FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 19 novembre 2017
Roy Moore candidat Républicain au poste de sénateur de l’Alabama

 

Le Washington Post a commencé à publier des reportages selon lesquels plusieurs femmes accusent le juge Roy Moore, candidat républicain à l’élection sénatoriale de l’Alabama pour combler le poste laissé libre par Jeff Sessions, de les avoir poursuivies de ses assiduités lorsque lui avait la trentaine et qu’elles avaient entre 14 et 18 ans, entre 1979 et 1982.

Les reportages ont fonctionné comme le supplice de la goutte d’eau: Roy Moore a nié les allégations des premières puis une autre accusatrice est venue pleurer devant les médias et l’accuser d’avoir tenté de la violer alors qu’elle n’avait que 16 ans à la fin des années 1970. Après que Roy Moore ait dit qu’il ne la connaissait même pas, d’autres accusatrices se sont présentées et ont dit avoir été victimes d’attouchements et de baisers de la part du magistrat.

En tout, neuf femmes ont accusé Moore d’inconduite sexuelle alors qu’elles étaient adolescentes. Six des femmes ont dit que Moore leur avait demandé de sortir avec elles ou de prendre rendez-vous lorsqu’elles avaient entre 16 et 22 ans.

Une septième femme a déclaré que le juge conservateur l’avait tâtée dans son bureau alors qu’elle avait 28 ans, et une autre a déclaré que Moore avait eu des relations sexuelles avec elle lorsqu’elle avait 14 ans.

La neuvième femme a accusé Moore de l’avoir agressée sexuellement quand elle avait 16 ans et il avait la trentaine, et a dit qu’elle avait eu peur de se faire violer.

Un certain nombre de Républicains de haut niveau ont demandé à Moore de se retirer de la course au Sénat de l’Alabama, mais Moore a nié les allégations et a refusé.

Malgré leurs appels répétés afin de convaincre Roy Moore d’abandonner la course sénatoriale, aucun politicien Républicain n’a demandé la démission du Sénateur Al Franken (un Démocrate) qui lui, a été accusé cette semaine par une animatrice radio de Los Angeles de l’avoir embrassée de force et d’avoir pris une photo largement diffusée dans laquelle il semble poser les mains sur ses seins pendant qu’elle est endormie.

Le seul consensus émanant des collègues de Franken et des chefs des deux partis est qu’il devrait comparaître devant le Comité sénatorial d’éthique.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article de Dan Gainor*

******************************
Moore, Franken, Effrayant Biden et autres fiascos médiatiques

L’histoire de Roy Moore allait exactement comme la gauche et les médias le souhaitaient. Chaque jour apportait de nouvelles allégations contre le candidat Républicain au Sénat américain en Alabama, suivie d’une nouvelle controverse et de nouvelles divisions au sein du GOP concernant cette élection-clé. Puis une chose s’est produite qui a bouleversé le scénario : les accusations contre le Sénateur Al Franken, un Démocrate du Minnesota.

Franken hanté par son passé

Al Franken, un comédien de longue date et un habitué du «Saturday Night Live» avant d’entrer en politique, a vu son ancienne vie revenir le hanter lorsque Leeann Tweeden, présentatrice de la radio de KABC, a déclaré qu’il l’avait agressée, l’avait embrassée agressivement lors d’une tournée USO (pour divertir les troupes) en 2006, puis l’avait tâtonnée pour une photo humiliante alors qu’elle dormait dans un avion.

Les deux jouaient ensemble dans un sketch, écrit par lui, lors duquel ils devaient s’embrasser. Tweeden a déclaré que Franken a insisté à plusieurs reprises pour qu’ils répètent le baiser.

«Nous avons joué le texte menant au baiser, puis il est venu vers moi, a mis sa main sur ma tête, a écrasé ses lèvres contre les miennes et agressivement fourré sa langue dans ma bouche», a déclaré Tweeden.

La photo était pire, montrant Tweeden endormie et Franken semblant tâtonner ses seins.

Franken a d’abord proféré des excuses piteuses, puis d’autres, plus détaillées.

Le raz-de-marée des allégations d’inconduite sexuelle s’est donc soudainement déplacé vers la gauche.

Tôt dans la journée de jeudi, certains journalistes ont alors minimisé les gestes de Franken.

  • La principale analyste politique de CNN, Gloria Borger, a fait une mise au point sur le scandale des relations publiques en disant: « Cela refait surface. Il n’était pas membre du Congrès au moment où cela s’est produit. Il était seulement comédien.»
  • Kasie Hunt de MSNBC a tenté de rationaliser le comportement de Franken en disant que ce dernier « a pris une photo, qui d’après ses collègues se voulait une blague le montrant faisant semblant de poser ses mains sur ses seins pendant qu’elle dormait.»
  • Lors de l’émission insipide de ABC, « The View » a tenté de détourner l’attention de Franken pour faire porter le chapeau au président Trump.
  • « Qu’en est-il de Trump? Ses gens disent que les femmes qui l’ont accusé sont des menteuses!», a déclaré l’animatrice Joy Behar à l’auditoire.

Fait intéressant, une photo de Franken qui aurait également saisi la poitrine de Behar a refait surface, selon USA Today :

Al Franken – Joy Behar

Cette histoire a eu pour effet de chasser les problèmes de Roy Moore des nouvelles de la soirée sur les trois principaux réseaux câblés américains. Deux d’entre eux ont même discuté afin de déterminer si les enquêtes du Congrès coûteraient son poste à Franken. Le présentateur de NBC, Lester Holt a demandé: « Sera-t-il obligé de démissionner du Sénat?»

Bill Clinton, prédateur sexuel en chef

Le résultat de toutes ces discussions sur des inconduites sexuelles a creusé une faille dans le barrage qui retenait les histoires de harcèlement sexuel et d’agression concernant Bill Clinton.

  • Le New York Times a publié une chronique de Michelle Goldberg disant clairement: «Je crois Juanita», autrement dit Juanita Broderick, celle qui a accusé Bill Clinton de l’avoir violée.
  • Et l’animateur vedette de CNN, Jake Tapper, a noté que le véritable problème des accusateurs de Bill Clinton était comment « les médias avaient malmené ces femmes».

Le sinistre Joe Biden

L’ancien vice-président Joe Biden a eu un de ses pires moments cette semaine. Le sinistre Biden a laissé tomber la promotion de son nouveau livre, « Promise Me, Dad: A Year of Hope, Hardship, and Purpose » (Papa, promet-moi, une année d’espoir, de difficultés et de détermination), un livre destiné à faire la promotion de ses espoirs présidentiels au milieu des allégations de harcèlement sexuel.

Cela a eu pour effet de souligner à quel point les journalistes ont minimisé ou complètement ignoré le côté sinistre de Biden durant de nombreuses années.

Il n’a pas fallu bien longtemps aux conservateurs pour faire circuler des images et une vidéo montrant toutes sortes de scènes de Biden qui provoquent la nausée. Même le HuffingtonPost a fait état de la mauvaise nouvelle: « Joe Biden président en 2020 est une idée terrible dans une Amérique post-Weinstein.»

  • La cheffe du bureau de HuffPost à Washington, Amanda Terkel, a simplement déclaré: « Biden n’est pas la bonne personne pour devenir le porte-étendard de n’importe quel parti prétendant parler au nom des victimes d’un pouvoir irresponsable.»
  • Le gauchiste Daily Beast a publié un article similaire à quelques minutes du HuffPost, une compilation des moments les plus lugubres de Biden.
  • Bizarrement, la journaliste traitant des questions de cybersécurité pour le New York Times, Nicole Perlroth, a défendu Biden et a qualifié les allégations de « fausses informations générées par la droite » destinée à montrer que Biden est un «prédateur».

Trump accro à la bouteille… d’eau

Donald Trump a tenu une conférence de presse cette semaine pour célébrer sa tournée à l’étranger et les médias ont fait une obsession à propos de sa manie de boire son eau directement de la bouteille.

  • NBC a appelé ça : le «Trump’s Water-Gate devant les caméras ». Au moins, le réseau n’a pas encore appelé le président Trump « Nixon »… pour le moment.
  • La correspondante de la Maison-Blanche, Kristen Welker, l’a dépeint comme « un moment embarrassant qui a été propagé dans les médias sociaux: le président faisant une pause pour boire une gorgée d’eau ».
  • MSNBC est devenu gaga à propos de la bouteille. « Trump prend deux pauses d’eau en un seul discours», titrait une de ses vidéos.
  • « CBS Evening News » a passé 44 secondes sur cette histoire, se moquant du discours de Trump, « qui a donné l’impression pendant un moment qu’il allait durer aussi longtemps que le voyage de 12 jours lui-même.»

Hourra pour Hollywood

Même sans les allégations concernant Franken qui ont sali un de ses fils préférés, c’était encore une semaine difficile pour Tinseltown.

  • « Le Old Vic Theatre de Londres a reçu un total de 20 allégations contre Kevin Spacey depuis son premier accusateur, tous des hommes », d’après le Daily Caller.
  • Des allégations ont également fait surface contre l’acteur Sylvester Stallone qui aurait forcé une jeune fille de 16 ans à lui faire une pipe et à son garde du corps, ce qu’il nie.

Un nouveau documentaire truTV s’attaque à l’un des spectacles les plus appréciés de la télévision – « The Simpsons ». Le documentaire, «The Problem with Apu », débute le 19 novembre et s’attaque au personnage du gérant de magasin indien, nommé Apu. Il semble même que la voix d’Apu vient d’un acteur non-indien, Hank Azaria.

L’ancien animateur du « Daily Show », Jon Stewart, a déclaré au New York Times que les gens qui aspirent à une culture plus conservatrice « vivent dans la nostalgie ». Sa réponse à ces conservateurs ? « Voici ce que j’en dit: Allez vous faire f—–».

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

* Dan Gainor est le vice-président des affaires et de la culture du Centre de recherches sur les médias. Il écrit fréquemment à propos des médias pour Fox News Opinion. Il peut être contacté sur Facebook et Twitter en tant que @dangainor.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz