FLASH
[19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  |  Aujourd’hui, Hamas a fait exploser une bombe sur les soldats israéliens sur la clôture de sécurité avec Gaza. En réponse, l’aviation a attaqué 6 cibles du Hamas: 1 tunnel terroriste à Zaytun, des camps militaires près de Deir ElBalah et Khan Yunis  |  Trump: « les médias Fake News ne veulent pas dire que le groupe russe de trolls a été formé en 2014, bien avant ma candidature à la présidence. Peut-être qu’ils savaient que j’allais me présenter même si je ne le savais pas! »  |  « J’ai vu toutes les publicités russes et je peux dire très clairement qu’influencer les élections n’était *PAS* leur but principal. » Rob Goldman, Vice-président des annonces Facebook  |  Le Hamas tient Israël pour responsable de l’aggravation de la situation, car il a demandé à Israël de ne pas riposté aux attaques d’aujourd’hui  |  Tsahal a frappé 6 cibles terroristes à Gaza: 1 tunnel en cours de construction à Zeitoun, 1 site de fabrication d’armes, 1 complexe militaire près de Khan Younis et 3 autres sites terroristes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 novembre 2017

Les faits datent de vendredi dernier à l’heure des vêpres. Deux hommes ont été accueillis pour l’office et ont exhorté les sœurs à se convertir à l’Islam. Aucune violence physique n’a été perpétrée.

« Ils sont rentrés, une sœur les a accueillis et elle a discuté avec eux ». Mgr Gusching, évêque de Verdun est allé voir, lundi encore, la communauté religieuse de Verdun forte de dix sœurs. Des carmélites encore sous le choc de ce qui leur est arrivé vendredi 10 novembre, vers 17 h.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Au moment de l’office de Vêpres, deux individus d’une trentaine d’années, barbus et vêtus normalement, pénètrent dans le Carmel de Verdun.
Après avoir discuté avec la sœur présente à l’accueil, cette dernière leur a dit que l’office allait commencer. « Ils lui ont demandé s’ils pouvaient aller dans la chapelle », poursuit l’évêque. « Elle a dit oui ».

Une fois dans la chapelle, « ils ont prié en arabe pendant les vêpres », souligne Mgr Gusching. « Ils se sont présentés comme des annonciateurs et leur ont dit : si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer ».

« Allah Akbar » sur le livre d’or

Dans un communiqué, Guillaume Dupont, procureur de la République de Verdun expliquait qu’à l’issue de l’office, l’un des deux hommes « aurait rédigé les mots « Allah Akbar » sur le livre d’or de l’église ».

Bien évidemment, on pense tout de suite aux circonstances du meurtre d’un prêtre qui s’était déroulé dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016. Mais aucune violence physique n’a été perpétrée à l’encontre des sœurs présentes. Et aucun lien avec le terrorisme islamiste n’a été démontré.

Les deux hommes sont enfin repartis comme ils étaient venus « en remerciant la sœur pour son accueil », souligne l’évêque.

Quant aux religieuses, spécialisées dans la fabrication de couettes haut de gamme et très connues pour leur gentillesse dans le Verdunois, elles sont « plutôt confiantes mais très touchées par cet événement », estime Mgr Gusching. L’évêque qui « remercie les services de police pour leur belle réactivité ». Car c’est « à la suite d’un signalement effectué par un prêtre diocésain », qu’une « enquête a été diligentée par le commissariat de Verdun », précise le parquet.

« J’ai dit aux sœurs de ne pas avoir peur »

En effet, les deux individus, dont l’un serait du secteur et l’autre étranger au département, ont été interpellés à Verdun le 11 novembre et placés en garde à vue dans les locaux du commissariat. « À l’issue de celle-ci, ils ont été déférés devant le procureur de la République de Verdun, le 13 novembre, puis placés sous contrôle judiciaire par le Juge des libertés et de la détention », précise le procureur Dupont. « Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Verdun pour être jugés à l’audience du 28 avril 2018 à 8 h 45 du chef de violences volontaires aggravées (sans incapacité totale de travail et en réunion) ».

Les violences, dans ce cas, sont des violences psychologiques. Ils encourent une peine de trois ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« On ne va pas violer la sacralité d’un lieu de culte »

Concernant la sécurité du Carmel, Mgr Gusching a donné des consignes. « J’ai dit aux sœurs de ne pas avoir peur mais d’être vigilantes ». Et qu’elles n’ouvrent qu’après « avoir demandé qui était là et qu’il y ait quelqu’un à la porte de la chapelle pour filtrer ».

Selon Abdelkrim Aïtelkaid, l’imam de Verdun, « le plus jeune s’est converti il y a deux ou trois mois ». Avec l’autre individu, « ils sont venus à la mosquée » et ne se sont pas comportés normalement. « Ce jour-là, je n’étais pas là, mais la communauté les a un peu arrêtés et mis dehors. Je suis allé voir le jeune après pour lui expliquer que ce n’est pas comme ça que l’on fait ». Quant à ce qu’il s’est passé le 10 novembre : « Ça ne se fait pas de faire ça. Ce n’est pas normal. On ne va pas violer la sacralité d’un lieu de culte ». De plus « j’irai prochainement voir les sœurs et l’évêque ».

Source : Estrepublicain.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz