FLASH
[20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  |  Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 10 octobre 2017

Pour dénoncer la baisse des dotations aux collectivités, la suppression des contrats aidés et de la taxe d’habitation d’ici 2020, un maire d’une petite commune de Meurthe-et-Moselle a décidé de réduire d’un tiers le portrait officiel du président de la République. La sous-préfecture n’a pas apprécié.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Un tiers de finances en moins, c’est un tiers de la photo en moins ». Le coup de gueule de Jean-François Damien, maire sans étiquette de Grand-Failly en Meurthe-et-Moselle, a fait du bruit bien au-delà de sa région. L’élu de ce village de 300 habitants a décidé de couper la photo officielle du président de la République, affichée dans la salle du conseil municipal. La cause, les récentes mesures prises par Emmanuel Macron et son gouvernement : baisse de la dotation, suppression des contrats aidés et suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 % des Français, à l’horizon 2020.

Ces réformes du chef de l’État impactent directement la commune. « La taxe d’habitation rapporte 40 000 € à la commune. Macron en supprime un tiers l’année prochaine, cela représente 13 000 € et en 2020 on n’aura plus rien », peste le maire, joint par téléphone. « Cela nous permet de payer la secrétaire et d’autres emplois, ainsi que d’entretenir les espaces verts ou l’église », ajoute-t-il. Autre problème pointé du doigt, la fin des emplois aidés. À Grand-Failly, cela représente un poste en moins. « Je vais devoir le supprimer car on n’a pas les moyens d’embaucher un CDD ou un CDI », indique Jean-François Damien.

Des pressions de la sous-préfecture

L’action du maire rural, relayée par Le Républicain Lorrain puis partagée sur les réseaux sociaux, est tombée dans les oreilles de l’administration, qui n’a pas digéré ce coup de communication. « J’ai eu deux retours. Mardi, le sous-préfet m’a signalé que j’avais commis un outrage au président. Il m’a affirmé que les tribunaux administratifs seront prévenus et que ma mairie aura un contrôle fiscal ? Aujourd’hui (N.D.L.R., jeudi), les gendarmes sont venus à la mairie pour constater que j’avais réduit la photo », explique-t-il.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Pas de quoi décourager l’administré. « Tant que je n’ai pas reçu ordre de l’enlever, je ne le ferai pas », affirme Jean-François Damien. Il peut compter sur le soutien des maires du canton de Mont-Saint-Martin, sans doute moins sur celui du président de la République.

Source : Ouest-france.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz