FLASH
[19/09/2018] Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 octobre 2017
Couverture média de l’affaire de l’uranium vendu aux Russes

Alors que les médias américains nous inondent, nous pauvres victimes, presque nuit et jour depuis un an sur la collusion supposée entre le Président Trump et la Russie concernant les élections, ils ont jusqu’à présent consacré zéro seconde à la collusion avérée entre Clinton,Obama et la Russe : la vente de 20% de l’uranium américain à la Russie.

Une enquête du FBI a révélé juste avant la vente d’uranium controversée dont personne n’a encore été capable d’expliquer le bénéfice pour les États-Unis que la Russie était engagée dans une vaste opération de corruption, de pots-de-vin, d’extorsions, de blanchiment d’argent et de chantage pour mettre la main sur l’uranium américain. Malgré cela, l’administration Obama, et la Secrétaire d’État de l’époque, Hillary Clinton, a donné son feu vert.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Et nous apprenons maintenant par le site The Hill qui suit le dossier de très près, que des documents récemment publiés par le FBI montrent que ce n’est pas Donald Trump que la Russie visait, mais Hillary Clinton.

Des agents russes ont tenté d’accéder au secrétaire d’Etat Clinton au début de l’administration Obama.

Dans un cas, une espionne a tenté d’obtenir des informations sur les rouages internes du Département d’État avant d’être capturée et expulsée. Tout cela s’est produit à peu près en même temps que Bill Clinton a reçu 500 000 dollars pour avoir prononcé un discours en Russie, et quand 9 hauts-responsables d’entreprises nucléaires russes ont subitement versé des millions de dollars de dons à la Fondation Clinton.

En fait, révèle The Hill, selon une personne proche de l’enquête, « les Russes avaient jeté leur dévolu sur le cercle d’Hillary Clinton ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un des aspects de cette affaire me semble devoir être noté. Depuis l’élection de Donald Trump, les médias et les commentateurs politiques réclament la destitution du président et l’accusent de haute trahison. Ils affirment que la Russie est le plus grand danger pour les États-Unis, qu’ils sont une menace pour la démocratie, et qu’avec la complicité de Trump, ils ont modifié le résultat des élections.

Si la Russie représente un danger si grand, il est étrange qu’aucun de ces médias ni aucun de ces commentateurs n’aient émis la moindre réserve lorsque la vente de l’uranium a été signée par Obama.

Et il est encore plus étrange qu’ils refusent de parler du scandale de la collusion entre la Russie et l’administration Obama, laquelle collusion est documentée par la publication de l’enquête du FBI, alors qu’ils ne cessent de parler d’une collusion entre la Russie et Trump pour laquelle aucune preuve n’a jamais été apportée, bien que trois commissions d’enquête du Congrès aient été formées, et que l’enquêteur spécial Mueller a été nommé par le Département de la justice, avec les pouvoirs les plus larges.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : http://thehill.com/policy/national-security/356630-fbi-watched-then-acted-as-russian-spy-moved-closer-to-hillary#.We1EVcvV-iI.twitter

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz