FLASH
[13/12/2017] Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  |  Election électrique en Alabama aujourd’hui pour le poste de Sénateur : la Cour suprême donne l’ordre de sauvegarder les images des bulletins de vote électroniques  |  Nettoyage anti-pollution : Israël a éliminé avec un tir depuis un drone, 2 terroristes arabes de Gaza (mise à jour: Israël nie toute implication)  |  [11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 novembre 2017
École du Hamas : « comment tuer des juifs et aller au paradis »

Des maires de France qui soutiennent un terroriste et tueur de juifs, ça existe. Ils sont même organisés en réseau : « Les maires du réseau Barghouti », et ils ont un porte-parole : @patrice_leclerc.

Mediapart, pour les aider à faire libérer ceux qui tuent des juifs, leur ouvre grand leurs colonnes – en accès gratuit – contrairement au reste des articles publiés sur le site.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Remise en contexte : la semaine passée, Israël a indiqué qu’il ne laissera pas entrer sur son territoire 8 parlementaires, députés et militants français antisionistes (antisémites selon la récente définition du président Macron) qui exigent la libération de criminels condamnés et emprisonnés en Israël.

La rédaction de Mediapart a aimé laisser le réseau qui soutient les tueurs de juifs de tenir les propos suivants :

Israël n’est pas un État légitime

« L’attitude du gouvernement israélien marque un durcissement liberticide important, un mépris de la République française et de ses élu-e-s [l’auteur a tous les vices, y compris celui de l’écriture inclusive] ». Pour la première fois, le gouvernement israélien a publié une liste d’élu-e-s et parlementaires français-e-s interdit-e-s d’entrée de territoire. »

Décodage :

  • La décision du gouvernement israélien d’interdire l’entrée de son territoire est illégale : puisqu’Israël est un État illégitime, ses décisions de justice le sont aussi. Comme le Hamas, le réseau Barghouti considère Israël comme un occupant qui n’a pas le droit de protéger ses frontières, puisqu’elles ne lui appartiennent pas.
  • Notez aussi l’arrière-pensée colonialiste de ces élus anti-colonialistes :
    • Lorsqu’Israël refuse les demandes des élus français, il « méprise la République française et ses élus ».
    • Lorsque les élus israéliens exercent leurs droits souverains, leurs décisions sont « liberticides ».

Mediapart poursuit :

« Le réseau Barghouti condamne cette décision de l’extrême droite israélienne au pouvoir. Cette attitude a cependant permis de médiatiser la cause que nous défendons pour la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens, notamment Marwan Barghouthi et notre compatriote Salah Hamouri. »

Décodage :

L’extrême droite israélienne n’est évidemment pas au pouvoir, et Benjamin Netanyahu est un politicien de centre droit.

Je veux croire que Mediapart le sait, que le réseau Barghouti le sait, et que Patrice Leclerc, l’auteur de l’article, le sait aussi – ou bien ils connaissent Israël comme moi la culture de l’ashitaba dans l’île Izu Ōshima.

Calomnier ses ennemis ne fait aucun mal, surtout s’il s’agit du gouvernement israélien. Ces militants obéissent strictement à une pensée collective, ils ne peuvent y résister. Elle sous-tend que puisqu’il est d’extrême droite, le gouvernement israélien est un gouvernement voyou. Fermer la discussion.

Les tueurs de juifs sont des résistants

Pour Mediapart, Marwan Barghouti et Sala Hamouri sont des « prisonniers politiques » et non des criminels.

A son crédit, Mediapart n’est pas isolé. Voici comment les médias occidentaux réagissent aux attentats commis contre des Israéliens :

Et vous ne verrez pas les médias qualifier les attentats terroristes islamistes en Israël pour ce qu’ils sont, des attentats terroristes islamistes.

Barghouti que Mediapart veut faire libérer a organisé trois attentats qui ont tué cinq personnes :

  • Une attaque à Jérusalem (12 juin 2001) dans laquelle le terroriste Tsibouktsakis Germanus a été assassiné par le terroriste Ismail Radaida et un autre terroriste non identifié,
  • une autre attaque à une station-service à Givat Zeev près de Jérusalem (Jan 15, 2002) dans lequel Yoela Hen, 45 ans, a été assassinée par des terroristes menés par Mohammed Matla,
  • une attaque à l’arme blanche au restaurant Sea Food Market à Tel-Aviv (5 mars 2002) dans laquelle Eli Dahan, 53 ans, Yosef Habi, 52 ans, et le sergent-major Salim Barakat, 33 ans, ont été assassinés par le terroriste Ibrahim Hasouna.
  • Lorsqu’il a été arrêté par Israël en 2002, Barghouti dirigeait le Tanzim (faction terroriste du Fatah).

Et Salah Hamouri que Mediapart veut faire libérer,

  • Est un des chefs du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), inscrit sur la liste officielle des organisations terroristes de l’Union européenne, des États-Unis et du Canada,
  • Le FPLP est responsable de très nombreux attentats contre des civils que ce soit en Israël, mais aussi en France, notamment l’attentat de la rue de Copernic en 1980.
  • En 2005, Salah a fomenté un attentat visant à assassiner le Grand Rabbin d’Israël Ovadia Yossef».
  • Incarcéré jusqu’en décembre 2011, il a été libéré dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers pour obtenir la libération du jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit, détenu pendant plus de 5 ans par vos amis du Hamas à Gaza.
  • Jamais Hamouri n’a exprimé le moindre regret.
  • Il a revendiqué dans un interview à l’agence de presse Reuters qu’il avait « tous les droits d’assassiner le grand rabbin »…

S’il est aujourd’hui détenu, c’est sur la base d’éléments très sérieux et sur décision de la Cour suprême d’Israël, haute juridiction internationalement reconnue pour sa jurisprudence protectrice des libertés fondamentales.

Mais Mediapart ne reconnaît pas à la Cour suprême de l’État d’Israël le droit de juger ses protégés.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz