FLASH
[19/09/2018] Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 octobre 2017

Cinq militants de Génération identitaire étaient jugés, ce vendredi, pour l’occupation d’une mosquée en construction en 2012. Le procureur adjoint a requis douze mois avec sursis.
Cinq militants du mouvement d’extrême droite Génération identitaire, âgés de 27 à 30, étaient jugés vendredi par le tribunal correctionnel de Poitiers pour l’occupation d’une mosquée en construction à Poitiers en 2012. Selon les informations de Centre Presse , l’affaire a été mise en délibéré au jeudi 7 décembre. La sortie du tribunal a été mouvementée par la présence d’antifascistes.

Seul un prévenu, Damien Lefèvre, était présent à l’audience. Leur mouvement, Génération identitaire, était jugé en tant que personne morale, et représenté par son président, Arnaud Martin. Le procureur adjoint avait requis 12 mois de prison avec sursis, avec mise à l’épreuve de deux ans et obligation d’indemniser les parties civiles. Contre Génération identitaire, il avait requis 10.000 euros d’amende et la confiscation des biens saisis.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

À l’audience, Damien Lefèvre et Arnaud Martin ont choisi de garder le silence, à l’exception d’un texte lu au début justifiant l’occupation de 2012 pour «réclamer un référendum sur la question de l’immigration en France». Ils se sont même présentés comme des «lanceurs d’alerte» face au risque de «submersion migratoire».

«Gaulois, réveille-toi, pas de mosquée chez toi!»

Les cinq membres du groupuscule étaient jugés pour provocation à la haine raciale ou religieuse, et dégradation de biens appartenant à autrui, cinq ans jour pour jour après les faits. Le 20 octobre 2012, au petit matin, 73 militants de Génération Identitaire avaient occupé une mosquée en construction à Poitiers, sous l’œil de caméras de télévision. Des slogans hostiles aux musulmans avaient été scandés, faisant référence à la «bataille de Poitiers» de 732 qui vit le chef franc Charles Martel repousser les armées du califat omeyyade: «Gaulois, réveille-toi, pas de mosquée chez toi!».

Les images des «identitaires» sur le toit de la mosquée, exhibant une grande banderole au nom de leur mouvement, avaient tourné en boucle. Ils avaient emporté avec eux des tapis de prière, qu’ils avaient exposés à la pluie et souillés à l’urine. Parmi eux, Damien Rieu, alors porte-parole du mouvement. Aujourd’hui encarté au Front national et proche de Marion Maréchal Le Pen, il dit «assumer», et «ne rien regretter». Les militants, venus de plusieurs régions de France, avaient été interpellés dans le calme par la police, après six heures d’occupation. L’action avait suscité l’indignation de l’ensemble de la classe politique. Le Conseil français du culte musulman l’avait jugé comme un «nouveau palier» dans l’islamophobie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) s’était constituée partie civile au nom de la mosquée de Poitiers, avait réclamé 12.000 euros au titre du préjudice moral, et près de 16.000 au titre du préjudice matériel, entre tapis de prière dégradés et infiltrations dans le bâtiment. Avant le verdict, Damien Rieu s’était dit persuadé d’une relaxe des prévenus. «La justice est coincée. Si elle nous condamne, elle donne raison à l’UOIF. Cela sera alors une victoire pour les islamistes», avait-il expliqué au Parisien .

Source : Lefigaro.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz