Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 octobre 2017
Deux agresseurs sexuels, deux hommes de gauche adulés

« La gauche aime l’humanité et maltraite les gens » – Tucker Carlson. Harvey Weinstein est un grand défenseur de la cause des femmes à condition qu’elles le regardent se masturber dans sa douche.

Avez-vous entendu ces courageuses actrices françaises avouer fièrement avoir résisté aux avances de Weinstein ?

Vous ne les avez pas entendues avouer avoir résisté à parler – elles sont féministes vous comprenez, leur silence a permis à Weinstein de continuer à violer les femmes pendant des années et elles en sont fières : elles défendent des causes humanitaires et laissent Weinstein attoucher des starlettes à qui il promet des grands rôles.

Ah cette gauche morale qui dénonce le sexisme et se comporte exactement comme les pires d’entre eux, qui épouse la cause des femmes et les ignore dans la salle de bain de Weinstein.

Mais j’ai un scoop pour vous : le comportement moralement condamnable de Weinstein n’est que le comportement moralement accepté par la gauche à Hollywood.

Avez-vous oublié Roman Polanski qui a violé une fillette, et a fui le pays pour échapper à la justice ? Il est célébré, adulé et moralement salué par ceux qui feignent aujourd’hui de s’évanouir des agressions sexuelles de Weinstein.

Savez-vous pourquoi l’hypocrisie atteint ce sommet ? Parce qu’aucun journaliste n’a dans l’idée de la dénoncer, elle fait partie de l’ADN de la gauche.

Harvey Weinstein a fait campagne pour Hillary Clinton la féministe. C’est un Démocrate, un homme de gauche, engagé dans toutes les causes humanitaires. Il a contribué financièrement à l’élection d’Hillary Clinton, il est l’ami de Michelle et Barack Obama.

A gauche, on aime les femmes fortes à condition qu’elles vous fassent une pipe. Comme Weinstein. A gauche, on défend les homosexuels et les LGBT sauf quand ils sont pendus à Gaza. On fraude le fisc, planque son fric à l’étranger, demande un HLM, profite d’un hôtel particulier à Paris et réclame plus de solidarité. On soutient les femmes sauf quand elles sont tuées lors d’un « crime d’honneur » à Londres. On aime les Palestiniens, sauf lorsqu’ils sont torturés par les Palestiniens dans les geôles de Mahmoud Abbas. On aime l’humanité, sauf lorsqu’elle crève de faim au Vénézuéla. On défend les minorités, sauf lorsqu’elles sont juives et attaquées par le Hamas et le Hezbollah et promises d’extermination par l’Iran.

Harvey Weinstein n’est pas une anomalie, il est la gauche morale.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

40
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz