FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 octobre 2017

Après la une polémique des « Inrocks » consacrée à Bertrand Cantat, le magazine féminin publie le portrait de sa victime, dans un plaidoyer contre les violences faites aux femmes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Au nom de Marie. » Une semaine après la une polémique des Inrocks consacrée à Bertrand Cantat, le magazine Elle a choisi de consacrer son édito à Marie Trintignant, morte le 1er août 2003 sous les coups de l’ancien chanteur de Noir Désir. « On ne t’oublie pas », insiste ce texte en forme de plaidoyer contre les violences faites aux femmes. « Il faudra davantage que la médiatisation obscène de Bertrand Cantat pour éteindre ta flamme. »

Après la publication d’un dossier consacré à Bertrand Cantat, le 11 octobre, certains commentateurs avaient accusé Les Inrocks de faire preuve d’indulgence envers le chanteur. « Au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poing ? », avait notamment réagi Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Son visage est celui de « toutes les victimes de la violence des hommes »

Le magazine Elle, lui non plus, n’a pas goûté cette exposition médiatique de Bertrand Cantat. « Avec cette grâce si singulière, son visage est devenu celui de toutes les femmes victimes de la violence des hommes », écrit ainsi la journaliste Dorothée Werner. Celui des 33 inconnues, qui, chaque jour, dénoncent un viol en France ». Le magazine évoque également le sort des femmes harcelées ou agressées, « avec 216 000 plaintes déposées en 2016 ».

Comme en 2013, déjà dans Les Inrocks, la médiatisation de Bertrand Cantat suscite des réactions véhémentes sur les réseaux sociaux, depuis le drame survenu à Vilnius (Lituanie) à l’été 2003. Marie Trintignant, alors sa compagne, avait succombé à ses coups après une violente dispute. Le chanteur avait été condamné à huit ans de prison pour homicide. Il en a purgé quatre, dont un en Lituanie, avant de bénéficier d’une libération conditionnelle en 2007. Son contrôle judiciaire a pris fin en juillet 2011.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Il y a quelque chose d’indécent à voir qu’en fin de compte, on passe très vite l’éponge, avait commenté l’ancienne ministre des Familles et des Droits des Femmes, après la publication de la nouvelle une consacrée à Bertrand Cantat. Je crois que ‘Les Inrocks’ qui sont aux abonnés absents depuis hier, seraient bien inspirés de présenter leur excuse à la famille Trintignant et à toutes les victimes de violences faites aux femmes ». La magazine Elle, lui, veut faire de l’actrice un symbole de courage, quatorze ans après sa disparition.

Source : Francetvinfo.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz