FLASH
[11/12/2017] Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  |  [10/12/2017] Netanyahu donne une leçon d’histoire à Macron: « Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un autre peuple. Plus vite les Palestiniens accepteront cette réalité, plus vite nous arriverons à la paix »  |  Netanyahu à Paris : « la stratégie d’Israël est de se servir de [ses nouveaux alliés] du monde Arabe pour forcer les Palestiniens à être réalistes sur le processus de paix »  |  Netanyahu à Macron : « Paris est la capitale de la France. Jérusalem est la capitale d’Israël. Nous respectons votre histoire et vos choix, et je sais qu’en tant qu’ami, vous respectez la nôtre »  |  Netanyahu à propos d’Erdogan: « quand on bombarde les villages kurdes, aide l’Iran et soutient le Hamas on ne peut pas donner des leçons de morale à Israël »  |  Vendée : la crèche de Noël définitivement autorisée à La Roche-sur-Yon  |  Paris : Manifestation antisémite contre Israël: une femme d’un certain âge, pro-israélienne, attaquée par des antisionistes  |  Jérusalem : attentat au couteau. Un jeune de 25 ans dans un état critique  |  Ce dimanche, Tsahal a découvert et détruit un autre tunnel terroriste du Hamas  |  59% des Français ont une vision négative de l’avenir de la France (Sondage JDD 9 décembre 2017)  |  Après la décision de Trump de reconnaître que Jérusalem est en effet la capitale israélienne, une centaine de personnes attaquent une synagogue de Suède. Et la gauche soutient que les antisionistes ne sont pas des antisémites !  |  [09/12/2017] Macron, le honteux héritier de l’idéologie pétainiste, s’allie à la Turquie pour réclamer l’annulation de Trump sur Jérusalem  |  La Cour suprême donne une 1ere victoire à Trump sur les « dreamers », illégaux arrivés mineurs aux USA  |  Il y a 100 ans aujourd’hui, le 9 décembre 1917, les troupes britanniques libéraient Jérusalem des Ottomans, ouvrant la voie à l’application de la déclaration Balfour  |  Les coptes Chrétiens d’Egypte refusent de rencontrer le vice-président américain après la reconnaissance de Jérusalem par Trump  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 10 octobre 2017

Pour dénoncer la baisse des dotations aux collectivités, la suppression des contrats aidés et de la taxe d’habitation d’ici 2020, un maire d’une petite commune de Meurthe-et-Moselle a décidé de réduire d’un tiers le portrait officiel du président de la République. La sous-préfecture n’a pas apprécié.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Un tiers de finances en moins, c’est un tiers de la photo en moins ». Le coup de gueule de Jean-François Damien, maire sans étiquette de Grand-Failly en Meurthe-et-Moselle, a fait du bruit bien au-delà de sa région. L’élu de ce village de 300 habitants a décidé de couper la photo officielle du président de la République, affichée dans la salle du conseil municipal. La cause, les récentes mesures prises par Emmanuel Macron et son gouvernement : baisse de la dotation, suppression des contrats aidés et suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 % des Français, à l’horizon 2020.

Ces réformes du chef de l’État impactent directement la commune. « La taxe d’habitation rapporte 40 000 € à la commune. Macron en supprime un tiers l’année prochaine, cela représente 13 000 € et en 2020 on n’aura plus rien », peste le maire, joint par téléphone. « Cela nous permet de payer la secrétaire et d’autres emplois, ainsi que d’entretenir les espaces verts ou l’église », ajoute-t-il. Autre problème pointé du doigt, la fin des emplois aidés. À Grand-Failly, cela représente un poste en moins. « Je vais devoir le supprimer car on n’a pas les moyens d’embaucher un CDD ou un CDI », indique Jean-François Damien.

Des pressions de la sous-préfecture

L’action du maire rural, relayée par Le Républicain Lorrain puis partagée sur les réseaux sociaux, est tombée dans les oreilles de l’administration, qui n’a pas digéré ce coup de communication. « J’ai eu deux retours. Mardi, le sous-préfet m’a signalé que j’avais commis un outrage au président. Il m’a affirmé que les tribunaux administratifs seront prévenus et que ma mairie aura un contrôle fiscal ? Aujourd’hui (N.D.L.R., jeudi), les gendarmes sont venus à la mairie pour constater que j’avais réduit la photo », explique-t-il.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Pas de quoi décourager l’administré. « Tant que je n’ai pas reçu ordre de l’enlever, je ne le ferai pas », affirme Jean-François Damien. Il peut compter sur le soutien des maires du canton de Mont-Saint-Martin, sans doute moins sur celui du président de la République.

Source : Ouest-france.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz