FLASH
[18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 14 novembre 2017
Concession de terres par Israël pour la paix

Les responsables palestiniens et les groupes qui sont souvent considérés comme des «modérés» ont une fois de plus été très clairs sur leur désir de détruire Israël et de renoncer à la paix. Mais les médias n’en rendront pas compte.

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) – une organisation cadre pour les groupes palestiniens dirigée par le président non élu de l’Autorité palestinienne (AP) et dirigeant du Fatah Mahmoud Abbas – a récemment tweeté : «Notre objectif est la fin d’Israël. … Nous ne voulons pas la paix. Nous voulons la guerre et la victoire.»

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le tweet, comme l’a souligné le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a été inspiré par une citation de Yasser Arafat, le prédécesseur d’Abbas.

Le tweet a été posté – et ensuite rapidement supprimé – par la mission de l’OLP en Colombie. Au moment d’écrire ces lignes, pas un seul grand média américain n’a mentionné ce tweet.

L’OLP, créée en 1964, était un groupe terroriste désigné par les États-Unis jusqu’à la Conférence de Madrid au début des années 1990. Comme l’a noté le Committee for Accuracy in Middle East Reporting in America  (CAMERA) dans un éditorial d’Algemeiner en février 2016, la décision d’Arafat de soutenir Saddam Hussein lors de la première guerre américano-irakienne a entraîné une perte de soutien de ses donateurs arabes. Cette perte de fonds cruciale, couplée avec la chute de son soutien – l’URSS – a isolé Arafat et l’OLP.

En réponse, l’OLP a accepté les Accords d’Oslo, qui ont créé l’AP, et permis aux dirigeants palestiniens de venir en Judée Samarie et à Gaza.

Dans un engagement du 9 septembre 1993, Arafat a promis que l’OLP cesserait toute violence et terrorisme. Le dirigeant palestinien a également juré, dans une déclaration de principes du 13 septembre signée à Washington DC, de résoudre toutes les questions en suspens dans les négociations bilatérales avec Israël. En échange, l’AP a été créée et a reçu un soutien – financier et autre – des donateurs américains et européens.

Cependant, l’AP – à la fois sous Arafat et Abbas – a violé à plusieurs reprises ces promesses. Et le récent tweet de l’OLP n’est qu’un parmi une longue série.

  • Par exemple, dans une interview du 16 septembre 2017 sur Alfalstiniah TV de l’AP, Salwa Hudaib, une responsable du Fatah, a dit :

«Je dis, en mon nom et au nom du mouvement Fatah, que nous ne sommes pas liés par les accords d’Oslo parce que les accords n’existent plus sur le terrain. »

Au cours de l’interview, qui a été traduite par le Middle East Media Research Institute (MEMRI), Hudaib a blâmé Israël pour l’absence de paix et de l’Etat palestinien – omettant les nombreuses occasions où les dirigeants palestiniens ont rejeté les offres américaines et israéliennes d’un Etat en échange de la paix avec l’Etat juif.

  • En février 2016, le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, a promis :

«Nous ne retournerons jamais dans des négociations israélo-palestiniennes directes.»

Ses commentaires, ainsi que les paiements de l’AP aux terroristes, l’incitation à la violence antijuive, et les efforts persistants pour internationaliser le conflit, violent les accords d’Oslo.

Les médias, cependant, refusent systématiquement de détailler le terrorisme palestinien, les meurtres, les incitations à la haine et au rejet. Bien que l’AFP en langue anglaise – mais pas en langue française – ait détaillé la déclaration de 2016 d’al-Maliki, par exemple, de nombreux autres organes de presse, dont le Washington Post et USA Today, ont omis de les signaler.

  • Dans un autre exemple, le journaliste israélo-arabe Khaled Abu Toameh a mentionné une récente déclaration du député d’Abbas, Mahmoud al-Aloul, selon laquelle le Fatah ne reconnaît pas Israël – une violation directe des accords d’Oslo.

Comme l’a souvent souligné CAMERA, al-Aloul est un terroriste non repentant, également connu sous le nom d’Abu Jihad. En février 2017, sa nomination au poste de numéro deux d’Abbas a été également ignorée par beaucoup dans la presse occidentale.

A travers leurs commentaires et leurs actions, des responsables palestiniens importants violent quotidiennement Oslo – et appellent de manière flagrante à la destruction d’Israël.

Et les médias ne veulent pas qu’on les dérange avec ces déclarations.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Marina Linardi pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz