FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 novembre 2017

Il y a quelques jours, la chaîne CNN a diffusé un reportage montrant que des migrants étaient vendus comme esclaves près de Tripoli.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le gouvernement libyen a annoncé ce dimanche l’ouverture d’une enquête sur des cas d’esclavages près de la capitale Tripoli. C’est la chaîne américaine CNN qui a dévoilé cette semaine dans un reportage des images glaçantes montrant une vente aux enchères d’êtres humains. Il s’agit de migrants, vendus par leurs passeurs désireux d’en tirer de l’argent.

Ahmed Metig, vice-premier ministre du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), a exprimé « son mécontentement » dans un communiqué diffusé sur Facebook au sujet de la « réapparition du commerce d’esclaves dans la banlieue de Tripoli ». Il a ajouté « qu’il chargera une commission d’enquêter sur ces rapports de presse afin d’appréhender et soumettre les responsables à la justice ».

Indignation internationale

Les images diffusées par CNN ont suscité de nombreuses réactions d’indignation, notamment à l’Onu, et ont largement circulé sur les réseaux sociaux. Un millier de personnes ont manifesté samedi à Paris pour dénoncer la situation.

Dans le reportage, on entend que des hommes sont proposés à la vente pour des travaux agricoles par exemple, puis des voix lancent des prix. La journaliste raconte qu’en moins de dix minutes, deux Nigérians ont été vendus comme esclaves, parfois pour moins de 400 euros chacun…

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Des milliers de personnes tentent chaque année de rejoindre l’Europe en passant par la Libye. Grâce à l’aide de l’Union européenne, les gardes-côtes libyens parviennent désormais à bloquer le départ des bateaux. Les passeurs se retrouvent « coincés » avec des migrants qu’ils ne peuvent faire partir. Quand les migrants ne peuvent plus leur donner d’argent, certains trafiquants n’hésitent plus à les vendre.

La Libye est devenue un véritable enfer pour les migrants. Régulièrement, ils font état de rackets, enlèvements et de tortures subis dans les camps où ils sont détenus.

Source : Leparisien.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz