FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 22 octobre 2017

« Il est absolument nécessaire de faire quelque chose, car ces gangs sont comme des tumeurs cancéreuses dans notre pays et cela devient urgent. Mon absolue conviction est que nous, la nation de Suède, devons déclarer la guerre à ces gangs criminels. »

Selon nos grands experts et journalistes toutous obéissants de la Presse officielle de l’UE, la nouvelle Pravda made in Brussels, la Suède est un modèle d’intégration de peuples venus d’ailleurs, vouant un culte à un dieu nommé Allah ; un modèle qui suscite l’admiration de nos classes dirigeantes, un modèle à suivre les yeux fermés.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut rien voir.

Les zones de non-droit prolifèrent dans ce pays multiculturel cité en exemple par nos braves journalistes, serviles scribouillards au service de la dictature de la pensée de l’UE.

Mais la réalité dément cette belle fiction, que l’on essaye de nous vendre comme une merveilleuse vérité, un véritable conte de fées, peuplé d’aliens venus du Moyen-Orient et d’Afrique dignes, magnifiques, souvent bien formés, jeunes, pleins de dynamisme si reconnaissants, si enrichissants, si créatifs, pour la Société d’accueil, si respectueux des lois du pays et de ses femmes, que l’on arrive à se demander comment nous avons pu survivre avant cette ère bénie pour l’Occident de la Hijra musulmane ?

« Les autorités de l’UE nient depuis des années les problèmes concernant l’immigration et désormais la crise explose, s’aggrave, le nombre de zones «interdites» s’accroît, notamment en Suèdeˮ a fait remarquer la journaliste Ingrid Carlqvist.

ˮSelon un récent rapport, la police suédoise ne parvient pas à contrôler les banlieues du pays, suite à l’apparition de plus de 60 zones interdites. La police aurait fait face à des agressions verbales et à des jets de pierre lors de troubles dans ces zones. On évoque également dans ces zones du vandalisme, des crimes liés à la drogue et de nombreuses agressions sexuelles.ˮ

Mais rien n’est encore perdu, malgré le terrible désastre multiculturel dans lequel les gouvernements gauchistes successifs ont plongé leur pays.

Car, enfin le réveil semble s’amorcer au pays des valeureux Vikings d’autrefois, qui n’avaient rien à envier à leurs envahisseurs barbares d’aujourd’hui, mais qui jamais n’auraient accepté de se soumettre sans combattre en implorant leur dieu Odin de leur accorder la victoire.

En effet, vingt membres du Parti des Modérés (P) ont proposé au gouvernement de déployer les forces armées dans les zones de non-droit les plus dangereuses du pays afin de combattre la violence des gangs.

Mikael Cederbratt du Parti des Modérés soumit sa proposition au gouvernement la semaine dernière et déclara :

ˮLa situation dans nos zones d’exclusion s’est détériorée. Les gangs ont pris possession de ces zones et la police a dû se retirer. La loi suédoise ne s’y applique plus

Mikael Cederbratt a été soutenu par 19 autres membres du Parti des Modérés (P), qui ont signé une motion afin de déployer des forces armées dans les banlieues densément peuplées de migrants : Hallunda-Norsborg, Tensta, Rinkeby et Husby. (Botkyrkadirect.se : [M] : Sätt in militär mot gängen i förorten)

ˮIl est absolument nécessaire de faire quelque chose, car ces gangs sont comme des tumeurs cancéreuses dans notre pays et cela devient urgent. Mon absolue conviction est que nous, la nation de Suède, devons déclarer la guerre à ces gangs criminels

ˮIl est de la responsabilité de l’Etat de maintenir la loi et notamment celle de la police. Mais la police aujourd’hui n’a pas la capacité numérique pour faire respecter l’ordre public

Dans certaines zones de non-droit, la police a été brutalement attaquée, comme le montre la vidéo ci-dessous :

 

 

A Rinkeby, la police a projeté de construire un nouveau poste plus sécurisé, mais il est impossible de trouver des entrepreneurs en bâtiment qui accepteraient de travailler dans cette zone, vu le danger.

Selon Cederbratt, les militaires pourraient remplacer la police dans ces zones.

ˮQuatre ou cinq soldats, guidés par un inspecteur de police, pourraient circuler dans un bus de la police la nuit à Norsborg.ˮ

ˮLa police militaire est parfaite. Nous avons aussi une association de militaires syndiqués, ayant travaillé pour l’ONU. Ils ont appris comment opérer dans des situations difficiles à l’étranger. Ils pourraient très bien travailler sous la direction d’un officier de police en Suède.ˮ

 

Les menaces à l’encontre de la police se sont multipliées, après qu’un poste de police à Helsingborg ait été attaqué à l’explosif mardi dernier peu après minuit.

L’expert en terrorisme, Magnus Ranstrop a déclaré au journal Expressen, que l’incident pourrait être une attaque terroriste. Les motifs de cette attaque doivent être examinés, car cela pourrait sérieusement déstabiliser les structures politiques sociales ou créer de vives inquiétudes à la population.

ˮIl pourrait s’agir d’une attaque terroriste, c’est une question d’interprétation » a-t-il ajouté.

Mais non Monsieur l’expert, certains de vos « merveilleux nouveaux Suédois » s’ennuyaient et ont seulement voulu s’amuser en lançant quelques gros pétards juste pour effrayer un peu les représentants de l’ordre, à qui ils vouent une admiration et un respect sans borne, c’est bien connu. Ce sont de grands enfants !

La situation est devenue si désastreuse que le chef de la police nationale, Dan Eliasson, a lancé il y a quelques mois un émouvant appel à l’aide au gouvernement et aux autres acteurs sociaux du pays. (Göteborgs Posten)

Dan Eliasson : ˮHjälp oss, hjälp oss !ˮ

Après l’appel à l’aide d’Eliasson, le grand journal suédois Expressen écrivit de manière méprisante : ˮ La police a perdu le contrôle.ˮ.

D’autres villes européennes n’ont rien à envier à la Suède. Les islamistes intensifient la création de zones interdites aux non-musulmans dans toutes les grandes villes d’Europe, au nez et à la barbe des responsables politiques. Ces derniers irresponsables et inconscients, ferment les yeux et laissent la situation se détériorer, jusqu’au jour où… Il est incompréhensible, voire inadmissible que des gouvernements laissent prospérer sans réagir des zones de non-droit, des mini états dans l’Etat, des Sociétés parallèles dans leur propre pays, semant ainsi les germes de futures guerres civiles.

La plupart de ces zones interdites, pudiquement appelées par les gauchistes au pouvoir en Suède ˮzones vulnérablesˮ fonctionnent comme des micro-États gouvernés par la charia. Les autorités des pays d’accueil ont en effet perdu le contrôle de ces quartiers et dans plusieurs cas, les services publics, tels que la police, les pompiers et les ambulances, n’y ont plus accès.

Les zones interdites sont le résultat d’une politique multiculturelle forcenée, imposée par l’UE, depuis des décennies. Cette politique a encouragé les musulmans à créer des sociétés parallèles et à vivre dans l’auto-ségrégation plutôt que de s’intégrer dans leurs pays d’accueil européens.

Dans un élan d’ouverture et de tolérance défiant la logique et le bon sens, l’UE ne demande pas aux musulmans de s’intégrer à nos Sociétés, ce serait une offense, voire de la discrimination. C’est aux Européens de souche de s’intégrer à leurs sociétés régies par la charia. Quoi de plus naturel ! N’appartiennent-ils pas à la meilleure communauté qui soit, leur religion n’est-elle pas la seule, l’unique, la plus grande, la plus merveilleuse ? Comparé à l’islam, le christianisme est si rétrograde, si violent, si barbare, si intolérant, si haineux, si peu respectueux des droits de l’homme, de la justice, si misogyne, qu’il doit disparaître de la surface de la Terre au plus vite et laisser sa place au lumineux islam, seule source de félicité et de justice pour l’Humanité.

En Suède, qui possède les lois les plus généreuses pour l’immigration en Europe, de larges territoires au sud de Malmö sont devenus des zones interdites aux non-musulmans. Les pompiers et les ambulances refusent d’entrer dans les quartiers musulmans tels que Rosengaard sans une forte escorte policière. Le chômage y est supérieur à 80 pour cent.

Quand les pompiers essayèrent d’éteindre un incendie à la mosquée principale de Malmö, ils furent reçus à coups de cailloux. Les pauvres, ils n’auraient pas dû les contrarier et laisser partir en fumée cette caserne islamique de la haine, où l’on supplie Allah de punir les mécréants… voire de les détruire. Ils auraient rendu service au peuple suédois de souche.

Dans la ville de Göteborg, les jeunes musulmans lancent des cocktails Molotov sur les voitures de police. Dans le quartier d’Angered, où plus de quinze voitures de police ont été détruites, des jeunes, qui s’ennuyaient, ont même pointé des lasers en direction des yeux des policiers, certains d’entre eux furent temporairement aveuglés.

Dans le quartier de Backa à Göteborg, d’autres jeunes chances pour la Suède ont lancé des pierres sur les patrouilles de police. La police a aussi des difficultés pour empêcher que ces facétieux petits jeunes brûlent des voitures et attaquent les services d’urgence et de secours dans plusieurs quartiers de la ville. Un iman basé à Malmö, Adly Abu Hajar a même déclaré : ˮ La Suède est le meilleur état islamique au monde.ˮ

Et même les journalistes, pourtant grands admirateurs et défenseurs des « Nouveaux Suédois » et fervents adeptes de l’invasion de leur pays par les barbares du tiers-monde, ne trouvent pas grâce à leurs yeux. Ils sont accueillis avec toute l’arrogance propre aux vainqueurs en terre conquise :

ˮDégagez, car ici ce n’est plus la Suède

Ne sont-ils pas charmants ces ˮnouveaux Vikingsˮ suédois ? Afin de parachever l’œuvre de destruction de la Suède en cours, le gouvernement gauchiste ne devrait-il pas en accueillir davantage. Ces forces nouvelles venues d’ailleurs ne représentent-elles pas le merveilleux avenir– sous la lumière radieuse du romantique croissant de lune islamique– de ce beau pays, autrefois si calme, si prospère, où les femmes pouvaient sortir seules, sans se faire violer, mais où l’on s’ennuyait tellement…

Depuis l’accueil illimité de ˮmagnifiquesˮ nouveaux Suédois, une joyeuse animation règne dans les banlieues suédoises… à coups d’explosifs, de pierres, de tirs de kalach, d’amicales altercations… sans oublier les attaques au couteau et aux voitures béliers.

Pauvre Occident chrétien doublement trahi et par ses gouvernements et par une partie de ses leaders religieux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : ˮSwedish politicians call for Army to be deployed to No-Go Zones » Breitbart

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz