FLASH
[18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  |  JP Grumberg: « si Macron alourdi les droits de succession, je quitte la France. Oups! Je l’ai quittée il y a 15 ans »  |  [14/09/2018] Chelsea, la fille des Clinton, dit que ce n’est pas chrétien de mettre fin à l’avortement légal et prétend qu’elle est profondément pieuse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 octobre 2017

L’Iran a tenté d’obtenir des technologies illicites qui pourraient être utilisées pour des programmes militaires de missiles balistiques et nucléaires, soulevant des questions sur une éventuelle violation de l’accord de 2015 visant à empêcher Téhéran de devenir une puissance armée atomique, selon trois rapports de renseignement allemands obtenus par Fox News.

Un article de Benjamin Weinthal publié sur Fox News.

Les nouvelles informations, qui citent des rapports de septembre et d’octobre dernier et qui ont été dévoilés juste avant l’annonce prévue par le président Trump sur le fait que les Etats-Unis re-certifieront l’accord iranien, révèlent que le régime iranien a « fait 32 tentatives de passation de marché… pour tenter d’acquérir des programmes de prolifération nucléaire ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon le document, les 32 tentatives ont eu lieu dans l’État allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie. Le rapport affirme que l’Iran cherche à reprendre sa prolifération nucléaire, qui est définie comme « la propagation des armes atomiques, biologiques ou chimiques de destruction massive ».

Les systèmes de livraison de missiles sont également inclus dans la définition de l’activité de prolifération illicite, dans le rapport.

L’agence de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a accusé l’Iran d’utiliser des compagnies de façade aux Émirats arabes unis, en Turquie et en Chine pour contourner les restrictions internationales sur ses programmes nucléaires et de missiles.

Le rapport des services de renseignement, qui couvre l’année 2016 – l’accord sur l’Iran a été mis en œuvre le 16 janvier 2016 – remet en question le respect de l’accord par l’Iran, officiellement connu sous le nom de Plan d’action global commun ou JCPOA.

Pour l’année précédente, l’agence a recensé 141 tentatives de l’Iran d’acquérir des biens illicites à des fins de prolifération nucléaire.

Dans le deuxième rapport des services de renseignement obtenu par Fox News, l’Etat allemand de Hessen a déclaré que l’Iran, le Pakistan, la Corée du Nord et le Soudan utilisent des «universitaires invités» pour des activités illégales liées à des programmes nucléaires et autres armements. « Un exemple pour ce type d’activité s’est produit dans le secteur des technologies électroniques dans le cadre de la mise en œuvre de l’enrichissement de l’uranium », lit-on dans le document.

Les responsables du renseignement ont également cité un exemple de services de renseignement étrangers utilisant «des échanges de recherche dans les universités dans le domaine des procédures biologiques et chimiques».

Interrogé sur la question de savoir si l’Iran était impliqué dans les affaires académiques et de recherche, un porte-parole de l’agence de renseignement de Hessen a refusé de commenter.

En avril, le sénateur de la Floride Marco Rubio a déclaré à Fox News qu’il était «gravement préoccupé» par le rôle de l’Iran dans l’aide à la Syrie au développement de son programme de guerre chimique. Rubio, un Républicain, a déclaré qu’il était troublé par les informations selon lesquelles l’Iran et la Russie étaient complices du programme d’armes chimiques du président syrien Bachar al Assad.

« Le Congrès et la Maison-Blanche devraient travailler ensemble pour tenir le régime d’Assad responsable de ses crimes de guerre et imposer des sanctions sévères contre ses facilitateurs », avait déclaré Rubio à Fox News.

Un troisième rapport des renseignements, venant de l’Etat de Saxe-Anhalt, a déclaré que l’Iran travaille « sans relâche » sur son programme de missiles.

« Avec des missiles balistiques et des roquettes à longue portée, l’Iran sera en mesure de menacer l’Europe », indique-t-il.

La résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) note que les «activités avec l’Iran pour des utilisations finales civiles nucléaires et non nucléaires» devraient être envoyées à un groupe de travail technique des Nations Unies sur les achats.

Quand on leur a demandé si l’Allemagne avait dénoncé les exportations illicites et les tentatives illégales au CSNU, des diplomates allemands ont dit à Fox News :

« Nous ne voyons pas que l’Iran viole ses engagements pris par le JCPOA. Au contraire, le récent rapport 2016 de l’Office fédéral de la protection de la Constitution stipule qu’il n’y a aucune preuve que l’Iran viole le JCPOA.

Cela dit, nous restons préoccupés par le programme de missiles de l’Iran, et le rapport susmentionné, ainsi que les rapports des services de renseignements régionaux, montrent que l’Allemagne est très vigilante à cet égard et continuera de l’être. Cependant, cette question ne relève pas du JCPOA et doit être traitée séparément « .

David Albright et Andrea Stricker, deux experts du programme nucléaire iranien de l’Institut pour la Science et la sécurité internationale, basé à Washington, ont écrit en avril que le «Canal d’approvisionnement des Nations Unies est une condition de transparence et de vérification potentielle du JCPOA des produits aux programmes nucléaires autorisés de l’Iran et aux utilisations finales non nucléaires. »

Les experts ont ajouté: « Il cherche à nier les opportunités de l’Iran, ou du moins à aider à exposer tous les efforts à violer le JCPOA et à accroître la transparence des programmes nucléaires de l’Iran. »

Sigmar Gabriel, le ministre sortant des Affaires étrangères social-démocrate d’Allemagne, a effectué plusieurs voyages en Iran depuis 2015 pour stimuler le commerce avec Téhéran. Gabriel est largement considéré comme l’un des défenseurs les plus énergiques de l’accord iranien.

Il est important d’ajouter que la clause de transparence des vérifications est contredite par la clause qui stipule que l’Iran fera ses propres vérifications et que l’agence de l’ONU n’est plus autorisée à les faire.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Nurphi Sitraka Stell Randrianirainy pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz