FLASH
[12/12/2018] Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  |  #Strasbourg : le nouveau bilan ne cesse de s’alourdir : 2 morts, 14 blessés dont 7 graves  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 octobre 2017

L’ancien stratège en chef de la Maison Blanche Steve Bannon a encouragé les militants conservateurs à combattre l’establishment du parti Républicain, lors d’une réunion à Washington, attaquant des membres Républicains du Congrès, y compris le chef de la majorité du Sénat Mitch McConnell.

La guerre est déclarée contre les obstructionnistes de la politique Trump. Ce n’est pas tant les Démocrates, qui sont en minorité dans les deux chambres et ne peuvent pas faire de blocage, mais les anti-Trump du parti Républicain qui ne digèrent pas que leur poulain Jeb Bush, ait été éliminé et battu par un outsider qui n’est pas de leur milieu, Donald Trump.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Lorsque Stephen Bannon a donné sa démission de la Maison-Blanche, il a déclaré qu’il serait plus efficace pour soutenir Trump en dehors que de l’intérieur. Le voilà à l’œuvre.

Bannon a demandé aux participants du sommet Values Voter, une conférence conservatrice annuelle, de poursuivre le combat contre la classe politique «impériale».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

«Ce n’est pas ma guerre, c’est notre guerre et vous ne l’avez pas commencé, l’establishment l’a commencé», a dit Bannon. «En ce moment, c’est la saison de la guerre contre l’establishment du GOP. »

Le président de Breitbart.com cherche à unir les Républicains derrière le Président Donald Trump. Ses efforts mettent en évidence les déficiences croissantes à l’intérieur du parti et du mouvement conservateur.

Lors du sommet, Bannon a, à un moment donné, adressé ses commentaires directement à Mitch McConnell, avertissant: «A Capitol Hill, c’est comme les Ides de mars*, ils cherchent juste à savoir qui sera Brutus pour votre Jules César. Et j’ai coupé votre oxygène, Mitch. »

Dans la pièce de Shakespeare, Brutus est le sénateur qui poignarde dans le dos le chef de l’Empire romain et meilleur ami : Jules César.

Bannon a ensuite exposé sa stratégie : il veut faire perdre les prochaines élections aux sénateurs Républicains anti-Trump favorables au statu quo grâce auquel ils se sont enrichis depuis 50 ans, que la majorité soit démocrate ou républicaine, pendant que la classe moyenne américaine s’appauvrissait, et les remplacer par de vrais populistes, de vrais soutiens de la politique de Trump.

Il va pour cela recruter des candidats conservateurs pour les élections de mi-mandat de 2018, et a formé un réseau de donateurs pour les soutenir aux primaires contre les sénateurs républicains que Bannon veut éliminer.

Plus particulièrement, on a vue que Bannon a soutenu l’ancien juge Roy Moore pour évincer le sénateur Luther Strange lors d’une primaire républicaine de l’Alabama le mois dernier, au cours de laquelle d’ailleurs le Président Trump a soutenu Strange par fidélité plutôt que par calcul politique, Moore étant un solide pro-Trump.

«La chose la plus importante est un candidat authentique», a expliqué Bannon.

Trump a soutenu Strange plutôt que Moore, mais c’est ce dernier qui a gagné la primaire de l’Alabama. Lors du sommet, Bannon a déclaré que la décision de Trump de soutenir Strange a été prise en raison de «mauvais conseils».

«Le président a eu quelques mauvaises informations et de mauvais conseils, et les gens lui ont dit des choses qui n’étaient pas vraies», a dit Bannon. «Je lui ai dit ce qui allait se passer en Alabama et celui qui allait rester en compétition. »

Bannon a ouvertement attaqué les membres de l’establishment Républicain pour ce qu’il considère comme un obstacle au programme du président Donald Trump. Un autre sénateur auquel il a fait référence dans son discours est Bob Corker, que Bannon a qualifié de «vraie nuisance».

Précédemment au sommet, Bannon a demandé à Corker à démissionner après une querelle publique entre Trump et le Républicain du Tennessee.

«Si Bob Corker a un peu d’honneur, de la décence, il devrait démissionner immédiatement», a dit Bannon dans une interview avec Sean Hannity sur Fox News.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Et Bob Corker, première victime du plan Bannon, a décidé de ne pas se représenter à sa propre succession lors des prochaines élections.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Marina Linardi pour Dreuz.info.

* Ides de mars correspond au 15 mars du calendrier romain et était le jour où les dettes devaient être payées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz