FLASH
[18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 octobre 2017

Les individus sont liés à la mouvance d’extrême-droite et à un homme interpellé en juin. Il est soupçonné d’avoir projeté un attentat.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Vaste coup de filet ce mardi. Dix personnes, soupçonnées d’avoir voulu attaquer, notamment, des hommes politiques, ont été arrêtées dans la matinée par les hommes de la sous-direction de l’antiterrorisme (SDAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Ces interpellations ont eu lieu à Saint-Denis et à Marseille. Toutes étaient en lien avec Logan N., un individu interpellé fin juin. Ce dernier projetait alors de commettre un attentat.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Selon nos informations, les individus, âgés de 17 à 25 ans, sont liés à la mouvance d’extrême-droite. Ils avaient crée une structure, composée d’adhérents et régie par des statuts. Leur projet est bien considéré comme terroriste, mais leur projet n’était pas abouti. Ils avaient évoqués plusieurs cibles comme des hommes politiques ou des mosquées.

Mélenchon un temps visé

Deux hommes politiques étaient visées selon la chaîne Il s’agit d’un proche d’Emmanuel Macron, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, et de Jean-Luc Mélenchon, ancien candidat à l’élection présidentielle. Selon M6, cette idée aurait été abandonnée après l’échec du candidat de la France insoumise dans la course à l’Elysée.

Mais comment les policiers la sous-direction antiterroriste (SDAT), de la DGSI et du Raid sont-ils arrivés jusqu’à ces hommes ? Pour le comprendre, il faut remonter au 28 juin et à l’arrestation d’un jeune homme de 21 dans les Bouches-du-Rhône. Fiché S pour son implication dans des groupuscules d’extrême droite, Logan Alexandre Nisin, un ancien militant de l’Action Française Provence, gère aussi sur les réseaux sociaux une page dédiée à Anders Brevik, l’auteur de la tuerie de masse à Oslo et Utoya (Norvège) en juillet 2011.

Deux revolvers et un fusil retrouvés

«Rebeus, blacks, dealers, migrants, racailles djihadistes, si toi aussi tu rêves de tous les tuer, nous en avons fait le vœu, rejoins-nous!», avait écrit le jeune homme sur cette page. Si deux revolvers ainsi qu’un fusil ont été découverts chez lui, il n’aurait pas été très clair sur ses intentions précises. Il a été mis en examen pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».

Mardi matin, la police a décidé d’arrêter dix de ses proches. Les gardes à vue pourraient, comme il est prévu dans le cadre d’enquête terroriste, durer 96 heures. Et devraient à priori déboucher sur d’autres mises en examen.

Source : Bfmtv.com et Leparisien

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz