Quantcast
FLASH
[18/04/2019] #Sarthe : Prise d’otages au supermarché Super U de Bessé-sur-Braye, les gendarmes sur place  |  Effet Trump: Les demandes hebdomadaires de prestations d’assurance-chômage chutent pour la cinquième semaine consécutive, tombant au niveau le plus bas depuis septembre 1969  |  Effet Trump: Les ventes au détail aux États-Unis augmentent au rythme le plus rapide depuis septembre 2017  |  Le président israélien Rivlin vient de charger Netanyahou de former son 5e gouvernement  |  [16/04/2019] Omar Barghouti : « j’ai fondé BDS pour boycotter Israël, pourquoi suis-je boycotté et interdit d’aller aux Etats-Unis ? »  |  Elections israéliennes : après tous les recomptes, Naftali Bennet et Ayelet Shaked sont retoqués  |  Notre Dame : Si les entreprises de rénovation sont coupables alors leurs assurances payerons. Le fait qu on accepte les dons laisse craindre que c’est un attentat  |  Incendie de Notre-Dame : la mairie de Paris débloque 50 millions d’euros pour la reconstruction. N’est ce pas formidable que la mairie ait autant d’argent bloqué !  |  Ca a du bon d’avoir des riches. Un milliardaire français offre 100 millions pour réparer Notre Dame  |  [15/04/2019] L’antisémite Alain Soral condamné à 1 an de prison pour négationnisme – un peu dommage, les autres vont maintenant être plus discrets au lieu d’être repérés et rééduqués  |  [11/04/2019] Effet #Trump : 55% des Américains approuvent la politique de Trump. 58% approuvent l’économie sous Trump (sondage Georgetown)  |  Le président soudanais Ahmad Al Bashir, criminel de guerre du Jihad, évincé par un coup d’État  |  La Haute Cour israélienne approuve la démolition de la maison du tueur de l’adolescente juive israélienne Ori Ansbacher  |  Julian Assange (WikiLeaks) a été arrêté par la police britannique  |  [10/04/2019] Transparence : Les consultations entre le président Rivlin et les chefs des partis seront retransmises en direct pour la première fois dans l’histoire israélienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 12 octobre 2017

L’Algérie et la Russie ont signé, ce mardi 10 octobre 2017, à Alger, cinq accords de partenariat et de coopération et mémorandums d’entente, à l’occasion de la visite officielle de deux jours en Algérie du Premier ministre russe, Dmitry Medvedev. Signés en présence du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, et de son homologue russe, ainsi que plusieurs ministres des deux pays, ces accords concernent, entre autres, l’énergie nucléaire civile.

Un mémorandum d’entente pour le transfert de la technologie nucléaire a été signé entre le Commissariat à l’énergie atomique (Comena) et la société russe Ros-Atom, et paraphé par le commissaire algérien de l’énergie atomique, Nasreddine Djeghri, et le vice-président de Ros-Atom, Nikolay Spaski. Cet accord permettra la coopération et les échanges dans ce domaine entre les deux pays.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Medvedev a entamé, lundi, une visite officielle de deux jours en Algérie, à l’invitation du Premier ministre Ahmed Ouyahia. Cette visite, qui intervient après la tenue en septembre 2017 de la 8e Commission mixte pour la coopération, a été l’occasion pour les deux pays d’approfondir et de consolider leur dialogue stratégique et leur coopération qui reposent sur la Déclaration de partenariat conclue à Moscou en avril 2001, entre les deux présidents Abdelaziz Bouteflika, et son homologue russe, Vladimir Poutine.

Des yeux et des grandes oreilles dans l’espace

A Jérusalem on suit prudemment, et avec beaucoup d’appréhension, le développement du programme nucléaire de l’Algérie. Les satellites israéliens sont intéressés par les activités des installations du nucléaire algérien. Israël dispose aussi d’autres sources d’informations pour ses services de renseignement.

Des satellites israéliens fournissent, par exemple, des images optiques et des images radars du réacteur nucléaire d’Aïn Oussara. Les 15 mégawatts de ce réacteur permettraient de produire 3 à 5 kilos de plutonium par an, ce qui est suffisant pour fabriquer une bombe nucléaire.

Les experts israéliens n’écartent pas l’hypothèse que ce réacteur à eau lourde soit utilisé dans les recherches militaires. C’est pourquoi Israël va poursuivre sa surveillance spatiale sur ce site, dans la région de Aïn Oussara, à 193 km au sud d’Alger.

Le satellite Eros B, un satellite de très haute résolution, offre une bonne capacité de renseignement. Ce satellite a la capacité de localiser et d’identifier les signaux émis de la fission nucléaire dans le réacteur nucléaire d’Aïn Oussara.

L’écoute des signaux de ce dégagement d’énergie (≈ 200 MeV par atome fissionné) permet de cartographier l’activation neutronique et d’évaluer son niveau d’activité, y compris sur des zones inaccessibles par les capteurs de surface.

Cela démontre d’ailleurs la qualité du savoir-faire et des technologies applicables en Israël.

Le site d’Aïn Oussara bénéficie d’une large défense aérienne, mais cela ne pose pas un problème pour Tsahal qui dispose des avions F-35 avec leurs systèmes furtif le plus avancé au monde, ce qui les rendent pratiquement invisibles aux radars.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :