FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 20 novembre 2017

Plusieurs approches de Noël… La plus visible est l’approche commerciale, dimension profane qui a pris le dessus depuis des décennies.

C’est devenu une fête de fin d’année, malgré le racolage mercantile un peu lourd, le Noël profane a ses bons côtés : il rassemble les familles, c’est l’occasion d’inviter des amis, de se faire des cadeaux, de montrer de l’affection…

Cette période est aussi une épreuve pour les personnes seules, elle réveille la nostalgie des plus âgés, surtout ceux qui souffrent de la solitude.

Mais il y a aussi l’approche plus spirituelle de Noël, la plus importante, puisqu’elle est à l’origine de la fête.

Le message de Noël, c’est que Dieu montre un visage de proximité, il nous rejoint à travers ce petit enfant de la crèche de Bethléem. Ce n’est pas le D. lointain et menaçant des mythologies, un visage d’enfant évoque la tendresse, la promesse d’avenir.

Cette rencontre est comme une nouvelle naissance pour les croyants.

Dans sa fragilité, l’enfant Jésus annonce un règne de justice, de paix attendu par tout un peuple, et par l’humanité. C’est une autre manière de voir les relations humaines : le respect de l’autre, l’accueil de la diversité.

Noël, C’est aussi la compassion pour les plus fragiles, les enfants, les malades, les personnes âgées.

Ces valeurs d’humanité éclairées par la spiritualité de Noël, on les retrouve dans le dévouement du personnel des Institutions EMS, dans la fidélité des familles, mais aussi dans la présence amicale des bénévoles des aumôneries.

Pour les croyants comme pour les non croyants, Noël c’est la joie, la lumière dans toutes les obscurités du monde. Si le mal est contagieux, Noël nous dit que le bien l’est encore davantage…

Que ce message d’espérance soit un encouragement pour nous tous dans notre ouverture aux autres et le chemin que nous pouvons faire avec eux !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz