FLASH
[18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 novembre 2017

Des journalistes de la chaîne américaine CNN ont réussi à filmer en caméra cachée une vente d’êtres humains en Libye. La scène se déroule la nuit. Les esclaves y sont vendus environ 400 euros.

-« La vente est-elle terminée ? »

-« Oui, c’est fini »

-« Combien de personnes ont été vendues ? »

-« Douze »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette scène surréaliste a été filmée par une journaliste de CNN non loin de Tripoli, la capitale libyenne, en caméra cachée. Lors d’une vente aux enchères, la nuit, des trafiquants ont proposé des migrants à l’achat, principalement des Africains subsahariens. Les prix avoisinent les 700 dinars libyens pour les hommes (environ 450 euros). Ce tarif se négocie en fonction de la santé et de la corpulence des esclaves.

La vidéo de CNN est un témoignage rare d’une odieuse réalité : depuis plusieurs mois, plusieurs migrants ayant contacté la rédaction d’InfoMigrants ont mentionné ces marchés aux esclaves, notamment dans la ville de Sabah, dans le centre du pays.

Aucun d’entre eux n’a pu filmer ces ventes, les téléphones portables étant confisqués par les trafiquants la plupart du temps. Aucun d’entre eux n’a osé prendre le risque, tant les conséquences sont grandes. »Si on nous surprend à filmer, on nous tuera », avait confié à InfoMigrants un migrant soudanais recueilli sur l’Aquarius, le bateau humanitaire en Méditerranée, en mai dernier. L’homme a juré avoir été vendu contre une centaine de dollars par des passeurs en Libye, avant de réussir à s’enfuir. « Un jour, pendant une vente, un homme à côté de moi a été abattu d’une balle dans la tête. L’acheteur voulait tester un revolver qu’il voulait acheter ».

« Ils nous vendent comme si vous alliez au marché acheter des tomates »

Prince*, un migrant camerounais nous avait également envoyé une vidéo expliquant comment des « hommes en uniforme » se livraient à ce trafic d’êtres humains. « Ils nous vendent comme si vous alliez au marché acheter des tomates ». Selon Prince, des ventes aux enchères ont également lieu dans des prisons à Tripoli et à Sabratah.

Une fois vendus, la grande majorité des esclaves travaillent dans des fermes, des champs, sans salaires, ni soins. « Nous vivons à une quarantaine de personnes dans une maison en chantier, à Sabah. Nous travaillons tous pour un Libyen. Il ne nous paye pas, mais il nous donne à manger et il nous loge […] A la fin, beaucoup de migrants décèdent parce que les Libyens ne veulent pas les emmener dans les hôpitaux et dans les centres de soins », explique Prince.

En mai dernier, l’Organisation internationale des migrations (OIM) alertait déjà la communauté internationale sur les marchés aux esclaves en Libye. L’OIM assure que des habitants se livrent également à ce « genre » de commerce. Certains jeunes hommes migrants achetés par des particuliers servent aussi d’ »esclaves domestiques », forcés à faire le ménage et la cuisine. « Si le migrant n’a pas trouvé d’acheteur il est tué », assure encore Florence Kim, porte-parole de l’OIM. Les femmes et les enfants, qui n’échappent pas à ce trafic, servent, eux, d’esclaves sexuels.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Cette semaine, le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a vivement dénoncé les conditions de vie des migrants en Libye. « La communauté internationale ne peut pas continuer à fermer les yeux sur les horreurs inimaginables endurées par les migrants en Libye », a-t-il notamment déclaré, le 14 novembre, dans un communiqué.

Source : Infomigrants.net

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz