FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 14 novembre 2017

La pratique de l’assassinat des opposants iraniens sur le sol européen mise en sourdine pendant quelques années, a repris de plus belle.

Le secrétaire général du Mouvement de la Lutte Arabe pour la Libération de l’Ahwaz (MLALA), Ahmad Molla Nissi, a été assassiné, le 8 novembre 2017, devant son domicile à la Haye, aux Pays-Bas, rapportent des médias arabes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tout en pointant du doigt la République Islamique d’Iran, les médias néerlandais ont rapporté que la police avait arrêté une personne qui tentait de s’échapper de la scène du crime.

Téhéran a laissé planer, comme à l’accoutumée, le doute sur son implication et c’est la presse des pays arabes du Golfe qui s’est chargée de la commenter.

MLALA est un parti politique fondée en 1999 par la victime, qui milite pour les droits des populations arabes et pour l’autonomie du Khouzistan (Iran).

Le modus operandi – deux balles tirées dans la tête de la victime, le recours à un pistolet muni de silencieux – et le profil de la victime, un militant iranien ayant rejoint la cause du Khouzistan, ne cadrent guère avec une affaire de droit commun.

Selon le journal britannique The Independent Online, c’est probablement un motif politique qui est derrière l’assistanat d’Ahmad Molla.


Souvent accusé de participer à des activités extra-territoriales, ce service (qui comprend 15 000 personnes, tous civils) occupe une place privilégiée au sein de l’Etat iranien. En effet, c’est en grande partie sur lui que repose la sécurité du régime et la traque des opposants à l’intérieur comme à l’étranger.

Dans cette province iranienne du Khouzistan, qui est aussi appelée Arabistan (capitale Ahwaz), vivent la majorité des Arabes d’Iran. Environ 53 % de la population parle arabe (1). La majorité de la population est cependant bilingue Arabe/ Farsi.

Bien que peuplée de beaucoup d’Arabes d’Iran, la majorité de la population est musulmane Chiite.

En 1980, le Mouvement Populaire Arabe en Arabistan, une autre faction politique indépendantiste, avait assiégé l’ambassade iranienne à Londres réclamant l’autonomie du Khouzistan.

Le Khouzistan est la région produisant le plus de pétrole en Iran et est donc une des provinces les plus riches du pays. Le gouvernement d’Iran classe la province troisième d’Iran par son PIB.

L’assassinat du chef de l’opposition arabophone d’Iran vise aussi un but psychologique bien précis, décourager tous les mouvements de résistance à l’étranger en faisant sentir à leurs dirigeants respectifs qu’ils pourront être à leur tour les prochaines cibles du régime. En faisant ainsi planer l’idée de l’élimination physique, Téhéran voulait semer un sentiment de peur dans les rangs de ses opposants pour pousser leurs dirigeants à renoncer à la la lutte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

(1) Le Khouzistan a été sous la domination des califes omeyyades (an 661–-750) et abbassides (750 à 1258)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz