FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 12 octobre 2017

L’Algérie et la Russie ont signé, ce mardi 10 octobre 2017, à Alger, cinq accords de partenariat et de coopération et mémorandums d’entente, à l’occasion de la visite officielle de deux jours en Algérie du Premier ministre russe, Dmitry Medvedev. Signés en présence du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et de son homologue russe, ainsi que plusieurs ministres des deux pays, ces accords concernent, entre autres, l’énergie nucléaire civile.

Un mémorandum d’entente pour le transfert de la technologie nucléaire a été signé entre le Commissariat à l’énergie atomique (Comena) et la société russe Ros-Atom, et paraphé par le commissaire algérien de l’énergie atomique, Nasreddine Djeghri, et le vice-président de Ros-Atom, Nikolay Spaski. Cet accord permettra la coopération et les échanges dans ce domaine entre les deux pays.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Medvedev a entamé, lundi, une visite officielle de deux jours en Algérie, à l’invitation du Premier ministre Ahmed Ouyahia. Cette visite, qui intervient après la tenue en septembre 2017 de la 8e Commission mixte pour la coopération, a été l’occasion pour les deux pays d’approfondir et de consolider leur dialogue stratégique et leur coopération qui reposent sur la Déclaration de partenariat conclue à Moscou en avril 2001, entre les deux présidents Abdelaziz Bouteflika, et son homologue russe, Vladimir Poutine.

Des yeux et des grandes oreilles dans l’espace

A Jérusalem on suit prudemment, et avec beaucoup d’appréhension, le développement du programme nucléaire de l’Algérie. Les satellites israéliens sont intéressés par les activités des installations du nucléaire algérien. Israël dispose aussi d’autres sources d’informations pour ses services de renseignement.

Des satellites israéliens fournissent, par exemple, des images optiques et des images radars du réacteur nucléaire d’Aïn Oussara. Les 15 mégawatts de ce réacteur permettraient de produire 3 à 5 kilos de plutonium par an, ce qui est suffisant pour fabriquer une bombe nucléaire.

Les experts israéliens n’écartent pas l’hypothèse que ce réacteur à eau lourde soit utilisé dans les recherches militaires. C’est pourquoi Israël va poursuivre sa surveillance spatiale sur ce site, dans la région de Aïn Oussara, à 193 km au sud d’Alger.

Le satellite Eros B, un satellite de très haute résolution, offre une bonne capacité de renseignement. Ce satellite a la capacité de localiser et d’identifier les signaux émis de la fission nucléaire dans le réacteur nucléaire d’Aïn Oussara.

L’écoute des signaux de ce dégagement d’énergie (≈ 200 MeV par atome fissionné) permet de cartographier l’activation neutronique et d’évaluer son niveau d’activité, y compris sur des zones inaccessibles par les capteurs de surface.

Cela démontre d’ailleurs la qualité du savoir-faire et des technologies applicables en Israël.

Le site d’Aïn Oussara bénéficie d’une large défense aérienne, mais cela ne pose pas un problème pour Tsahal qui dispose des avions F-35 avec leurs systèmes furtif le plus avancé au monde, ce qui les rendent pratiquement invisibles aux radars.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz