FLASH
[18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 11 novembre 2017

 

Bouleversé par le triste sort des femmes musulmanes dans l’UE, le preux sultan enfourche son destrier noir et vole à la rescousse des musulmanes ˮatrocementˮ discriminées par les koufars en Occident, accusant ces derniers de ne pas respecter les droits des sœurs à revêtir la tenue de la pudeur et de la vertu, si agréable aux yeux d’Allah. Les malheureuses, comme elles doivent souffrir, ainsi opprimées, persécutées, humiliées !

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Erdogan s’exprima sur ce grave sujet avec son éloquence habituelle, d’une douceur digne d’un discours d’Hitler, lors d’une réunion sur l’entrepreneuriat des femmes organisée pour le conseil consultatif des femmes de l’OCI en son palais d’Ankara, à la hauteur de sa démesure et de sa mégalomanie de ˮpieuxˮ musulman.

Il critiqua vertement la discrimination dont étaient victimes les musulmanes en Europe. On croit rêver!

ˮ Les foulards islamiques sont progressivement interdits dans les espaces publics de l’UE : une ruse pour empêcher les femmes musulmanes de participer à la vie sociale. Les tentatives d’incarcérer les femmes musulmanes dans leurs maisons se répand comme un virus. ˮ

ˮAujourd’hui, la plupart des pays de l’UE restreignent progressivement les droits des femmes musulmanes à travailler et à accéder à l’éducation. Ceux qui nous donnent des leçons sur les Droits de l’Homme malheureusement applaudissent, tandis que les droits humains les plus fondamentaux sont piétinés dans leurs pays…ˮ

Ces mots, prononcés par le Président turc, laissent pantois tant ils sont imprégnés d’une mauvaise foi patente.

Il ajouta que la Turquie a dépensé 30 milliards de dollars pour les réfugiés de Syrie et d’Irak, tandis que l’UE a promis de donner 6 milliards d’euros, mais la Turquie n’a reçu que quelques misérables 800 millions à ce jour.

ˮPendant que les pays développés cherchent la paix et le confort à l’abri de hauts murs et à l’aide de politiques sécuritaires strictes, la Turquie a accueilli des millions de gens, indépendamment de leur origine ethnique, de leur religion, de la langue, de leur secte. ˮ

La Turquie d’Erdogan, un exemple pour l’Humanité!

Mais sa ˮjusteˮ colère de pieux défenseur de la pauvre femme musulmane, ayant la malchance de vivre dans cet Occident si inamical, si dur, si cruel, ne fut pas seulement réservée à ses amis de l’UE, mais aussi à Mohammed ben Salmane, le Prince héritier saoudien, qui souhaite, oh sacrilège, un ˮislam modéré et tolérant.ˮ Encore un musulman corrompu par l’Occident !

En effet, le terme “islam modéré” utilisé par le Prince saoudien fit fortement mousser de rage le très charitable et pieux sultan d’Ankara.

ˮ L’invention d’un islam modéré appartient à l’Occident. Il n’y a pas d’islam modéré ou immodéré, l’islam est unique. Ce terme est utilisé dans le seul but d’affaiblir l’islam.”

ˮIls disent vouloir se tourner vers un islam modéré, mais ils ne donnent pas encore aux femmes le droit de conduire. Existe-t-il une telle chose dans l’islam ? Je suppose qu’ils accorderont ce droit quand ils pratiqueront un islam ˮmodéré. ˮ

Une fois encore, Erdogan se déchaîne et accuse l’Occident de tous les maux. Heureusement, que la vertu, la compassion, le respect des droits de l’homme et de la femme, la tolérance règnent dans le paradis islamique turc sous l’autorité bienveillante du sultan d’Ankara, un modèle pour l’intolérante, l’égoïste, la décadente UE.

Erdogan semble souffrir d’amnésie profonde et d’un sentiment de déni de la réalité du monde musulman obsessionnel. Son pays n’est ni vertueux, ni accueillant, ni généreux, ni respectueux des droits de l’Homme, comme il le prétend.

Il regarde la paille dans l’œil du voisin, mais ne voit pas la poutre qui est dans le sien.

Mépris, agressions sexuelles, esclavage, trafics d’enfants font partie de l’accueil si charitable réservé aux réfugiés chrétiens et kurdes et autres minorités considérées comme hérétiques au pays du sultan.

Les réfugiés en Turquie ne bénéficient pas des généreuses allocations sociales octroyées par les gouvernements occidentaux aux réfugiés et migrants. Ils ne sont pas logés dans les hôtels, châteaux, auberges, comme certains en Allemagne, en Italie, en France, en Suède, mais dans des camps, pas toujours conformes aux droits de l’Homme.

Uzay Bulut, un journaliste musulman turc, basé aux USA, a écrit plusieurs articles sur la situation des réfugiés non musulmans en Turquie et sur la haine endémique des Turcs à l’égard des non-musulmans. Et le tableau qu’il dresse s’éloigne fortement de la Turquie de rêve présentée par Erdogan lors de ses discours trompeurs.

Trafic de femmes et d’enfants à des fins commerciales et sexuelles au pays du sultan d’Ankara

L’ECPAT, l’organisation, qui lutte pour mettre fin à la prostitution des enfants, la pornographie enfantine et la traite des enfants à des fins sexuelles, a publié une étude détaillée sur l’exploitation sexuelle commerciale des enfants en Turquie.

Dans un rapport de 2014, sur l’index mondial de l’esclavage, l’ECPAT estima que la fréquence de l’esclavage en Turquie est la plus élevée d’Europe, due en grande partie à la prévalence de la traite de femmes et d’enfants à des fins d’exploitation sexuelle et de mariages précoces.

Le rapport ECPAT cita aussi une étude du Département d’Etat américain de 2013 :

ˮLa Turquie est une destination de transit et un pays source pour le trafic sexuel d’enfantsˮ

Toujours selon l’ECPATˮ

ˮ Le risque est élevé de voir les enfants disparaître des centres d’accueil pour tomber entre les mains des trafiquants.

Il est à craindre que les informations en provenance de Zaatari, le camp de réfugiés de l’ONU en Jordanie, illustrent une situation identique en Turquie : des hommes âgés en provenance d’Arabie Saoudite et des pays du Golfe profitent de la crise syrienne pour acquérir à bon prix de jeunes fiancées.

Les preuves existent que le trafic d’enfants est aussi le fait de « marieurs » qui opèrent entre la Syrie et la Turquie. Les fillettes ne sont pas des réfugiées, mais des promises, précommandées en fonction de leur âge. De douze à seize ans, les trafiquants parlent d’elles comme des ˮ pistachesˮ ; de dix-sept à vingt ans, elles deviennent des ˮ cerises ˮ; puis des ˮpommes ˮ entre vingt et vingt-deux ans ; au-delà, il s’agit de ˮ pastèques ˮ.

La même année, l’Association de défense des droits de l’homme et de solidarité avec les opprimés (connue en Turquie sous le sigle Mazlumder) avait rendu public un rapport complet sur les mariages forcés, la polygamie, le harcèlement sexuel, la traite des femmes, la prostitution et le viol que certaines organisations criminelles infligent aux Syriens de Turquie.

Selon le rapport Mazlumder, les Syriens, en raison de leur vulnérabilité, sont l’objet d’un racket sexuel à grande échelle. Les enfants, et surtout les filles, sont les principales victimes.

Selon Eren Keskin, avocat et vice-président de la Ligue des droits de l’homme en Turquie, nombreuses sont les Syriennes réfugiées en Turquie qui se livrent à la prostitution à l’extérieur des camps de réfugiés, mais aussi à l’intérieur des centres d’accueil bâtis par l’Agence pour les catastrophes et les urgences (AFAD), placées sous l’autorité du Premier ministre.

ˮ Il existe plusieurs marchés de prostituées à Antep. Tous sont placés sous le contrôle de l’Etat. Des centaines de réfugiées, femmes et enfants, sont vendues à des hommes plus âgés qu’elles.ˮ affirme Keskin.

Keskin rapporte également que la Ligue a recueilli de nombreux récits de viols, et de violences sexuelles et physiques subis par les réfugiées des camps situés dans les provinces de Hatay et Antep. ˮ En dépit de toutes nos démarches, les autorités nous refusent l’accès à ces camps ˮ.

Ces problèmes sont inévitables dans le cadre d’une certaine culture, islamique pour ne pas la nommer, qui n’a pas le moindre égard pour le droit des femmes et autorise le viol, l’esclavage et la discrimination à l’encontre des plus vulnérables.

L’horreur réside également dans le fait que l’Union européenne a confié à la Turquie le soin de ˮrésoudre ˮ le problème des réfugiés et des migrants.

En Turquie, les réfugiés syriens chrétiens et kurdes vivent dans la peur.

La haine des chrétiens et des Kurdes en Turquie ne se limite pas aux seules autorités gouvernementales. Elle est aussi très répandue dans le public et largement exprimée sur les réseaux sociaux.

Linda Markaryan, une réfugiée chrétienne ayant fui les assassins de l’EI en Iraq, a déclaré :

ˮ Nous n’avons pas d’avenir ici. Tout est incertain. Notre seul souhait est d’offrir un meilleur avenir à nos enfants dans un pays où nous serons en sécurité

ˮ Nous avons des emplois temporaires dans la constructionˮ ajouta son mari ˮles travailleurs turcs gagnent 100 livres turques par jour, mais nous recevons 25 livres pour un travail identique. Nous ne pouvons pas demander le respect de nos droits.ˮ

ˮ Nous travaillons très dur pendant de longues heures et nous gagnons juste de quoi acheter un peu de nourriture. ˮ

S’ils sont Kurdes, ils sont doublement discriminés.

ˮ Ici, les organisations humanitaires aident seulement les réfugiés arabes ; quand ils comprennent que nous sommes Kurdes, ils tournent les talons ou nous donnent très peu et puis ne reviennent jamais

Une jeune syrienne de 16 ans vivant avec sa sœur à Izmir a déclaré: “ parce que nous sommes syriennes et avons fui la guerre dans notre pays, ils pensent que nous sommes des gens de seconde classe.ˮ

Le journal Hurriyet a rapporté que les réfugiés chrétiens de Turquie souhaitaient émigrer aux USA, au Canada ou en Australie et ont fait appel à l’ONU.

Toujours d’après le journal Hurriyet, environ 45 000 chrétiens arméniens et assyriens ( aussi connus sous le nom de chrétiens syriaques et chaldéens ), ayant fui la Syrie et l’Irak pour se réfugier dans des petites villes anatoliennes, sont obligés de cacher leur identité religieuse.

Le sort des réfugiés chrétiens en Turquie est rendu encore plus tragique, quand on sait que les ancêtres de certains de ses réfugiés furent chassés d’Anatolie par les Autorités ottomanes et les musulmans locaux il y a un siècle, au cours du génocide arménien et Assyro chaldéen de 1915.

Tous les Etats occidentaux devraient accorder la priorité aux réfugiés chrétiens en provenance des pays musulmans. L’Occident, issu de la culture judéo-chrétienne d’amour et de compassion devrait assumer sa responsabilité morale d’aider les chrétiens en premier lieu, ces derniers étant les plus menacés et les plus inoffensifs des migrants.

Oui, ils devraient, mais dans cet Occident, de moins en moins chrétien, mais de plus en plus islamisé, le sort de ces malheureux ne l’empêche pas de dormir du sommeil du juste.

Atrocités à l’encontre des femmes en Turquie

Selon l’organisation turque pour les droits des femmes “Nous arrêterons les meurtres des femmesˮ qui publie des rapports mensuels, rien qu’un mars 2017, 35 femmes furent assassinées, 14 agressées sexuellement et 63 enfants molestés. De nombreux enfants ont été abusés impunément pendant des années et la plupart de ces jeunes essayent souvent de se suicider.

63% des meurtres de femmes en Turquie sont la plupart du temps commis par les maris, les fiancés, les pères, les frères et les fils, selon la bonne vieille tradition islamique. Et très souvent pour les mêmes raisons : crimes d’honneur, demandes de divorce, désir d’indépendance et volonté de prendre leur vie en main.

Le pire : un tiers de ces meurtres est classifié par les Autorités comme ˮmeurtres suspectsˮ perpétrés par des ˮassaillants inconnusˮ. Vive la justice islamique dans le paradis musulman d’Erdogan, si respectueux des femmes.

Torturer les femmes est aussi une pratique en progression constante, tout comme tuer des enfants avec leurs mères.

Atrocités musulmanes contre les femmes en Europe. Et alors !

Au nom des droits de l’Homme, de l’inclusion, de la diversité et de l’égalité, activistes ˮéclairésˮ et autorités judiciaires excusent les criminels musulmans pour leur comportement, lequel ne serait aucunement toléré de la part de n’importe qui d’autre.

En occultant ou en justifiant les atrocités islamiques, les Européens non seulement mettent en danger des femmes et des enfants innocents, mais encouragent le viol et autres formes de violence. Entre-temps, ils sont complices de la destruction des valeurs occidentales.

Toutes les cultures ne se valent pas. Ces cultures où les femmes et les enfants sont considérés comme des objets ne méritent aucun respect et certainement pas un traitement préférentiel.

Quel message est envoyé aux musulmans et autres criminels en Europe, quand des juges excusent les violeurs musulmans, sous prétexte que le viol fait partie de leur culture ? Ces décisions sont une invitation aux hommes musulmans en Europe à violer en toute impunité femmes, enfants et quiconque leur plaît. Imaginez l’horreur de vivre dans une Société où les tribunaux se rangeraient du côté des violeurs et des assassins !

Pourquoi ne pas faire savoir que si des gens décident d’immigrer dans un pays, ils doivent respecter les citoyens et les lois de ce pays? Apporter les aspects primitifs d’une culture dans un pays hôte ne doit être ni encouragé, ni toléré. Le viol reste un viol, une agression reste une agression, peu importe qui en est coupable. Les pays occidentaux ne doivent plus tolérer les criminels musulmans à cause de leur religion. Ce n’est ni une politique sage, encore moins une politique juste. S’ils souhaitent voir l’Europe s’embraser, qu’ils continuent ainsi!

Les cultures et les religions qui ne respectent pas les femmes et les enfants ne méritent pas d’être respectées.

Malheureusement, ces vérités fondamentales ont été et sont encore largement ignorées. Les multiculturalistes politiquement corrects on créé un environnement dans lequel des Européens ont oublié ce que signifie se battre pour la raison, le bon sens, la vérité et la justice, peut-être par crainte d’être appelés ˮracistesˮ ou par la volonté erronée de prévenir une réaction violente de certains citoyens européens à l’encontre des musulmans.

Aux yeux de nombreux pieux musulmans, la tolérance semble être à sens unique. Ils n’ont apparemment pas encore appris à traiter les gens avec respect. Les non musulmans en terre d’islam sont soit assassinés, soit forcés à vivre dans la peur. Ils pensent que les non-musulmans sont leurs dhimmis et qu’ils peuvent les traiter de la manière aussi atroce qu’ils le souhaitent.

Dans les pays occidentaux, les musulmans bénéficient de tous les droits. Mais, souvent ils exigent encore plus de privilèges, notamment des tribunaux islamiques et des systèmes juridiques parallèles. Si leurs demandes sont rejetées, ils accusent les gens de racisme et d’islamophobie.

Dans la majorité des pays musulmans, y compris la Turquie, les non-musulmans sont continuellement insultés, menacés ou même tués. Et la plupart des Autorités, les gouvernements inclus, ne semblent guère s’en soucier.

Jacob Thomas, auteur:

La relation entre l’islam et le reste du monde est marquée par l’asymétrie.ˮ

ˮLes musulmans peuvent jouir de toutes sortes de liberté et de privilèges aux pays des koufars, toutefois, les non-musulmans ne bénéficient pas des mêmes droits, quand ils vivent dans le Daru’il Islam (la maison de l’islam). Les politiciens occidentaux ne semblent pas remarquer cette anomalie, tandis que la plupart des intellectuels ne se sentent pas concernés par ce manque de réciprocité dans les pays musulmans. Dans notre monde globalisé, cette situation ne devrait pas persister. ˮ.

Malheureusement, la haine des chrétiens est devenue une norme dans les pays musulmans et la Turquie n’échappe pas à ce sentiment ˮfraternelˮ si cher à Allah. Cela signifie que les chrétiens au Moyen-Orient continueront à souffrir et/ou à être assassinés et disparaîtront du Moyen-Orient si le monde civilisé ne leur vient pas en aide.

Nous sommes bien loin du portrait idyllique d’une Turquie respectueuse des droits de l’Homme dressé par le sultan d’Ankara. Il est vrai que l’islam est la seule ˮreligionˮ qui autorise le mensonge pour arriver à ses fins.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources:

. ˮDiscrimination against Muslim women in EU states spreading like a virus, Erdoğan saysˮ (Daily Sabah Diplomacy

.ˮTurkey: the business of refugees smuggling, sex traffickingˮ

ˮ.Europe: Muslim Atrocities against Women? So What!ˮ

.ˮTurkey: Christian Refugees Live in Fearˮ

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz