FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 14 novembre 2017

Il lui en aura fallu du temps au cave pour se rebiffer. On rentre chez lui sans rien lui demander.

On le descend à la cave, le cave. On le rançonne, on le terrorise, de temps en temps, mais de plus en plus souvent, on lui tue quelques enfants. Et lorsqu’il lui arrive au cave de se poser quelques questions, de se plaindre, voire de récriminer, on le traite de tous les noms : de pourri, de radin, de raciste,  d’égoïste, de triste sire ou de Dupont joyeux.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dernièrement, on a voulu lui confisquer quelques croix et lui interdire quelques crèches, au nom de la sacro-sainte laïcité défendue par des laïcs à géométrie asymétrique. Alors, quand il a vu, le cave, que dans le même temps les étranges laïcs à géométrie asymétrique toléraient les prières de rue, le cave s’est enfin rebiffé. Il a vu que même les caves du Vatican laissaient faire. Alors le cave de France a pris les choses en main. Il a protesté avec ses pieds et est descendu dans la rue de Clichy qui ne coulait plus des jours tranquilles. Chaque vendredi, des religieux qui disposaient pourtant d’un lieu de culte approprié envahissaient le domaine public avec l’assentiment implicite du préfet de la république et la mise à disposition gracieuse de sa police.

Quelques tracts, pour le même prix, étaient distribués en vue de l’élimination des “mécréants et des juifs”. Alors le cave, pour pallier l’inaction de l’État, de son Conseil xénophile à jugement baroque et de son préfet démissionnaire a décidé de se rebiffer. Pacifiquement mais résolument et sans plus de complexes. Certains de ses représentants ordinairement placides sont eux aussi descendus dans la rue captive et ils ont chanté l’hymne de leur patrie pour couvrir des mélopées qui n’avaient pas droit de réciter. Un journal a trouvé le moyen de titrer : “une centaine d’élus perturbent une prière de rue à Clichy” ! Sous les protestations des caves, le journal a changé son titre, mais c’est dire à quel Point , le gaz toxique de la soumission avait pénétré dans toutes les raisons, de la cave au grenier.

Mais le cave est descendu dans la rue, et il ne se taira ni ne se terrera plus.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz