FLASH
[11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  |  [10/12/2017] Netanyahu donne une leçon d’histoire à Macron: « Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un autre peuple. Plus vite les Palestiniens accepteront cette réalité, plus vite nous arriverons à la paix »  |  Netanyahu à Paris : « la stratégie d’Israël est de se servir de [ses nouveaux alliés] du monde Arabe pour forcer les Palestiniens à être réalistes sur le processus de paix »  |  Netanyahu à Macron : « Paris est la capitale de la France. Jérusalem est la capitale d’Israël. Nous respectons votre histoire et vos choix, et je sais qu’en tant qu’ami, vous respectez la nôtre »  |  Netanyahu à propos d’Erdogan: « quand on bombarde les villages kurdes, aide l’Iran et soutient le Hamas on ne peut pas donner des leçons de morale à Israël »  |  Vendée : la crèche de Noël définitivement autorisée à La Roche-sur-Yon  |  Paris : Manifestation antisémite contre Israël: une femme d’un certain âge, pro-israélienne, attaquée par des antisionistes  |  Jérusalem : attentat au couteau. Un jeune de 25 ans dans un état critique  |  Ce dimanche, Tsahal a découvert et détruit un autre tunnel terroriste du Hamas  |  59% des Français ont une vision négative de l’avenir de la France (Sondage JDD 9 décembre 2017)  |  Après la décision de Trump de reconnaître que Jérusalem est en effet la capitale israélienne, une centaine de personnes attaquent une synagogue de Suède. Et la gauche soutient que les antisionistes ne sont pas des antisémites !  |  [09/12/2017] Macron, le honteux héritier de l’idéologie pétainiste, s’allie à la Turquie pour réclamer l’annulation de Trump sur Jérusalem  |  La Cour suprême donne une 1ere victoire à Trump sur les « dreamers », illégaux arrivés mineurs aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 12 octobre 2017

Pour les lectrices et lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’intégralité de l’interview de Steve Bannon– ex-directeur de campagne de Donald Trump et propriétaire du site Breitbart.com– réalisée par Maria Luisa Rossi Hawkins pour l’émission Matrix, conduite par Nicola Porro sur la chaîne télévisée italienne Canale 5.

. J’aimerais commencer l’entrevue par Christophe Colomb. Nous venons de célébrer le « Columbus Day », même s’il devient de plus en plus politiquement incorrect d’honorer ce grand navigateur.

Christophe Colomb est une personne, dont je suis fier. La communauté italienne devrait aussi être très fière de Christophe Colomb.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Croyez-moi, ils ne réussiront pas à abattre sa statue, sans qu’il y ait une opposition. Cela ne signifie pas que des personnes descendront dans la rue pour manifester, mais elles agiront de telle sorte que les statues de Christophe Colomb demeureront fièrement debout. L’impact de Christophe Colomb dans le monde a été énorme, surtout pour la communauté italo-américaine de New York et ce que ces statues représentent –la force des idées, la force du personnage et la force de la foi de ces individus– sont des biens précieux, dont nous pouvons être très fiers et quitte à devenir aphone, je dirai à tous : protégeons-les.

. Vous vous définissez comme un combattant. Contre qui combattez-vous et pour qui ?

Je me sens comme un combattant, qui lutte pour l’homme faible, pour l’homme ordinaire et la femme. Je combats contre l’actuelle classe politique, devenue un véritable cartel, qui a pris possession des USA. J’ai été très honoré d’avoir été le CEO (Chief Executive Officer) de la campagne électorale de Donald Trump. Et j’ai eu la possibilité de porter avec le Président Trump ces idées devant le peuple américain et comme nous avons pu le constater le 8 novembre 2016, les Américains ont approuvé nombre de ces idées.

. Quand avez-vous compris d’avoir remporté les élections ?

Les 14 et 15 août 2016, j’ai pris la direction de la campagne électorale. Nous avions un retard de 16 points, nous ne disposions pas de beaucoup d’argent, mais nous avions Donal Trump, ses idées populistes et ses idées d’économie nationaliste. La première fois que je m’entretins avec le candidat Donald Trump, je lui dis qu’il avait 100% de certitude métaphysique de gagner, s’il s’opposait à Hillary Clinton, représentante d’une élite corrompue et incompétente.

. Comment conciliez-vous la lutte populiste avec un monde globalisé ?

Selon moi, la globalisation est une idée radicale, qui s’est consolidée au cours de ces 30-40 dernières années au détriment de la classe laborieuse et de la classe moyenne partout dans le monde.

Ce populisme signifie donner enfin une voix à ce « petit homme ordinaire» contre les élites, que nous appelons «le parti de Davos», la conférence économique mondiale, qui travaille avec les « élites » en Hongrie, en Italie, au Royaume-Uni et aux USA. ces gens qui disent au monde comment les choses doivent fonctionner.

Je pense que le populisme est le chemin du futur. Les gens devront trouver les solutions, ils ne se laisseront plus guider comme des moutons. Le citoyen doit prendre le contrôle de sa vie, de son mouvement politique et enfin celui de sa nation.

J’ai créé Breitbart-Londres, et Breitbard-Rome, pour qu’ils agissent comme un radar en embuscade, car certains mouvements populistes en Europe, comme Ukip, sont en avance par rapport aux USA, même si les mouvements américains sont en train de les rejoindre.

. Ce nationalisme économique que vous promouvez aux USA nuit-il à l’Europe ?

Bien au contraire! Je pense que le nationalisme économique des USA sera très utile à l’Europe pour une simple et bonne raison : si notre économie devient plus forte, plus énergique, nous deviendrons un meilleur allié. Notre nation sera plus prospère et les nations prospères sont de meilleurs voisins.

Les nations européennes verront bientôt l’accord que nous allons conclure avec la Grande-Bretagne, une fois sortie de l’UE. Nous établirons un accord bilatéral. Ce qui nous préoccupe pour l’instant, c’est de constater qu’un grand nombre de nos alliés– l’OTAN, l’UE– sont des protectorats. Je sais que cela ne plaît pas à beaucoup de gens, mais ce sont des protectorats des USA, tout comme la Corée du Sud et le Japon, mais les USA ne peuvent plus se le permettre.

. Mais la perception internationale du slogan « America First » est très différente de celle que vous décrivez…

Le programme « America First » de Donald Trump ne signifie pas « isolationnisme », mais le contraire. Il signifie que l’Amérique collabore avec le reste du monde. Je le dis tout particulièrement pour vos téléspectateurs italiens. Les Italiens n’ont pas de meilleur ami que les USA et le Président Donald Trump est celui qui représente le mieux cette amitié.

. Le thème de l’immigration est aussi brûlant aux USA qu’en Europe.


Je crois que l’Europe, dans les deux prochaines années, sinon l’année prochaine, se dirigera vers une sorte de « time out » ou de temps mort, afin de s’organiser pour éviter une immigration de masse d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et du Moyen-Orient, car et je l’ai aussi dit pour l’OTAN, il s’agit là de la plus grande question de sécurité nationale en Europe… en Europe occidentale, et s’il y a un problème de sécurité en Europe occidentale, cela deviendra aussi un problème de sécurité nationale aux USA.

. Et pourtant, le Pape continu à promouvoir une politique d’accueil et de portes ouvertes, en opposition à la vôtre !

Ma préoccupation concernant le Pape, c’est qu’il intervient sur tout… Un jour, il dit que nous devons tous les accueillir… selon les enseignements chrétiens, un autre jour, il déclare que nous devons défendre nos communautés et nos pays. Je ne pense pas que les chrétiens débattent avec le Pape sur l’accueil de l’Autre, mais sur la question : devons-nous ouvrir nos frontières à tous et permettre à des millions de gens d’arriver chez nous de manière incontrôlée et désordonnée ?

. Selon les politiciens européens, l’immigration ne peut pas être arrêtée, ralentie peut-être, mais elle fait et fera partie de l’avenir.

Le populisme leur répond : nous sommes fatigués de ces experts qui disent ce que vous venez de dire, que cela devrait être ainsi et ne peut être différent… car nous sommes les experts, nous savons comment cela fonctionne et vous devrez accepter d’accueillir chez vous une immigration illimitée en provenance de toute la planète.

Nous sommes en train de voir des hommes et des femmes en Italie, en Hongrie, en France, en Allemagne, aux USA, se lever et affirmer: nous ne vous croyons plus. Vous nous avez raconté vos histoires pendant des décennies et voyez le résultat, voyez ce qui est arrivé à nos pays. C’est pour cela, je crois que dans les 5, 10, 15 ou vingt années à venir, la politique sera beaucoup plus controversée.

. Vous avez fait élire Donald Trump, personne ne s’attendait à ce qu’il remporte les élections, avant que vous ne vous occupiez de sa campagne.

Donald Trump a fait élire Donald Trump. De tous les républicains conservateurs, seul Donald Trump pouvait être élu, car la machine Clinton était une machine, soutenue par les médias mainstream, l’argent de Wall Street et la classe politique de Washington D.C.

Donald Trump s’adresse aux gens de la classe ouvrière, de la classe moyenne, non comme un politicien, mais comme l’un des leurs, de manière très directe, familière et cela les touche, au plus profond d’eux-mêmes.

. Qui sont les ennemis de Trump ?

Ses ennemis sont assurément les « élites » du parti de Davos. Si vous mentionnez le nom de Donald Trump devant ces « élites », ils s’énervent furieusement. Lisez « l’Economist » et le « Financial Times » : ils voient en lui un diable, car il est la voix d’une révolte populiste et populaire aux USA.

. Trump sera-t-il réélu une seconde fois ?

J’ai répété plusieurs fois au Président : si tu respectes les promesses faites, si tu honores tes engagements –ce qui sera très difficile, car la résistance est énorme–, alors tu gagneras des sièges supplémentaires en 2018, tu auras la Chambre des Représentants et cela te permettra d’arriver à la victoire avec les 400 voix des grands électeurs en 2020.

. Quelle est la stratégie à l’égard de la Corée du Nord ?

Selon moi, la solution pour la Corée du Nord est la Chine. Toutes ces discussions sur les têtes nucléaires ne sont que des bavardages. Je sais que tout le monde cherche à comprendre et élabore des stratégies pour éviter d’être impliqué.

. La Vegas vient de vivre le pire des massacres de masse et pourtant d’après vous, les armes ne sont pas le problème.

Il ne s’agit d’un problème d’armes. Chez Breitbart, nous avons adopté une ligne très dure. Pour nous, il s’agit d’un problème d’individus, un problème de culture. C’est ce que nous nous sommes permis de devenir, qui constitue le problème et non les armes.

. Malgré la dérision du monde et d’une grande partie des médias, Donald Trump est aujourd’hui à la Maison-Blanche.

Donald Trump est une personne de grande valeur. Ce que j’admire le plus chez lui, c’est son courage. Il fait preuve d’un immense courage dans l’accomplissement de son travail, car les « élites » de ce pays, les « élites » du monde et les «é lites » des médias ont tout fait, non pour détruire les idées de Donald Trump… il y a quelque chose de plus profond et de plus obscur dans tout cela… mais pour détruire l’homme, non seulement le détruire, mais aussi envoyer un signal à tous les autres : » si vous désobéissez, si vous cherchez à obtenir un poste de commandement, si vous essayez d’aider les gens à grandir, alors voyez ce qui vous arrivera….

. Je dois vous parler d’Hillary Clinton, car au cours de la campagne électorale, vous vous êtes affrontés férocement.

Elle est occupée à faire la promotion de son livre, mais elle ne nous a pas encore expliqué pourquoi elle devrait devenir la présidente des USA. Elle se plaint de toutes les méchantes critiques à son sujet, de toutes les personnes méchantes et de tous les obstacles., placés sur sa route. Elle proposera sa candidature en 2020, j’en suis absolument convaincu et j’ai hâte de le voir.

. Le Président veut annuler l’accord avec l’Iran.

Je l’ai dit dès le premier jour. C’est une démarche intelligente et sage, soutenue par les églises évangéliques et de nombreux conservateurs, qui défendent l’Etat d’Israël.

Vu la situation en Corée du Nord, l’idée que l’Iran soit capable de fabriquer sa propre bombe, m’inquiète profondément. Mais toutes ces discussions sur les conflits ne sont que des bavardages, car je sais de source sûre, que les experts de la sécurité nationale travaillent jour et nuit pour les éviter.

Qui est le pire ennemi du Président à la Maison-Blanche ?

Trump n’a pas d’ennemi. Il veut entendre une multiplicité de voix. Il y a des Républicains et des Démocrates et puis il prend ses décisions via la méthode socratique.

. Qui est le véritable ennemi du Président ?

Sans l’ombre d’un doute : les « élites » de Davos. Si vous leur parlez de Donald Trump, leurs têtes explosent.

Il suffit de lire « l’Economist » et le « Financial Times ». Pour eux, Trump est Satan en personne, car il représente la voix du populisme anti-élites. Il est le Représentant du Nationalisme économique aux USA. Aucun changement économique ne se fait sans lutter. Mais si vous respectez vos promesses et vous combattez, pour les réaliser, alors la victoire vous appartient.

. Trump remportera-t-il un second mandat ?

Si Donald maintient ses promesses, il gagnera sans aucun doute les élections.

. Construirez-vous le mur.

Certainement ! Trump s’y est engagé avec le peuple américain et il respectera sa promesse. Certes, ce ne sera pas facile, car personne ne lui dira : SVP, allez-y…

. Parlez-vous quotidiennement avec Donald Trump ?

Nous nous sommes entretenus récemment. C’est un homme incroyable et sa principale qualité est le courage. Les « élites » cherchent à le détruire personnellement, afin de lui envoyer un message, ainsi qu’à tous ceux qui essayent de changer les choses. Le message est le suivant : si vous voulez changer la situation, vous risquez gros. C’est aussi un avertissement pour vous en Europe. Mais Donald est courageux et comme disait Churchill, le courage est la vertu sur laquelle se greffent toutes les autres.

. Le massacre de masse de Las Vegas a été le pire de l’histoire des USA, mais selon vous, les armes ne sont pas responsables.

Les armes n’ont rien à voir. Nous, chez Breitbart, soutenons le second amendement de la Constitution. Ce ne sont pas les armes les responsables, mais les personnes ; ce n’est pas l’instrument le coupable, mais ce que nous sommes devenus.

Mais comment expliquer les nombreuses affirmations de Trump ?

Trump est un génie médiatique et il y a toujours une raison derrière chacune de ses actions et de ses affirmations. J’ai souvent perdu en discutant avec lui, car son sens médiatique est de loin supérieur au mien. Il parle au cœur et aux tripes des gens et sait se faire écouter.

. Pourquoi les médias américains n’ont-ils pas réalisé que Trump allait gagner les élections ?

D’énormes erreurs furent commises lors de la campagne d’Hillary Clinton. Les médias ne racontaient pas la vérité et contribuèrent ainsi à sa défaite, car sûre d’elle-même, elle ne fit rien pour s’améliorer. En outre, Hillary n’est pas intelligente, c’est une ringarde. J’ai fréquenté Harvard en compagnie de gens comme elle. Elle est très travailleuse, mais l’intelligence, c’est autre chose : cela signifie appliquer l’intellect de manière impromptue aux circonstances, comme le fait Donald, qui lui n’est pas un ringard. Ensuite, ils n’ont pas suffisamment utilisé Obama. Que l’on veuille ou non, Obama est l’une des figures politiques américaines majeures et ils ne l’utilisèrent avec Michelle, qu’à la fin de la campagne, quand ils se mirent à paniquer, car ils s’effondraient. J’ai hâte de la voir se représenter. Avec son nouveau livre, elle est en train de préparer sa candidature aux prochaines élections. J’en suis certain.

. Merci!

o=o=o=o=o=o

Un petit bémol aux déclarations de Steve Bannon : si les élites sont bien corrompues, elles ne sont pas incompétentes, bien au contraire ! Elles sont machiavéliquement déterminées à poursuivre leur plan de destruction des peuples occidentaux, afin de les substituer par des populations de remplacement, plus facilement manipulables et corvéables. Du moins, c’est leur rêve, leur utopie, car ces futurs « nouveaux » européens, adeptes d’une idéologie suprématiste, liberticide, belliqueuse pourraient leur réserver bien d’amères surprises.

Quant au populisme d’aujourd’hui, Steve Bannon a raison. Il n’a rien en commun avec le communisme et autres idéologies totalitaires du passé, n’en déplaise aux globalistes, aux progressistes, adeptes des frontières ouvertes à tous les vents contraires et d’un multiculturalisme forcené, soumis aux potentats dominants.

Il s’agit de redonner aux peuples européens leur droit de s’exprimer, sans se faire menacer, de faire entendre leurs craintes, leurs inquiétudes, leurs peurs, face à la transformation chaotique en cours de leurs Sociétés, où règnent violences, dégradations, non-respect de l’Etat de droit, où la sécurité des citoyens n’est plus la priorité. Les Européens d’aujourd’hui sentent que la démocratie s’étiole, que leur civilisation, leur culture, leur foi, l’avenir de leurs enfants et petits-enfants sont gravement menacés et ils en ont assez de recevoir des leçons de morale, de tolérance d’être culpabilisés, critiqués, insultés, méprisés par les « élites » médiatiques, politiques et religieuses, quand ils crient leur exaspération.

C’est cela le « populisme » de nos jours, le cri de désespoir des peuples, adressé à l’oligarchie, qui du haut de son mont Olympe, lui répond par le mépris.

Et si Donald Trump est si haï par les « élites » bien pensantes, c’est, à mon avis, pour une seule raison : il a entendu ce cri de douleur de l’Amérique profonde et il a répondu avec son cœur, avec ses tripes. Et cela ne saurait lui être pardonné par ceux qui savent mieux que le peuple, ce qui est bon pour lui.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : « Elite corrotte e incompetenti. Solo il populismo ci salvera » (Il Giornale.it)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz