Quantcast
FLASH
[16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  |  Selon le dernier sondage Harvard CAPS/Harris Poll, #Trump n’a jamais vu son taux d’approbation de son action aussi élevé depuis deux ans, sous l’impulsion de l’optimisme des électeurs à l’égard de l’économie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 16 octobre 2017

écoles islamiques privées en coopération avec les associations caritatives installées en Europe.

  • Notre qualité de musulman fait que nos devoirs précèdent nos droits. La mosquée demeure l’outil le plus important, car c’est l’espace le plus vaste, le plus accueillant et le plus influent au niveau populaire.
  • Rehaussement de l’action islamique pour qu’elle atteigne les objectifs espérés par les musulmans émigrés et agir dans le sens de l’intégration afin qu’elle soit positive en termes de l’islam dans la société non musulmane et productive dans le cadre des orientations islamiques et sûres de la fierté d’appartenir à l’Islam.
  • Accorder un soin particulier aux nouveaux convertis afin d’affermir leur conviction dans l’islam qu’ils viennent d’embrasser et leur permettre de s’intégrer facilement dans la Oumah et confier aux centres islamiques la mission d’accueillir les non-musulmans afin qu’ils connaissent et comprennent mieux l’islam et pour cela ouvrir la société civile locale et le grand public à l’occasion des fêtes et célébrations islamiques (n’est-ce pas ce que fait Mme Hidalgo !).
  • Appel aux institutions européennes, Conseil Européen et Parlement Européen, à soutenir les projets culturels et éducatifs des établissements islamiques.
  • Les institutions islamiques devront veiller à préparer des programmes télévisés destinés aux chaînes spatiales arabes et musulmanes captées en dehors du Monde islamique. Les chaînes étrangères et les programmes médiatiques occidentaux véhiculent la culture de la violence, du libertinage et de la délinquance et inculquent aux communautés musulmanes ces concepts et comportements culturels purement occidentaux. La culture occidentale imposée aux enfants musulmans vivant en Occident lui fait subir l’impact négatif des médias occidentaux. L’objectif inavoué des médias est de convaincre de la corrélation étroite entre l’Islam et la violence et fait développer une haine profonde à l’égard de la religion d’Allah et les enfants musulmans peuvent être atteints par les éclaboussures de ces courants anti-islamiques. Il est donc impératif de contrecarrer ces campagnes hostiles et d’appliquer un plan permettant de corriger l’image de l’Islam en le présentant dans son authenticité et sa pureté. Le réseau Internet permet de faire circuler les informations islamiques et de corriger les erreurs commises délibérément par ignorance de l’islam.Il est nécessaire d’abandonner les moyens classiques au profit des techniques nouvelles, à savoir la diffusion par satellite, l’Internet, la tenue de conférences et de colloques, d’ateliers scientifiques et culturels, dans tous les pays occidentaux.

    Créer des organismes et des cadres spécialisés sous la supervision de l’ISESCO qui veilleront à la gestion de l’action culturelle islamique en dehors du Monde musulman.

  • Les États occidentaux proposent des solutions, une politique commune et une stratégie européenne pour faire face à l’immigration islamique. Les immigrés musulmans ont le devoir de réagir contre cette attitude en défendant un plan commun pour sauvegarder la présence de l’Islam et y préserver son avenir. L’objectif est clair et précis : créer les conditions favorables qui leur permettraient de jouir de l’estime de leur environnement social et leur ouvrir la voie vers des postes à occuper et des fonctions dans les domaines économiques, culturels, politiques et médiatiques.
  • Une infrastructure sera mise en place afin de dynamiser et d’activer les rouages afin que la mission qui leur est impartie et les rôles qui leur sont fixés soient atteints rapidement et pour cela il est nécessaire qu’ils présentent une meilleure image d’eux-mêmes, de leur identité et de leur appartenance confessionnelle. Cette stratégie repose sur une vision future islamique et ses perspectives d’avenir.
  • Les effets de la crise économique ont enclenché une vague de racisme et de xénophobie contre les musulmans et malgré les appels de l’Union Européenne aucune mesure n’a été prise pour éradiquer ce phénomène. Les musulmans continuent à souffrir des humeurs racistes notamment dans l’exercice de leurs pratiques religieuses.
  • Les lois, les décrets, qui restreignent le séjour et les tentatives d’intégration, sans aucune considération par les pouvoirs publics pour les droits de l’homme et les principes d’égalité aggravent la situation. À cette hostilité évidente s’ajoute la progression de préjugés et de jugements nettement défavorables à l’Islam. Cette situation rend nécessaire et indispensable une stratégie qui permette aux communautés musulmanes de protéger leur originalité et leur identité.
  • L’enfant musulman reçoit une éducation laïque incompatible avec l’Islam. Nous devons donc le prémunir contre toute fusion et permettre à notre jeunesse de conserver sa spécificité dans le cadre du droit à la différence, droit qui est un élément fondamental des droits de l’homme.
  • Notre action doit éclairer les enfants musulmans et leur baliser la voie vers l’islam afin qu’ils échappent aux procédés méthodiques conçus pour les imprégner des valeurs occidentales et leur faire adopter la pensée, le comportement, les us et les habitudes en corrélation avec les valeurs islamiques.
  • Nous enregistrons avec beaucoup de regret le refus des autorités européennes d’intégrer l’enseignement de la langue musulmane dans les programmes scolaires. Par réaction les familles musulmanes envoient leurs enfants dans les écoles abritées par les mosquées et les centres culturels islamiques.
  • Les communautés musulmanes doivent garder leur identité islamique en dépit des contraintes. Leur résistance ne doit connaître ni fléchissement ni trêve malgré les violentes secousses qui ébranlent leurs milieux. Elles doivent surmonter toutes les difficultés qui les empêchent de mettre en pratique leurs enseignements et leurs valeurs. Elles doivent trouver des personnes responsables dignes de les représenter auprès des gouvernements afin d’améliorer leurs conditions de vie sur les plans matériels et spirituels.
  • Les droits des musulmans sont négligés alors que les associations auraient dû s’en occuper en priorité et se mobiliser pour leur défense.
  • En décidant de faire venir des musulmans, les gouvernements européens cherchent à s’assurer une force humaine pour le travail sans se soucier de l’encadrement culturel. L’Europe avait un urgent besoin de cette main-d’œuvre musulmane pour remédier au manque d’ouvriers qui résultait de la Seconde Guerre mondiale, afin de participer à la reconstruction et en application du plan « Marshal ». Ce choix de main-d’œuvre s’est porté sur les pays arabes et islamiques qui avaient des relations étroites avec les pays d’Europe fin des années 50 et début 60.
  • La France a fait surtout appel aux ouvriers maghrébins. Cette immigration a pris de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure que les pays colonisés recouvraient leur indépendance. Les immigrés bénéficiaient de permis de séjour temporaires ou permanents et du droit à la naturalisation.
  • Après les évènements du 11 septembre 2001, les musulmans ont fait l’objet d’une guerre médiatique et psychologique hostile et n’ont pu résister qu’en s’attachant davantage à leur religion, à leur identité et à leurs spécificités culturelles et civilisationnelles.
  • Le nombre important de musulmans résidant en occident a poussé les extrémistes occidentaux des décideurs, religieux et leaders politiques, à appréhender cette pensée islamique et à la considérer comme une invasion dangereuse.
  • Les sociétés occidentales sont ouvertes malgré les crises et il est indispensable pour les communautés musulmanes d’y avoir des sympathisants afin qu’elles puissent bénéficier d’une politique qui soutienne les valeurs de l’Islam.
  • Les médias ont ancré dans les sociétés occidentales l’idée d’un islam terroriste. Elles s’inquiètent pour leur avenir menacé par la force démographique et populaire de l’Islam. (Tout cela est, bien entendu, est totalement faux !).
  • Les immigrés ont été exposés aux vagues de déculturation, de perversion, de déviation et à une fausse appréhension de l’Islam. Ils ont besoin d’un traitement juridique et particulier s’inspirant de l’Islam.
  • Privilégier l’élaboration de bases stratégiques pour le dialogue, la cohabitation, la tolérance et la conviction en place et lieu de la stratégie de l’affrontement. (Jusqu’à présent cette mesure n’est pas à l’ordre du jour des communautés musulmanes françaises : exemple les « casseurs » dans toutes les manifestations)
  • Élaborer une stratégie prospectiviste et porteuse d’une vision à long terme. Analyser les discours occidentaux sur l’islam en démontrant les arrière-pensées qu’ils recèlent, leurs sources de références et les objectifs qu’ils occultent.
  • Prendre en compte la laïcité des sociétés occidentales qui prônent la séparation de l’église de l’État, autrement dit l’État n’a pas de religion, mais permet la liberté du culte, ce qui explique la forte présence de la religion dans ces sociétés et l’Islam doit profiter de cette situation.
  • Il faut proposer des mesures qui favoriseront l’éveil béni de l’islam, le redressement de son image, car la présence de l’islam est aujourd’hui la cible de regards coléreux, l’objet de vives interrogations et de dures accusations.
  • L’occident n’a pas la chance de bien connaître cette religion dans son authenticité et sa pureté. Il n’a pas eu non plus la chance de mieux connaître l’islam quand ses armées coloniales l’envahissaient, car son complexe de supériorité l’en empêchait.
  • L’année 1974 constitue un tournant décisif dans l’histoire de l’immigration à la faveur des lois sur le regroupent familial (merci Giscard-d’Estaing). Les musulmans sont désormais une composante fondamentale des structures démographiques de l’occident grâce à leur établissement permanent et à leur insertion et nul ne peut faire semblant de l’ignorer. L’Islam s’est définitivement fixé en Europe et nul ne réussira à l’en déraciner.
  • Les sociétés occidentales deviendront multiraciales et multiculturelles. Elles cesseront d’être des ensembles monolithiques, compacts et homogènes et elles se transformeront en sociétés composées d’ethnies de forces culturelles et de religions diverses. (On peut constater les massacres en Afrique provoqués par justement ce mélange d’ethnies.)
  • Par leurs voix, les immigrés ont fait élire des candidats musulmans aux institutions législatives. Ces succès profiteront aux immigrés qui pourront ainsi, grâce à leurs députés, faire entendre leur voix et leurs revendications religieuses et culturelles et permettre leur intégration socio-politique.
  • Il est nécessaire de favoriser les conversions à l’Islam par des citoyens de souche. Les mariages mixtes favoriseront ces conversions à l’islam dont le nombre progresse constamment. Les conversions développent avec bonheur notre stratégie qui s’inspire de ce verset du Qoran : « En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple tant qu’ils n’aient pas modifié ce qui est en eux-mêmes ». La mission de l’information islamique est basée sur la persuasion au moyen d’informations et de vérités sûres. Il est nécessaire qu’elle soit liée aux notions de piété et de responsabilité envers Allah.L’objectif principal de l’information est de faire bénéficier les gens aux messages de l’islam, les convaincre et les inciter à se comporter conformément à leurs directives, les appeler à se convertir et à suivre son chemin.
  • Garantir la liberté d’information dans le cadre de la « Charia » islamique en application du code qui régit ce domaine. (Si ce n’est pas se foutre de notre gueule !)
  • La mission universelle de l’islam est de faire renaître son héritage éternel et de le transmettre aux générations successives afin de les éduquer suivant les principes et ses valeurs.
  • Objectifs :
    • Création de trois Fonds qui financeront les programmes de l’action culturelle islamique dans sa zone géographique en dehors du Monde islamique : construction d’écoles, de mosquées, de bibliothèques, achat des livres, formation des formateurs, organisation d’expositions, de colloques et de festivals. Ils seront financés par les dons et subventions accordées par les États, les organisations et les banques islamiques. Les subventions consenties par les organisations internationales, l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe, l’Agence de développement internationale, etc. Les subventions données par les personnes morales, les hommes d’affaires, les bienfaiteurs et également par l’investissement des fonds du Waqf (donation faite à perpétuité) qui siège dans les pays occidentaux.
    • installation d’une station radio internationale destinée aux communautés musulmanes en dehors du Monde islamique.
    • Création d’une chaîne de télévision spatiale islamique.
    • Création d’un institut spécialisé dans la formation des journalistes et présentateurs musulmans.
    • Création d’un organisme international islamique qui rassemblera les différentes organisations et émission d’une carte professionnelle réservée à chaque membre qui permettra une liberté de mouvement dans tous les pays arabes et musulmans.
    • Déterminer les risques provenant des actions médiatiques visant à attaquer l’Islam et à oblitérer son image, avertir et dénoncer.
    • Apporter toute l’aide qu’ils auraient besoin et intervenir le cas échéant pour résoudre les difficultés que rencontrerait l’exécution des programmes. 
  •  

    • Le but est de lutter contre les nouveaux défis qui se posent actuellement afin de garantir un meilleur avenir pour la Oumah (Nation islamique).

       

     

    Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

    Loading...
    Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz