Publié par Salem Ben Ammar le 6 octobre 2017

Allah est tellement omniprésent dans leur vie qu’ils oublient qu’ils s’oublient eux-mêmes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Plus que l’air qu’ils reprirent.
Leur oxygène et le sang qui les irrigue.

Ils se plantent c’est sa volonté.

Ils réussissent, ce qui leur arrive rarement, c’est grâce à lui.

Ce n’est jamais le fruit de leur travail ou les conséquences de leurs mauvais choix et de leur laisser-aller.
Il est responsable de tout et ne sont coupables de rien.

Il ne les quitte jamais d’une babouche.
Il veille sur eux plus qu’une mère qui veille sur son bébé.
Ne jurent que par lui et n’aiment que lui.
Que deviendraient-ils sans lui ?
Ils n’ont d’yeux que pour lui. N’existent que par et pour lui.
N’ont de mot dans leur bouche que son nom.
Se ruinent pour sa grandeur.
Se sacrifient pour sa gloire.
Faisant des folies pour lui offrir les plus belles maisons qui soient au monde.
Son bien-être prime sur tout le reste.
Des mosquées plutôt que des écoles et des hôpitaux.

Les plus pieux d’entre eux se font désintégrer en son nom y entraînant dans leur sillage des pauvres innocents.

Ils lui attribuent toutes les pouvoirs.
Les seuls pouvoirs tangibles sont ceux qu’il exerce sur eux.
Il n’a jamais fourni aucun gage de son existence mais le doute n’est guère permis.
Il leur a promis le fardaouss en échange de leur abandon à sa volonté.

Toujours résignés à leur sort sauf quand il s’agit de s’embraser pour des innocentes caricatures.

Végétant dans la misère et l’arriérisme car Allah l’a voulu.

Tout heureux d’être nés musulmans comme si c’était une chance pour eux.
Se consolant comme ils peuvent de leur rang du dernier de la classe humaine.

Jamais ils ne se remettront en question convaincus que s’ils en sont là c’est la faute aux autres.

Plutôt que de secouer leur palmier ils préfèrent dynamiter la marche en avant du train de l’humanité.

En deux tours trois mouvements on devient musulman comme eux.
Nourris de la haine de la haine de l’autre du berceau jusqu’à la mort.

Ne compatissent jamais pour la mort des victimes des leurs érigés en martyr quand ils meurent dans la voie d’Allah.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz