FLASH
[20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 19 novembre 2017

Monsieur Jean-Patrick Grumberg,

Votre article du 02 novembre 2017, intitulé « Faut-il aimer la France » ne m’a pas laissé de marbre, comme aucun de vos articles, d’ailleurs, tous emprunts d’une grande pertinence et d’une grande intelligence.

Merci de poser la question ; nous nous la posons presque chaque jour, ici en France. À soixante ans passés, je me la suis posée dix mille fois, mais aujourd’hui la réponse m’effraie.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je suis d’accord avec vous quand vous dites que la situation s’est dégradée depuis Giscard d’Estaing ; ce bellâtre se rêvait président de l’Europe et la France était devenue trop petite pour sa grosse tête d’œuf et de polytechnicien. Lui et les présidents qui ont suivi n’ont fait que descendre les escaliers de l’Élysée. Pas un seul n’a été digne, depuis, de ce qui était jadis la légitimité et la grandeur d’un Roi de France. Nous avons vénéré des grands rois, des petits, des empereurs et des présidents du conseil. Notre histoire est un roman que le monde entier nous envie et les philosophes allemands du XIXe ne concevaient même pas la Science autrement écrite qu’en français. Las, on crache dessus aujourd’hui, on se demande pourquoi.

À la télévision, récemment, un Français (breton, originaire de Lorient) résidant depuis plusieurs années à Singapour avec sa famille, disait à un journaliste que pour lui le sentiment d’être Français se résumait à une formule simple mais profonde : quand il lui arrivait d’entendre le son d’un biniou ou d’une cornemuse sur des ondes radio ou télé, il comprenait qu’il y avait « le pays que l’on habite et le pays qui vous habite » ; son pays était sa Bretagne natale et il mourrait avec elle au fond du cœur.

Vos questions, Monsieur Grumberg, et les réponses que vous vous faites, nous nous les faisons également, avec un chagrin grandissant. Il y a beaucoup d’indifférence, de renoncements, de spéculations, de je-m’en-foutisme et d’égoïsme autour de nous. Pour ma part, je comprends mieux aujourd’hui ce qu’a été la collaboration avec l’ennemi pendant la Seconde Guerre mondiale ; nous ne vivons pas autre chose qu’une collaboration, sinon une « Soumission » comme l’a très bien ressenti Michel Houellebecq. J’ai relu récemment « Le premier cercle » de Soljenitsyne ; non plus de façon dégagée, comme en 1970, mais avec une sorte d’angoisse prospective (Freud dirait une « angoisse d’attente »).

Les mécanismes de l’amour de son pays participent de la construction de la psyché humaine et celle de la civilisation. Je suis atterré par le nombre de Français qui s’en contre-foutent. Ceux qui sont incapables de cet amour ne mériteraient pas qu’on leur prête attention ; mais ils sont devenus puissants et méchants. Non bien sûr que ce n’est plus réciproque ! Trop belle, la France, comme la Joconde, est en déshérence.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Georges Balcon pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz