FLASH
[18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 14 novembre 2017

Il lui en aura fallu du temps au cave pour se rebiffer. On rentre chez lui sans rien lui demander.

On le descend à la cave, le cave. On le rançonne, on le terrorise, de temps en temps, mais de plus en plus souvent, on lui tue quelques enfants. Et lorsqu’il lui arrive au cave de se poser quelques questions, de se plaindre, voire de récriminer, on le traite de tous les noms : de pourri, de radin, de raciste,  d’égoïste, de triste sire ou de Dupont joyeux.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dernièrement, on a voulu lui confisquer quelques croix et lui interdire quelques crèches, au nom de la sacro-sainte laïcité défendue par des laïcs à géométrie asymétrique. Alors, quand il a vu, le cave, que dans le même temps les étranges laïcs à géométrie asymétrique toléraient les prières de rue, le cave s’est enfin rebiffé. Il a vu que même les caves du Vatican laissaient faire. Alors le cave de France a pris les choses en main. Il a protesté avec ses pieds et est descendu dans la rue de Clichy qui ne coulait plus des jours tranquilles. Chaque vendredi, des religieux qui disposaient pourtant d’un lieu de culte approprié envahissaient le domaine public avec l’assentiment implicite du préfet de la république et la mise à disposition gracieuse de sa police.

Quelques tracts, pour le même prix, étaient distribués en vue de l’élimination des “mécréants et des juifs”. Alors le cave, pour pallier l’inaction de l’État, de son Conseil xénophile à jugement baroque et de son préfet démissionnaire a décidé de se rebiffer. Pacifiquement mais résolument et sans plus de complexes. Certains de ses représentants ordinairement placides sont eux aussi descendus dans la rue captive et ils ont chanté l’hymne de leur patrie pour couvrir des mélopées qui n’avaient pas droit de réciter. Un journal a trouvé le moyen de titrer : “une centaine d’élus perturbent une prière de rue à Clichy” ! Sous les protestations des caves, le journal a changé son titre, mais c’est dire à quel Point , le gaz toxique de la soumission avait pénétré dans toutes les raisons, de la cave au grenier.

Mais le cave est descendu dans la rue, et il ne se taira ni ne se terrera plus.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz