FLASH
[19/09/2018] Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 24 octobre 2017

Le comité permanent du Patrimoine canadien a commencé le 18 septembre ses travaux concernant « les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques » au Canada, pour faire suite à la motion contre l’islamophobie adoptée le printemps dernier à la Chambre des Communes à Ottawa.

Le 17 octobre, David Matas, conseiller juridique de B’Nai Brith, a présenté son mémoire au comité.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article d’Anthony Furey, journaliste au Toronto Sun et collaborateur du site du Réseau Postmédia, paru le 18 octobre.

************

Un célèbre avocat canadien des droits de la personne a exhorté les députés à faire preuve de prudence dans l’utilisation du terme «islamophobie», affirmant que « la peur de certains éléments de l’islam n’est que simple prudence ».

David Matas, récipiendaire de l’Ordre du Canada qui a commencé sa carrière comme greffier du juge en chef du Canada dans les années 1960, a témoigné mercredi devant le comité M-103 en sa qualité d’avocat principal de B’nai Brith Canada.
« Toutes les craintes de l’islam ne sont pas de l’islamophobie », a déclaré Matas au Comité du patrimoine de la Chambre des communes, notant que quiconque n’a pas peur des diverses organisations terroristes islamiques radicales dans le monde se montre « téméraire ».
« L’islamophobie ne surgit pas dans le vide », a déclaré M. Matas aux députés. « Il naît de la peur de l’incitation et des actes de haine et de terrorisme venant d’éléments de la communauté islamique ».
L’avocat de Winnipeg, candidat libéral il y a plusieurs années, a recommandé au comité d’adopter une approche «à double vue » de manière à tenir compte autant des victimes de l’islamophobie que de ceux qui incitent à la haine et au terrorisme.
Après le témoignage de Matas, Shimon Fogel, directeur général du Centre pour les affaires israéliennes et juives (CIJA), a exhorté le comité à viser une définition plus précise de l’islamophobie.

La motion M-103 était nominalement conçue pour dénoncer, et étudier, toutes les formes de racisme et de discrimination, mais a fait face à une vaste controverse dès lors qu’il s’agissait de considérer uniquement l’Islam.

Fogel a montré au Comité une définition de l’islamophobie se trouvant dans le livret du Toronto District School Board, selon laquelle une simple aversion pour l’islam politique doit être censurée.

« Cet incident pose d’importants problèmes causés par des définitions ad hoc et inadéquates de l’islamophobie », a déclaré M. Fogel.

Lundi, l’auteure musulmane et chroniqueuse au Toronto Sun, Farzana Hassan, a fait part au comité de ses inquiétudes quant à la façon dont le terme est utilisé dans d’autres pays pour museler les critiques venant des musulmans eux-mêmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz