FLASH
[13/12/2017] Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  |  Election électrique en Alabama aujourd’hui pour le poste de Sénateur : la Cour suprême donne l’ordre de sauvegarder les images des bulletins de vote électroniques  |  Nettoyage anti-pollution : Israël a éliminé avec un tir depuis un drone, 2 terroristes arabes de Gaza (mise à jour: Israël nie toute implication)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Mireille Vallette le 17 novembre 2017

La grande mosquée de Genève a prouvé son radicalisme lors de nombreuses péripéties. Le chef des salafistes vient faire le ménage et instaurer le nouvel islam, tout de modération, de son pays.

Sensationnel! La Tribune de Genève a obtenu une «interview exclusive» du secrétaire général de la Ligue islamique mondiale. Titre: «Coup de balai en vue à la mosquée de Genève». Le quotidien offre une tribune libre au responsable du satellite du royaume, Mohamed bin Abdulkarim al-Issa qui a été surpris d’apprendre que des employés étaient fichés S, que deux jeunes qui fréquentaient la mosquée étaient partis pour la Syrie, que sa gestion est rocambolesque, etc.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Après quelques décennies et environs 70 milliards dépensés pour distiller le venin extrémiste de par le monde, le prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud l’affirme: son royaume va devenir fréquentable. «Nous ne ferons que retourner ( ???) à un islam modéré, tolérant et ouvert sur le monde et toutes les autres religions», a-t-il déclaré lors d’une conférence économique à Riyad. En attendant cet heureux jour, il a entrepris une vaste purge dont l’objectif est selon tous les analystes de s’assurer le pouvoir.

Dans la «législation» saoudienne, rien n’a changé. Le prestigieux interlocuteur de la Tribune élude la question de la condamnation de Raif Badawi à mille coups de fouet. C’est pas moi qui l’ai condamné, dit-il en substance, j’étais ministre! C’est vrai, il était bien ministre…de la justice! Même parler franc sur la purge en cours: «Je ne suis pas le ministre de la justice ni le procureur général (rires). Et comme je ne suis plus ministre, je ne ferai pas plus de commentaires.» On se souvient que 15 des 19 terroristes du World Trade Center étaient Saoudiens. Les compromissions de la théocratie avec Al Qaïda et plus tard l’État islamiste sont nombreux.

Le secrétaire Mohamed bin Abdulkarim al-Issa n’annonce pas le moins du monde la suppression de la torture du fouet, ni l’abolition de la décapitation, pas plus la mort pour apostasie ou la lapidation. Pas d’annonce de l’aube d’une liberté d’expression. Il rappelle ce que chacun sait: «l’école wahhabite diffère complétement des idées extrémistes…»

Question gestion des centres européens, on en est à «la première étape (…) l’état des lieux». A Genève le «coup de balai» annoncé par la Tribune ne consiste pour l’instant qu’à un changement des membres de son organisme de gestion. On a supprimé une pelletée de membres du Conseil de fondation. Rien ne dit que ceux qui restent sont plus ouverts que les autres. Et le directeur qui s’est illustré par son incompétence et par le radicalisme qui sévit dans cette mosquée en est toujours membre.

Le secrétaire de la LIM se montre impitoyable, allant jusqu’à imaginer fermer la mosquée si elle renâcle devant sa nouvelle vision. Il propose aussi de subventionner la formation continue d’imams à l’université de Genève. Évidemment, l’histoire de ces dernières décennies montre que jamais il ne viendrait à l’idée d’un islamiste de nous berner.

Le spécialiste de service Hasni Abidi paraphrase les sympathiques projets du prince héritier et de son fidèle disciple d el aLIM, et conclut: «Ce qui va se jouer ces prochains jours à la grande mosquée de Genève est essentiel. Si la LIM restructure ce lieu prestigieux pour elle, en changeant le personnel et en renouvelant le conseil de fondation selon les recommandations suisses, cela donnera un signal politique fort et redorera l’image de l’Arabie saoudite dans le monde.» Mazette, une petite mosquée de Suisse capable de redorer l’image du royaume sur la planète, qui l’aurait cru?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mireille Vallette pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz