FLASH
[20/06/2018] Ah j’ai oublié un détail, mais vous aviez deviné : l’homme qui voulait poignarder des passants à Tours hurlait Allahou Akbar  |  Hollywood anti-Trump est moralement exemplaire. L’acteur Peter Fonda a tweeté qu’il faut kidnapper Barron, le jeune fils de Trump, et qu’il soit violé par des pédophiles  |  Tours : un homme a tenté de poignarder des passants cet après-midi et de jeter un homme par dessus un pont  |  [18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 21 octobre 2017

Huit suspects vont être présentés à un juge dans le cadre de l’enquête sur le groupuscule d’ultradroite soupçonné d’avoir envisagé un attentat contre des hommes politiques et des mosquées en France, a indiqué ce samedi le parquet de Paris.

Agés de 17 à 29 ans, les suspects sont présentés ce samedi devant un juge d’instruction en vue de leur inculpation pour « association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d’un ou plusieurs crimes d’atteintes aux personnes », a précisé le parquet qui a requis le placement en détention provisoire de sept d’entre eux.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les services antiterroristes avaient mené mardi un coup de filet dans l’enquête visant Logan Alexandre Nisan, ex-militant de l’organisation royaliste Action Française, interpellé fin juin à Vitrolles (sud-est) et inculpé dans cette affaire.

Parmi les dix personnes interpellées, deux ont été relâchées, dont la mère de Logan Alexandre Nisan.

La justice soupçonne les huit suspects, dont trois mineurs, d’être membres du groupe « OAS » fondé par le jeune homme de 21 ans, organisation qui avait eu « pour projet de commettre des actions violentes aux contours imprécis », a souligné une source proche du dossier.

Parmi les cibles potentielles, le groupe envisageait de s’en prendre à des « lieux de culte », notamment des mosquées, des « hommes politiques », des « personnes d’origine nord-africaine ou personnes noires » et des « militants anti-fascistes », a détaillé cette source.

« L’organisation prévoyait des achats d’armes et d’effectuer des entraînements paramilitaires. Certains d’entre eux s’étaient déjà entraînés aux tirs », a relaté la source.

Le groupe projetait également « de racketter des chefs d’entreprises afin de financer l’organisation et notamment des achats d’armes ». Un véhicule avait été volé à cet effet.

Le groupe s’était baptisé « OAS », sigle de l’Organisation de l’armée secrète responsable d’une campagne sanglante contre l’indépendance de l’Algérie au début des années 1960.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Avec ce genre de bras cassés, l’islam n’a qu’à bien se tenir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz