FLASH
[21/02/2018] Cauchemar absolu pour BDS : Intel investi 5 milliards de dollars pour ouvrir une usine en Israël  |  Mali: 2 soldats français ont été tués par des islamistes, en sautant sur une bombe artisanale  |  [20/02/2018] Danemark : Le suspect qui a attaqué un couple à la hache a été arrêté – oups! C’est encore un musulman  |  Effet Trump : La confiance des petites entreprises atteint un sommet record début 2018 après la victoire de la réforme fiscale de Trump  |  La nuit dernière, Tsahal a arrêté 7 terroristes musulmans en Judée-Samarie, recherchés pour implication dans des attaques terroristes et des violents troubles contre des civils et le personnel de sécurité  |  [19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 octobre 2017
Trump signe le décret qui libère les organisations religieuses de l’obligation de couvrir les frais de contraception de leurs employés

Le procureur général de Washington a annoncé lundi qu’il allait poursuivre l’administration du président Trump sur le démantèlement d’une condition de l’ObamaCare qui oblige les employeurs à couvrir les dépenses de contrôle des naissances de leurs employés.

On se souvient du scandale des Petites sœurs de pauvres, une association chrétienne sans but lucratif, que le président Obama avait contraint à payer à ses employées – des bonnes sœurs qui ont passé la soixantaine, le remboursement de la pilule, et qui avaient déposé plainte car cette obligation violait leurs convictions religieuses. Elles rejoignaient ainsi de nombreuses organisations caritatives et universités chrétiennes qui affirmaient que l’obligation entravait leur libre exercice de leur religion.

 

Pendant la campagne, Donald Trump avait annoncé qu’il mettrait fin à la guerre contre le christianisme déclenchée par les progressistes et les gauchistes. Il vient de le faire et son administration a exempté les employeurs qui ne le souhaitent pas de couvrir les frais de contraception de leurs employées.

«Les règles de contraception du président Trump sont injustes, illégales et inconstitutionnelles», a dit le procureur général Bob Ferguson (un Démocrate) dans un communiqué. «Je refuse de laisser le président Trump ignorer nos lois et notre constitution afin de priver les femmes de l’accès à la contraception».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ferguson affirme que les nouvelles règles annoncées la semaine dernière par les responsables de l’administration Trump violent le premier Amendement en «imposant aux individus de supporter le fardeau de religions auxquelles ils n’appartiennent pas», ainsi que le cinquième Amendement.

Le procureur général dit également que les nouvelles règles violent les dispositions de la loi sur les droits civils.

«La loi sur les droits civils interdit la discrimination à l’égard des femmes fondée sur le sexe ou la capacité à être enceinte», a déclaré la déclaration. «Les règles ont pour conséquence que les femmes ont moins accès aux soins de santé reproductive, ce qui constitue une discrimination fondée sur leur sexe». Oui, vous avez bien lu ! 

Ferguson a intenté le procès devant le tribunal de district des États-Unis pour le district de l’Ouest de Washington et demande une injonction empêchant l’application des nouvelles règles.

La semaine dernière, l’administration Trump a publié les règlements qui permettent aux employeurs ou aux assureurs à but lucratif ou à but non lucratif de ne pas suivre le mandat de contrôle des naissances de l’ObamaCare pour des raisons religieuses ou morales.

Ferguson est devenu le deuxième procureur général de l’État à intenter un procès contre les nouvelles règles après le procureur général de Californie, Xavier Becerra (un Démocrate également,).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Marina Linardi pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz