FLASH
[13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 octobre 2017

Henda Ayari avait raconté son agression sexuelle dans un livre sans jamais citer le nom de l’islamologue controversé.

“C’est une décision très difficile, mais j’ai décidé moi aussi qu’il est temps de dénoncer mon agresseur, c’est Tariq Ramadan”, écrit ce vendredi Henda Ayari dans un message publié sur son compte Facebook, en pleine campagne #BalanceTonPorc, née sur les réseaux sociaux, où des milliers de femmes racontent leurs expériences de harcèlement sexuel, dans le sillage de l’affaire Weinstein.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette ancienne salafiste, répudiée par son mari rigoriste et violent, avait enlevé en 2015, dix jours après les attentats de Paris, son voile islamique qu’elle portait depuis l’âge de 21 ans, pour devenir enfin “une femme musulmane libre”. Elle a raconté son histoire dans un livre, “J’ai choisi d’être libre”, sorti en 2016 et largement repris par la presse.

Agressée à la sortie d’un congrès de l’UOIF

“J’ai décidé de déposer plainte contre Tariq Ramadan pour ce qu’il m’a fait subir !”, annonce également Henda Ayari, dans un autre message, posté sur le réseau social. “Je n’ai peut-être pas les mêmes moyens financiers que lui pour me payer des avocats et experts pour me défendre mais j’irai jusqu’au bout de ce combat quoi qu’il m’en coute !

Contacté par Valeurs actuelles, son avocat, Me Jonas Haddad, confirme qu’une plainte pour “viol, agression sexuelle et harcèlement” a été déposée, ce vendredi après-midi, à Rouen (Seine-Maritime). “Henda Ayari est tombée dans l’escarcelle idéologique de Tariq Ramadan qui, à la sortie d’un congrès de l’UOIF, en 2012, lui a proposé de le rejoindre dans un hôtel, où il a commis sur elle une agression sexuelle”, précise Me Jonas Haddad.

“Il n’avait pas hésité à me menacer”

“J’ai été victime de quelque chose de très grave il y a plusieurs années, je n’ai jamais voulu donner son nom, car j’ai reçu des menaces de sa part si jamais je le balançais, j’ai eu peur, je lui ai consacré un chapitre entier de mon livre, beaucoup de gens m’ont contacté pour avoir mon témoignage car ils l’avaient deviné, je le confirme aujourd’hui, le fameux Zoubeyr, c’est bien Tariq Ramadan”, accuse Henda Ayari en citant le nom de l’islamologue controversé.

“J’ai gardé le silence depuis plusieurs années par peur des représailles car en le menaçant de porter plainte pour le viol dont j’ai été victime, il n’avait pas hésité à me menacer et à me dire également qu’on pourrait s’en prendre à mes enfants, j’ai eu peur et j’ai gardé le silence tout ce temps”, affirme-t-elle encore sur le réseau social, “mais aujourd’hui je ne peux plus garder ce secret trop lourd à porter, il est temps pour moi de dire la vérité.”

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Des rumeurs sur Internet

“C’est très dur mais je me sens soulagée, j’ai ressenti le besoin de parler aussi pour toutes les autres victimes, J’espère vraiment que d’autres femmes victimes, comme moi, oseront parler, et dénoncer ce gourou pervers qui utilise la religion pour manipuler les femmes !”, ajoute la fondatrice de l’association Libératrices âgée de 40 ans. “Je m’apprête à traverser une grosse tempête mais je ne compte plus me taire ni faire marcher arrière au nom de toutes les femmes victimes !”

Depuis plusieurs années, des témoignages rapportent sur Internet et les réseaux sociaux d’autres cas supposés d’agression ou de harcèlement commis par Tariq Ramadan. “Il y a des rumeurs”, confirme Me Jonas Haddad à Valeurs actuelles. “Mais chaque victime a sa vérité. Henda Ayari a profité d’une libération de la parole pour livrer sa vérité. À la justice désormais de trancher.”

Source : Valeursactuelles.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz