FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 novembre 2017

Les médias, le New York Times en tête, font leurs gros titres sur les accusations de harcèlement sexuel et de viol contre Bill Clinton dans les années 90, et affirment maintenant qu’il aurait dû démissionner. Ne nous laissons pas tromper par ce subit revirement.

Certains commentateurs disent « il était temps », après que les médias ont couvert pendant 20 ans l’ancien président et chef du parti Démocrate jusqu’à la semaine dernière.

Ne tombons pas dans le piège Démocrate.

  1. Se la gauche jette les Clinton comme un kleenex usagé, c’est qu’elle est certaine qu’après les révélations de Donna Brazile, la directrice du Comité national démocrate, qu’Hillary Clinton a truqué les primaires pour gagner contre Sanders, a utilisé les fonds des comités locaux du parti pour sa campagne, et détourné l’appareil politique à son profit, le couple est grillé et ne peut plus servir politiquement.
  2. Les médias, les leaders Démocrates, font alors amende honorable et disent être coupables de complicité pour avoir couvert Bill Clinton pendant 20 ans : le piège est bien monté, mais il ne passe pas l’examen attentif. C’est l’an dernier, pendant la présidentielle, lorsqu’Hillary Clinton niait les accusations portées contre son mari — refusait encore d’accorder le moindre crédit aux femmes qui l’accusaient, que les Démocrates ont couvert le harcèlement sexuel, pas il y a 20 ans.
  3. Les Démocrates, avec ces subits aveux qui ne leur coûtent politiquement strictement rien, s’achètent une nouvelle panoplie de valeurs morales. Après avoir compris qu’Hillary Clinton a détourné d’elle le vote des milleniums et des féministes parce que son message ne passait pas auprès des jeunes générations, la gauche s’offre une virginité de défenseurs des violées, pour faire oublier qu’elle les a piétinées depuis l’affaire Lewinsky jusqu’en 2016.

Certains à droite se demandent d’où vient ce soudain retour de conscience à gauche.

Je suis soufflé de voir cette droite maladroite toujours prête à fournir à la gauche de la débauche la farine dans laquelle elle les roule.

Certains vont même décerner aux Démocrates les palmes de la vertu retrouvée.

Lorsqu’on renonce à ses principes pour des bénéfices politiques, ce ne sont pas des principes, mais des déguisements.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz