FLASH
[13/12/2017] Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  |  Election électrique en Alabama aujourd’hui pour le poste de Sénateur : la Cour suprême donne l’ordre de sauvegarder les images des bulletins de vote électroniques  |  Nettoyage anti-pollution : Israël a éliminé avec un tir depuis un drone, 2 terroristes arabes de Gaza (mise à jour: Israël nie toute implication)  |  [11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 21 novembre 2017

Ces derniers jours, l’actualité française a été marquée par la volonté d’un ramassis de députés communistes et gauchistes de se rendre en Israël pour venir afficher leur soutien à des terroristes islamiques, dont l’un est un tueur de Juif, et dont l’autre aurait aimé lui aussi tuer du Juif, mais n’a pas réussi.

Embed from Getty Images

Israël s’est conduit en pays souverain, libre d’accepter ou non la présence de qui que ce soit sur son sol.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La venue en Israël de suppôts du terrorisme islamique tueur de Juifs n’a pas paru acceptable au gouvernement israélien, et le gouvernement israélien l’a légitimement refusée. En s’affichant en position de suppôts du terrorisme islamique tueur de Juifs, les députés en question ont montré qui ils étaient et ce qu’ils étaient. Qu’il y ait à l’Assemblée Nationale française des gens de ce genre devrait susciter le dégoût et une vaste indignation. Ce n’est, hélas, pas le cas. Que des électeurs puissent voter pour des gens de ce genre devrait susciter une profonde inquiétude. Ce n’est pas le cas non plus.

Retenez les noms de ces personnages:

  • Pierre Laurent,
  • Clémentine Autain,
  • Pascal Durand,
  • Patrick Le Hyaric,
  • Azzedine Taibi,
  • Eric Roulot,
  • Patrice Leclerc.

S’ils étaient vraiment déçus de ne pas avoir pu rencontrer de terroristes islamiques tueurs de Juifs en Israël, ils pourraient trouver de quoi satisfaire leur haine sur le territoire français. Il y a en prison en France un certain Medhi Nemmouche, qui a tué quatre Juifs à Bruxelles. Dès lors que Bruxelles n’est pas en Israël, Medhi Nemmouche les intéresse moins, je sais.

Ces personnages sont des antisémites, mais ils ont l’antisémitisme honteux et se cachent derrière ce qu’ils appellent l’ »antisionisme”.

Ils ne sont pas seuls sur leurs positions: il y a en France toute une gauche “antisioniste” qui apprécie les terroristes islamiques tueurs de Juifs pour peu qu’on les affuble de l’étiquette “palestinienne”.

Ce sont souvent les mêmes qui disent que l’islamisme n’a “rien à voir avec l’islam”, et qui sont très favorables à une immigration incontrôlée venue du monde musulman.

Leur gauche ne peut plus vraiment s’appuyer sur ce qu’elle appelait les “prolétaires”, alors, se coulant dans le raisonnement léniniste sur l’ »impérialisme”, elle a trouvé des “prolétaires” de rechange sous la forme des travailleurs immigrés et elle a vu, comme Grigori Zinoviev dès 1920, que l’islam avait en commun avec le léninisme un intéressant rejet des sociétés ouvertes et une utile détestation de la civilisation occidentale.

Cette gauche peut trouver des complaisances dans ce qu’on appelle la droite en France, et, bien sûr, au sein du cloaque informe néo-socialiste appelé La République en marche où des “antisionistes » sont présents.

Un député a sauvé à lui seul l’honneur de l’assemblée nationale, Meyer Habib. Il a utilisé les mots qu’il fallait: ceux de la droiture et de l’éthique. Comme les suppôts du terrorisme islamique tueur de Juifs incarnent l’absolu contraire de la droiture et de l’éthique, ils ont quitté les lieux quand Meyer Habib a parlé, mais derrière Meyer Habib, il était visible que d’autres députés faisaient la moue, ce qui ne me surprend pas.

Ces derniers jours aussi, Emmanuel Macron après avoir tenu un discours de dhimmi à Abu Dhabi, et après avoir lâché des ballons gonflés a l’hélium pour montrer une fermeté elle-même aussi légère que l’helium à l’égard du terrorisme islamique, et après avoir laissé entendre que les islamistes ne sont que des marginaux non musulmans (qui oserait en douter?), s’est dit “préoccupé” de la situation du Liban et tout particulièrement de celle de Saad Hariri, et a invité Saad Hariri à Paris.

La “préoccupation” d’Emmanuel Macron relève de l’imposture.

Le Liban est un pays passé entièrement ou presque sous la coupe du Hezbollah et de l’Iran. Le Président libanais Michel Aoun est à la solde du Hezbollah, sans quoi il ne serait pas Président. Saad Hariri a accepté de redevenir Premier ministre au mois de novembre dernier et a servi pendant un an de caution sunnite au Hezbollah.

Si Emmanuel Macron se préoccupait vraiment de la situation du Liban, il dénoncerait la mainmise du Hezbollah et de l’Iran sur le pays. Il ne ferait pas comme si Michel Aoun était vraiment Président, et comme si Saad Hariri avait été vraiment Premier ministre.

Surtout, il ne ferait pas comme s’il ne comprenait pas ce qui se passe en Arabie Saoudite, comme s’il ne comprenait pas non plus l’inquiétude d’Israël, et comme s’il avait délivré Saad Hariri des griffes saoudiennes.

Emmanuel Macron s’est rapproché de l’Iran où il se rendra en visite officielle en 2018, parce qu’il y a des contrats pour des entreprises françaises à signer, et que l’argent qui sent mauvais, pour lui, n’a pas d’odeur. Il tient, comme le reste de l’Europe, à l’accord de juillet 2015 signé avec le régime des mollahs pour ces raisons peu présentables.

Ce faisant,

  • il entérine l’accès de l’Iran à l’arme nucléaire, et ses intentions hégémoniques et génocidaires.
  • Il entérine la mainmise du Hezbollah sur le Liban.
  • Il entérine la soumission des Chrétiens libanais au Hezbollah, ainsi que celle des Sunnites libanais.

Il fait (ou fait faire par son ministre des Affaires étrangères) quelques remarques insignifiantes sur les missiles dont se dote l’Iran aux fins de donner l’impression qu’il n’a pas choisi son camp (et il s’attire des réprimandes iraniennes), mais il a choisi.

Il n’est pas du côté de la révolution en cours en Arabie Saoudite, révolution qui résulte du sommet de Riyad, tenu au mois de mai dernier à l’initiative de Donald Trump et du roi Salman.

Il est, comme la France depuis des années, du côté du Qatar, seul émirat à garder des liens avec l’Iran.

Il n’est pas du coté de l’endiguement de l’Iran.

Conformément à ce qui a été décidé au sommet de Riyad, l’Arabie Saoudite écarte du pouvoir tous ceux qui soutiennent le terrorisme islamique et oeuvre à mettre en place avec Israël une coalition destinée à endiguer l’Iran. Le futur roi (il devrait être intronisé prochainement), Mohammed Ben Salman, exerce une pression maximale sur le Qatar. Il a exigé la démission de Saad Hariri aux fins que celui-ci cesse de servir de caution au Hezbollah, et aux fins de placer le Hezbollah lui-même sous une pression maximale.

Emmanuel Macron accepte que le Hezbollah utilise des gens qui servent de caution. Il fait des choix honteux.

Une fois de plus, les médias français n’expliquent rien et déforment tout. Certains parlent d’un “grand retour diplomatique de la France au Proche-Orient”. Quel retour !

En d’autres temps, il se serait trouvé des voix pour dire que la France se couche devant un régime, la République Islamique d’Iran, qui représente un danger pour Israël, le Proche-Orient et le monde, et se couche aussi devant le Hezbollah. Nous sommes dans une époque où aucune voix ne le dira.

Cela impliquerait de se situer du côté d’Israël : en France, cela ne se fait plus, ou plus beaucoup. Cela impliquerait de dire la vérité sur ce qui se passe en Arabie Saoudite : cela ne se fait pas du tout pour l’heure.

Cela impliquerait d’expliquer qu’il existe une doctrine Trump et que Donald Trump n’est pas un crétin : cela ne se fait pas et ne se fera pas.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

PS Je publie dans le prochain numéro d’Israël Magazine une analyse d’ensemble de la situation au Proche-Orient, de la révolution en Arabie Saoudite et des inquiétantes avancées de l’Iran dans la région. J’en conseille vivement la lecture à ceux qui veulent comprendre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz