FLASH
[18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 novembre 2017

Les faits datent de vendredi dernier à l’heure des vêpres. Deux hommes ont été accueillis pour l’office et ont exhorté les sœurs à se convertir à l’Islam. Aucune violence physique n’a été perpétrée.

« Ils sont rentrés, une sœur les a accueillis et elle a discuté avec eux ». Mgr Gusching, évêque de Verdun est allé voir, lundi encore, la communauté religieuse de Verdun forte de dix sœurs. Des carmélites encore sous le choc de ce qui leur est arrivé vendredi 10 novembre, vers 17 h.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Au moment de l’office de Vêpres, deux individus d’une trentaine d’années, barbus et vêtus normalement, pénètrent dans le Carmel de Verdun.
Après avoir discuté avec la sœur présente à l’accueil, cette dernière leur a dit que l’office allait commencer. « Ils lui ont demandé s’ils pouvaient aller dans la chapelle », poursuit l’évêque. « Elle a dit oui ».

Une fois dans la chapelle, « ils ont prié en arabe pendant les vêpres », souligne Mgr Gusching. « Ils se sont présentés comme des annonciateurs et leur ont dit : si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer ».

« Allah Akbar » sur le livre d’or

Dans un communiqué, Guillaume Dupont, procureur de la République de Verdun expliquait qu’à l’issue de l’office, l’un des deux hommes « aurait rédigé les mots « Allah Akbar » sur le livre d’or de l’église ».

Bien évidemment, on pense tout de suite aux circonstances du meurtre d’un prêtre qui s’était déroulé dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016. Mais aucune violence physique n’a été perpétrée à l’encontre des sœurs présentes. Et aucun lien avec le terrorisme islamiste n’a été démontré.

Les deux hommes sont enfin repartis comme ils étaient venus « en remerciant la sœur pour son accueil », souligne l’évêque.

Quant aux religieuses, spécialisées dans la fabrication de couettes haut de gamme et très connues pour leur gentillesse dans le Verdunois, elles sont « plutôt confiantes mais très touchées par cet événement », estime Mgr Gusching. L’évêque qui « remercie les services de police pour leur belle réactivité ». Car c’est « à la suite d’un signalement effectué par un prêtre diocésain », qu’une « enquête a été diligentée par le commissariat de Verdun », précise le parquet.

« J’ai dit aux sœurs de ne pas avoir peur »

En effet, les deux individus, dont l’un serait du secteur et l’autre étranger au département, ont été interpellés à Verdun le 11 novembre et placés en garde à vue dans les locaux du commissariat. « À l’issue de celle-ci, ils ont été déférés devant le procureur de la République de Verdun, le 13 novembre, puis placés sous contrôle judiciaire par le Juge des libertés et de la détention », précise le procureur Dupont. « Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Verdun pour être jugés à l’audience du 28 avril 2018 à 8 h 45 du chef de violences volontaires aggravées (sans incapacité totale de travail et en réunion) ».

Les violences, dans ce cas, sont des violences psychologiques. Ils encourent une peine de trois ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« On ne va pas violer la sacralité d’un lieu de culte »

Concernant la sécurité du Carmel, Mgr Gusching a donné des consignes. « J’ai dit aux sœurs de ne pas avoir peur mais d’être vigilantes ». Et qu’elles n’ouvrent qu’après « avoir demandé qui était là et qu’il y ait quelqu’un à la porte de la chapelle pour filtrer ».

Selon Abdelkrim Aïtelkaid, l’imam de Verdun, « le plus jeune s’est converti il y a deux ou trois mois ». Avec l’autre individu, « ils sont venus à la mosquée » et ne se sont pas comportés normalement. « Ce jour-là, je n’étais pas là, mais la communauté les a un peu arrêtés et mis dehors. Je suis allé voir le jeune après pour lui expliquer que ce n’est pas comme ça que l’on fait ». Quant à ce qu’il s’est passé le 10 novembre : « Ça ne se fait pas de faire ça. Ce n’est pas normal. On ne va pas violer la sacralité d’un lieu de culte ». De plus « j’irai prochainement voir les sœurs et l’évêque ».

Source : Estrepublicain.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz