Publié par Danièle Lopez le 6 novembre 2017

Depuis hier soir, dimanche, les médias font leurs gros titres sur la tuerie qui a endeuillé, une nouvelle fois, l’Amérique.

Le criminel, serait un homme blanc, âgé de 26 ans, ayant servi dans l’aviation américaine.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il aurait ouvert le feu dans l’église d’une petite ville du Texas, tuant vingt-six fidèles qui assistaient à l’office du dimanche et en blessant d’autres dont le nombre n’a pas été révélé.

C’est une tragédie.

Dans le même temps, en Europe, ce dimanche…

  • Un navire italien naviguant en Méditerranée a trouvé une embarcation avec des migrants à son bord. Étaient-ils en difficulté ? Ils ne le disent pas. Les cent quarante-sept hommes qui s’y trouvaient ont été embarqués sur le navire pour être ramenés à bon port, en Italie.
  • A peu de distance du lieu où le navire a récupéré les clandestins, un hélicoptère de surveillance qui devait vraisemblablement appuyer les recherches de migrants avec le bateau, découvre une embarcation de style ‘’zodiac’’ dont les boudins sont dégonflés.
  • A l’intérieur de cette embarcation, ils ont trouvé les corps de vingt-trois femmes – 23 – qui avaient été assassinées. C’était des « migrantes ».

Les médias européens en ont-ils parlé ? Non.

⇒ Mais avons-nous besoin d’avoir fait Saint-Cyr pour comprendre que ces femmes ont été assassinées par leurs compagnons de route qui s’en sont débarrassés pour une raison encore inconnue ?

On ne peut pas retrouver en pleine mer, dans la Méditerranée, fut-elle moins grande qu’un océan, deux embarcations qui, l’une ne comprenait que des hommes migrants bien en vie et, dans la même zone, l’autre, prête à couler, ne comprenant que des femmes, migrantes elles aussi mais mortes de mort violente, sans se dire qu’elles devaient être du même voyage.

La raison pour laquelle les médias taisent ces crimes survenus près de nos côtes est pourtant simple à comprendre :

Comment avouer aux Européens que ces migrants qu’on leur demande d’accueillir par milliers sont des assassins ?

Ce serait donner raison à toutes ces formations anti-migrants qui se multiplient en France, en Italie, en Autriche, en Allemagne et dans les pays de l’Europe de l’Est et qui lient étroitement les migrants aux crimes dont ces pays sont le théâtre depuis qu’ils ont commencé d’accueillir ces clandestins venus d’Afrique et du Proche-Orient.

Nos médias ont dû recevoir l’ordre de taire cette abominable tuerie qui a eu lieu chez nous, tout près de nos côtes méditerranéennes.

Alors, ils font leurs gros titres sur ce forcené américain qui aurait été abattu sur le champ.

Cela détournera l’attention des Européens qui continueront de croire que, seule, l’Amérique peut être confrontée à des crimes de masse dont la vente libre des armes serait en cause.

  • Mais oseront-ils nous avouer que nous recueillons, ce jour, en Europe, 147 hommes en migration, présumés assassins de leurs compatriotes ?
  • Oseront-ils nous avouer que ces 147 hommes, sitôt arrivés en Italie, seront nantis d’un titre de circulation pour l’Europe toute entière ? Qu’ils se perdront dans l’immensité de notre continent et qu’ils seront, obligatoirement, aidés par des bien-pensants qui les plaignent, toujours soucieux de leur bien-être, sans connaître leurs horribles méfaits ?

Les médias sont complices des dirigeants européens.

Les médias sont-ils, aussi, les complices des assassins ?

Assassins par leurs crimes passés et, peut-être, par leurs crimes prochains…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Danièle Lopez pour Dreuz.info.

Source : http://www.euronews.com/2017/11/05/bodies-of-23-migrants-recovered-from-mediterranean-sea

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz