FLASH
[17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  |  #Californie, #Rancho Tehama : il y aurai plusieurs blessés  |  #Californie, #Rancho Tehama : la fusillade a eu lieu ce matin vers 8h  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 10 novembre 2017

Poser cette question n’est pas aussi saugrenu que d’aucuns pourraient le penser, car l’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Cette invasion de l’Occident, planifiée par les fossoyeurs de l’Europe, fait resurgir un antisémitisme violent et des mouvements politiques nostalgiques d‘un passé peu glorieux.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ainsi, en Italie le mouvement, CasaPound, centre social d’inspiration nationaliste-révolutionnaire et néofasciste, progresse et ses troupes défilent librement à Rome, après être restées longtemps dans l’ombre.

Le mouvement se définit comme suit :

ˮCasaPound est un élan social, un espoir de reconquête, une avant-garde de la pensée. C’est le bouclier et l’épée d’un peuple trahi et humilié, vendu et qui continue à se trahir lui-même. C’est de l’art, de la culture, un devoir social – en un mot la vie – dans un monde agonisant et plastifié.ˮ

Leur symbole est la tortue.

Politique migratoire insensée, injustice sociale envers les Italiens de souche, laxisme de la justice et des Autorités face à la montée de la violence et de l’insécurité, dégradation des villes, de l’enseignement, chômage en expansion. Tous ces facteurs contribuent à la progression du centre-droit, mais aussi du mouvement néofasciste CasaPound.

Un remake des années vingt serait-il un marche ?

Revenons brièvement en arrière.

La Grande Guerre s’est achevée en Europe centrale et orientale dans un climat d’apocalypse.

En Russie, la prise de pouvoir par les bolcheviques se traduisit par une guerre civile et l’oppression brutale des paysans. Famines et massacres à grande échelle se suivirent.

En Allemagne, notamment à Munich et Berlin, des groupuscules communistes essayèrent de prendre le pouvoir par la force avant d’être éliminés par leurs adversaires.

En Hongrie, un agitateur communiste, Béla Kun, installe une dictature sanglante qui, heureusement, ne dura que trois mois avant d’être renversée par l’intervention de l’armée blanche roumaine.

Ces précédents dramatiques divisèrent les partis socialistes de toute l’Europe sur l’opportunité de soutenir le parti de Lénine. Les déshérités et les aigris de la guerre eurent beau mettre en doute la démocratie parlementaire, ils ne se décidèrent pas pour autant à rallier le bolchevisme et furent prêts à suivre le premier leader qui leur offrirait une alternative…

Et le premier homme providentiel de cette sorte apparut en Italie. C’était un ancien leader socialiste du nom de Benito Mussolini.

Il prôna le dépassement de la démocratie et préconisa, pour contrer le bolchevisme, un système autoritaire appelé « fascisme » fondé sur le culte de la Nation et la coopération entre les classes sociales.

De nos jours, les nostalgiques de Mussolini se retrouvent dans le mouvement de CasaPound, pour qui l’ère mussolinienne représentait une Italie de l’excellence.

Les résultats des élections municipales partielles de dimanche dernier furent un désaveu pour le parti au pouvoir, le Pd, immigrationniste et pro-islam. Par contre, ils marquèrent une nette progression des candidats de l’union entre Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi et la Ligue du Nord de Matteo Salvini, eurosceptique et anti-immigration. Cette coalition, qui s’était montrée très critique pendant la campagne envers la politique d’ouverture et d’accueil des migrants menée par Rome, remporta 14 chefs-lieux.

Le mouvement néofasciste Casa Pound, quant à lui, frôla les 10% à Ostia, ville balnéaire proche de Rome, lors des élections municipales partielles de dimanche dernier.

Invité à commenter le succès de son parti sur Radio24 dans l’émission La Zanzara, Fabrizio Bracconeri, acteur et ex- animateur de télévision a exprimé ses idées sans langue de bois et sans être censuré. Et pourtant, il ne s’est pas montré très tendre envers les musulmans présents en Italie.

“Je veux la grande coalition noire : Casa Pound, Forza Nuova et les autres …

Quand nous serons tous ensemble, nous ferons un nettoyage complet de toute l’Italie et nous expulserons tous les gens non autorisés à rester dans ce pays. Nous chasserons tous les musulmans.

Même les Italiens convertis à l’islam seront chassés. Les mosquées doivent être bombardées et rasées au sol, comme eux font avec les églises.

A la place des mosquées, des prisons devront être construites. Nous n’agirons pas comme les égorgeurs et les coupeurs de têtes, les tueurs aux voitures et camionnettes bélier. Mais nous les chasserons, nous les renverrons chez eux, là d’où ils sont venus, d’Arabie, de la Tunisie, du Maroc, etc. Ceux qui viennent chez nous sont de la m…e.

Les musulmans n’ont dans leur tête que leur maudit coran, qui doit être déchiré … un livre écrit par des déments… où il est permis de s’accoupler avec un bébé de 9 mois et avoir des rapports sexuels avec des animaux ».

Né en 2003, le mouvement Casa Pound se développe officiellement sur trois lignes précises : la souveraineté nationale, l’autonomie européenne et la justice sociale.

Dans le domaine social, Casapound lutte pour obtenir la préférence nationale dans le logement, vient en aide aux familles italiennes en difficulté. Un service de protection civile volontaire a aussi été créé au sein de Casapound chargé d’aider les Italiens les plus démunis.

En Italie, comme ailleurs en Occident, les migrants sont privilégiés au détriment des autochtones, ce qui ne va pas sans créer un sentiment d’injustice et de révolte au sein de la population.

Ainsi, seulement 33% des logements sociaux sont attribués aux familles pauvres italiennes, contre 70% aux migrants.

ˮ C’est une preuve supplémentaire que notre système social pénalise lourdement les Italiens démunis ˮ à fait noter Silvia Sardone, conseillère communale de Forza Italia. Dans une ville comme Milan, d’autres injustices s’accumulent dans des disproportions absurdes : 70% des subsides destinés aux familles en difficulté sont octroyés aux migrants, ainsi que 50% des bourses de travail. ˮ

(Les bourses de travail sont un outil d’aide économique qui permet un emploi temporaire dans des conditions «protégées», dans le but d’aider la personne à travailler.)

L’attitude pro-islam du parti au pouvoir (Pd) facilite également la montée de CasaPound.

Pluralisme à sens unique

La ville de Milan censure le livre de Magdi Cristiano Allam, cet auteur et journaliste italien,d’origine égyptienne, ancien musulman converti au christianisme, qui lutte sans répit contre l’islamisation de l’Italie au risque de sa vie et ne cesse de mettre en garde les Italiens contre les dangers mortels de l’hydre islamique.

Son livre ˮ Maometto e il suo Allahˮ serait trop radical selon les Autorités.

Le pluralisme est garanti, à condition d’être de gauche et d’exprimer des idées ˮ justesˮ, politiquement correctes. Les convictions de Magdi Cristiano Allam sont inopportunes pour le maire de Milan, dès lors il n’a pas reçu l’autorisation de louer une salle pour présenter son livre, car offensant pour la communauté musulmane, à qui le maire doit son élection.

Par contre, dimanche prochain, le centre islamique de Sesto San Giovanni, une commune de Milan, organisera une conférence sur les objectifs de la charia …

Le Maire de Sesto s’y est opposé, mais le Pd a défendu « la pleine liberté d’organiser des ˮ initiatives culturelles.ˮ

Le Centre islamique est connu pour avoir projeté la construction de la plus grande mosquée de Lombardie via Luini. Projet annulé depuis par le maire Di Stefano (Forza Italia) nouvellement élu.

Il ne voulait pas que cette méga mosquée devienne le centre d’attraction de tout l’islam milanais. Le maire s’est dit consterné et préoccupé par la tenue d’une conférence sur les objectifs de la charia, réunissant plusieurs imams et transmise sur Internet.

ˮ J’estime grave qu’il puisse y avoir de telles conférences avec Hamza Piccardo. Il n’est pas tolérable que l’on discute de la charia, surtout en ce moment historique. Comment peut-on qualifier le centre islamique milanais de modéré, alors qu’il organise un tel évènement. Piccardo (un Italien converti à l’islam) a des idées discutables. Il s’est récemment publiquement prononcé en faveur de la polygamie, la qualifiant de droit civilˮ. L’Italie doit s’adapter aux traditions barbares de l’islam. Ne pas s’y soumettre serait une offense envers la communauté musulmane et lui nier ses droits civils islamiques. Quoi de plus normal en Occident de moins en moins chrétien mais de plus en plus islamique ! Les Européens doivent apprendre humblement à s’incliner devant la loi d’Allah, l’UE et ses acolytes l’exigent pour leur bien, cela va de soi.

Hamza Piccardo est l’un des fondateurs de l’Ucoii, l’Union des communautés islamiques d’Italie, considérée comme une émanation des Frères musulmans. Il est l’un des signataires du pacte national pour l’islam italien et s’active à la création d’un parti islamique italien.

ˮDevant ces nouvelles prises de position du centre islamique, je revendique le choix de mon administration de dire non à la grande mosquée. Si ces espaces servent à organiser des conférences sur la charia, invitant des personnages, qui n’ont jamais caché leurs positions radicales, c’est notre devoir de nous y opposer par tous les moyens.ˮ a déclaré le maire de Sesto.

Le Pd est toujours resté étrangement muet sur les déclarations extrémistes du centre islamique de Milan.

Le secrétaire de la Lega lombarda, Paolo Grimoldi, après avoir défini la tenue de la conférence comme ˮ grave et inquiétante ˮ a ajouté : ˮ C’est cela l’islam modéré d’Italie ?ˮ

En Allemagne, des Allemands fuient les joies du mutliculturalisme forcé.

Depuis 2015, l’Allemagne a accueilli près d’un million et demi de demandeurs d’asile, et a dépensé 20 milliards d’euros pour héberger et former les réfugiés. Or certains compatriotes d’Angela Merkel trouvent que leur gouvernement « ferait mieux d’augmenter les retraites au lieu d’aider les migrants.

Paradoxe de notre temps, il se développe une nouvelle forme d’immigration en vue de fuir l’immigration musulmane, qui détruit l’Allemagne.

Plus d’un million et demi d’Allemands, hautement qualifiés pour la plupart, ont quitté l’Allemagne au cours des dix dernières années. — Die Welt.

Ils sont remplacés par des illettrés, des gens peu qualifiés, en provenance du Moyen Orient et d’Afrique. En Allemagne, le nombre de migrants au chômage atteint un chiffre record. Le rêve de Merkel de voir les “réfugiés” remplacer la main d’œuvre vieillissante allemande s’évanouit en fumée. Souvenez-vous de cette phrase magique: les « réfugiés » sont une chance pour l’Europe.

« Ce que nous apportent les réfugiés est plus précieux que l’or » avait assuré Martin Schulz à ses compatriotes, assistant médusés à l’invasion de leur pays. Les Allemands le constatent jour après jour de visu.

. La criminalité des migrants ne cesse de croître en Allemagne, notamment une épidémie de viols et d’agressions sexuelles. La migration de masse accélère également l’islamisation de l’Allemagne. Nombre d’Allemands semblent perdre tout espoir sur l’avenir de leur pays.

. ˮ Nous réfugiés… ne voulons pas vivre dans le même pays que vous. Vous pouvez quitter l’Allemagne, et même vous devriez le faire. Et s’il vous plaît prenez la Saxe et Alternative pour l’Allemagne (Afd) avec vous…. Pourquoi n’allez-vous pas dans un autre pays ? On en a assez de vous !ˮ — Aras Bacho, migrant syrien, 18 ans, Der Freitag, octobre 2016.

. Un agent immobilier d’une ville située près du lac Balaton, un lieu de villégiature populaire à l’ouest de la Hongrie, affirme que 80% des Allemands qui ont pris le parti de quitter l’Allemagne, invoquent la crise des migrants.

. ˮ Je crois que l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne. Je le considère comme une entité étrangère qui apporte à l’Occident plus de problèmes que de solutions. À mon avis, nombre d’adeptes de cette religion sont impolis, exigeants et méprisent l’Allemagne ˮ. Un citoyen allemand émigré, dans une ˮ Lettre ouverte au gouvernement allemandˮ.

De plus en plus d’Allemands s’installent en Hongrie autour du lac Balaton pour retrouver un quotidien dépourvu des joies du multiculturalisme forcé.

ˮ La Hongrie est l’une des dernières régions d’Europe sans migrants ˮ a déclaré fièrement le PM hongrois Victor Orban. Et cela attire les Allemands qui viennent ˮs’y réfugier.ˮ et non seulement les Allemands…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

. ˮFabrizio Bracconeri a la Zanzara : Radiamo al suolo le moschee.ˮ (Libero.it)

.ˮPluralismo a senso unico. E il Commune di Milano censura il libre de Allam.ˮ (Il Giornale.it)

. ˮConferenza sulla Sharia, Sindaco e Regione : un gesto inaccettabile. ˮ / ˮDi Stefano, Fratelli d’ITalia e Lega mobilitati contre l’evento del centro islamico di Sesto.ˮ (Il Giornale)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz