fondation Konrad Adenauer pour la coopération Juive et Arabe à l’Université de Tel Aviv – Dayan Center et Keevoon, une société de recherche, de stratégie et de communication.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • 60% des interrogés ont déclaré avoir une vision favorable de l’Etat, alors que 37% ont un point de vue défavorable.
  • Selon la religion, 49% des musulmans considèrent le gouvernement de manière favorable comparé à 48% de manière défavorable,
  • 61% des chrétiens le considèrent favorablement comparé à 33% défavorablement.
  • 94% des Druses considèrent l’état favorablement comparativement à 6% défavorablement.

L’enquête a révélé que seulement quelques Arabes israéliens ont une opinion plus favorable sur le système juridique, la Cour suprême et la police que défavorable. Ce dernier constat est perçu comme reflétant d’énormes inquiétudes concernant la criminalité dans les communautés Arabes.

« Le nombre de personnes qui ont accepté de répondre positivement lorsqu’on leur a posé des questions sur les institutions de l’État est assez remarquable », a déclaré Itamar Radai, directeur académique du programme Adenauer et chercheur au Dayan Center. « Cela reflète un désir général d’être plus intégré et de participer davantage ».

Dans le même temps, le racisme a été répertorié comme une préoccupation majeure des interrogés et 47% d’entre eux se disent «généralement traités inégalement» en tant que citoyens Arabes.

La plupart des intérogés ont également déclaré que les citoyens Arabes obtiennent une répartition injuste des ressources fiscales.

Seulement 24% se réfèrent ou se disent « Palestiniens »

Selon Michael Borchard, directeur Israélien de la Fondation Konrad Adenauer, l’un des résultats les plus significatifs est venu en réponse à la question posée aux citoyens :

«Quel terme vous décrit le mieux?»

  • Le plus grand nombre, 28%, a répondu «Arabe israélien ».
  • Tandis que 11% ont déclaré « Israélien »,
  • 13% ont déclaré « Arabe citoyen d’Israël »
  • et 2% ont déclaré « Musulmans Israéliens ».
  • Seulement 15% ont déclaré « Palestiniens »,
  • alors que 4% ont déclaré « Palestiniens en Israël « ,
  • 3% ont déclaré « citoyen Palestinien en Israël »,
  • et 2% ont déclaré » Palestiniens Israéliens ».

Huit pour cent des intérogés ont déclaré que leur auto-identification préférée était «Musulman».

« En fin de compte, il y a plus d’identification avec Israël qu’avec un éventuel Etat Palestinien », a déclaré Borchard. « Ils veulent être reconnus dans leur identité spécifique mais n’ont aucun problème à être liés à Israël ».

Borchard a également souligné que 63% des citoyens Arabes interrogés ont déclaré qu’Israël était un endroit «positif», avec 34% disant qu’il était négatif, tandis que les intéressés ont également donné des notes élevées au pays pour avoir un «fort» degré de liberté personnelle et une « forte » dose de stabilité.

les citoyens arabes sont plus préoccupés par l’économie, la criminalité et l’égalité que par la question palestinienne

« Le sentiment de stabilité, de liberté personnelle et de qualité de vie par rapport aux pays environnants est apprécié », a déclaré M. Borchard.

  • Le sondage a demandé aux citoyens interrogés de noter sur une échelle de 1 à 10 leur appartenance à l’Etat d’Israël. 45% ont donné des réponses entre 8 et 10, 17% entre 5 et 7, et 35% entre 1 et 4.
  • Il leur a été demandé s’ils seraient fiers ou embarrassés si un parent devenait membre de la Knesset, 73% ont répondu qu’ils seraient fiers et 16% embarrassés.

L’enquête a révélé que les citoyens arabes sont plus préoccupés par l’économie, la criminalité et l’égalité que par la question palestinienne.

Interrogés sur le problème qui les concerne le plus,

  • 22% des citoyens Arabes ont déclaré : la sécurité personnelle et la criminalité, et un nombre égal a dit le racisme.
  • 15% ont déclaré l’économie et l’emploi,
  • tandis que 13% ont déclaré la question palestinienne.

« Les gens vivent en Israël depuis 70 ans et ont envie d’être plus intégrés », a commenté Radai.

« Leur intérêt pour le problème palestinien peut être comparé aux Juifs israéliens intéressés par les Juifs à travers le monde, et les problèmes domestiques sont une priorité supérieure ».

Interrogé sur les implications politiques de l’enquête, Brochard a déclaré :

« Israël devrait faire plus pour répondre à cette attitude plutôt positive et être plus ouvert et ne pas avoir ces allégations continues que ces personnes ne sont pas fidèles ou ne peuvent pas être dignes de confiance, parce que la dynamique parle une autre langue. « 

Le député Yousef Jabareen (liste arabe conjointe à la Knesset), a réagi avec mécontentement aux résultats de l’enquête, en disant qu’ils donnent une image trop positive de la manière dont les Arabes considèrent leur situation en Israël.

La participation au gouvernement et à la prise de décision, a-t-il déclaré, « est notre demande, mais c’est le gouvernement qui nous exclut et a cette campagne de délégitimation. Le désir de participation est une aspiration, mais elle ne reflète pas la situation sur le terrain « .

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Le sondage, effectué le mois dernier, a porté sur 876 citoyens d’Israël et 125 résidents permanents de Jérusalem-Est. Il a eu une marge d’erreur de 2,25%.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz