FLASH
[22/11/2017] Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  |  ISIS donne l’ordre aux musulmans d’assassiner Barron Trump, le plus jeune fils du président  |  Rock star Nick Cave menacé par BDS: « je vais en Israël à cause de BDS et j’aime Israël »  |  [21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 24 octobre 2017

Le comité permanent du Patrimoine canadien a commencé le 18 septembre ses travaux concernant « les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques » au Canada, pour faire suite à la motion contre l’islamophobie adoptée le printemps dernier à la Chambre des Communes à Ottawa.

Le 17 octobre, David Matas, conseiller juridique de B’Nai Brith, a présenté son mémoire au comité.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article d’Anthony Furey, journaliste au Toronto Sun et collaborateur du site du Réseau Postmédia, paru le 18 octobre.

************

Un célèbre avocat canadien des droits de la personne a exhorté les députés à faire preuve de prudence dans l’utilisation du terme «islamophobie», affirmant que « la peur de certains éléments de l’islam n’est que simple prudence ».

David Matas, récipiendaire de l’Ordre du Canada qui a commencé sa carrière comme greffier du juge en chef du Canada dans les années 1960, a témoigné mercredi devant le comité M-103 en sa qualité d’avocat principal de B’nai Brith Canada.
« Toutes les craintes de l’islam ne sont pas de l’islamophobie », a déclaré Matas au Comité du patrimoine de la Chambre des communes, notant que quiconque n’a pas peur des diverses organisations terroristes islamiques radicales dans le monde se montre « téméraire ».
« L’islamophobie ne surgit pas dans le vide », a déclaré M. Matas aux députés. « Il naît de la peur de l’incitation et des actes de haine et de terrorisme venant d’éléments de la communauté islamique ».
L’avocat de Winnipeg, candidat libéral il y a plusieurs années, a recommandé au comité d’adopter une approche «à double vue » de manière à tenir compte autant des victimes de l’islamophobie que de ceux qui incitent à la haine et au terrorisme.
Après le témoignage de Matas, Shimon Fogel, directeur général du Centre pour les affaires israéliennes et juives (CIJA), a exhorté le comité à viser une définition plus précise de l’islamophobie.

La motion M-103 était nominalement conçue pour dénoncer, et étudier, toutes les formes de racisme et de discrimination, mais a fait face à une vaste controverse dès lors qu’il s’agissait de considérer uniquement l’Islam.

Fogel a montré au Comité une définition de l’islamophobie se trouvant dans le livret du Toronto District School Board, selon laquelle une simple aversion pour l’islam politique doit être censurée.

« Cet incident pose d’importants problèmes causés par des définitions ad hoc et inadéquates de l’islamophobie », a déclaré M. Fogel.

Lundi, l’auteure musulmane et chroniqueuse au Toronto Sun, Farzana Hassan, a fait part au comité de ses inquiétudes quant à la façon dont le terme est utilisé dans d’autres pays pour museler les critiques venant des musulmans eux-mêmes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz