FLASH
[14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 23 octobre 2017

Nickolay Mladenov a déclaré que les factions palestiniennes devraient utiliser la réconciliation entre le Hamas et le Fatah pour résoudre la crise humanitaire dans l’enclave, pas pour détruire l’Etat juif.

Embed from Getty Images

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient n’a pas comme à l’habitude ignoré les appels génocidaires palestiniens, et a critiqué sévèrement les dirigeants du Hamas pour avoir exhorté à la destruction d’Israël. Il a déclaré que les Palestiniens devraient concentrer leurs efforts sur la résolution de la situation humanitaire dans la bande de Gaza.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les commentaires de Nickolay Mladenov, qui n’ont pas été cités dans la presse occidentale alors que toute critique d’Israël par l’ONU est immédiatement reprise et largement commentée, ont été faits après que les hauts responsables du groupe terroriste Hamas avaient déclaré que la réconciliation avec le Fatah, son rival, ne signifiait pas que le Hamas mettrait fin à ses efforts pour éliminer l’État juif.

« Je condamne les dernières déclarations faites par certains dirigeants du Hamas qui avaient prétendument appelé à la destruction de l’Etat d’Israël », a déclaré Mladenov. « Ils ne servent pas les intérêts de la paix et l’objectif de parvenir à une solution négociée de deux Etats.

Sous les auspices de l’Egypte, les dirigeants palestiniens se sont engagés à résoudre la grave crise humanitaire à Gaza et à permettre au gouvernement d’assumer ses responsabilités dans la bande de Gaza. Je les encourage à ne pas se détourner de cet objectif. »

Au début du mois, au Caire, les factions palestiniennes le Fatah et le Hamas sont parvenus à un accord historique pour mettre fin à une décennie de déchirements et cherchent à former un gouvernement d’unité avec d’autres partis.

Iran Press TV a rapporté samedi que le chef adjoint du Hamas Salah al-Arouri, dirigeant une délégation palestinienne à Téhéran, avait déclaré que le Hamas et le Fatah avaient rejeté les trois conditions préalables fixées par le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour traiter avec le gouvernement palestinien dans lequel siègerait le Hamas: que ce dernier se désarme, qu’il reconnaisse Israël et coupe toutes les relations avec l’Iran.

En ce qui concerne les première et deuxième demandes, il a déclaré : «Nous ne sommes pas au stade de la reconnaissance; nous sommes plutôt en train de préparer l’élimination de l’entité sioniste.» Quant à la troisième, couper les relations avec l’Iran, il a déclaré: «Notre visite à Téhéran est notre façon de rejeter la demande israélienne de couper nos liens avec ce pays».

Le Hamas a contrôlé Gaza avec le soutien de l’Iran depuis l’éviction de l’Autorité palestinienne dirigée par le Fatah lors d’un violent et sanglant coup d’État en 2007.

Dans le cadre du récent accord entre les deux factions, le Hamas doit remettre l’administration de la bande au Fatah tout en conservant sa force de combat.

Les Etats-Unis ont déclaré que tout gouvernement commun doit reconnaître Israël et désarmer le Hamas, mais le groupe a rejeté les conditions avec virulence.

« Personne dans l’univers ne peut nous désarmer. Au contraire, nous continuerons à avoir le pouvoir et protéger nos citoyens », a déclaré jeudi le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar.

« Le temps que le Hamas a passé à discuter de la reconnaissance d’Israël est fini. Maintenant, le Hamas discutera du moment où nous allons éliminer Israël », a déclaré M. Sinwar, selon l’agence de presse liée au Hamas Shehab.

Arouri est responsable, entre autres choses, des activités terroristes du Hamas en Judée Samarie juive. Il vit en exil à Beyrouth après avoir été expulsé de Turquie et du Qatar.

Quand le Fatah et le Hamas ont signé leur accord de réconciliation au Caire la semaine dernière, Arouri, qui avait dirigé la délégation du Hamas qui avait négocié l’accord, a déclaré que l’unité palestinienne était essentielle « pour que nous puissions tous travailler ensemble contre l’entreprise sioniste ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz