FLASH
[24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 novembre 2017

« Si vous n’êtes pas en danger, il faut retourner dans votre pays », répond Macron à une Marocaine en état d’illégalité et qui demande l’asile.

Emmanuel Macron a inauguré ce mardi la 33e campagne hivernale de distribution des Restos du Cœur en rendant visite aux bénévoles d’un centre du Xe arrondissement de Paris.

En sortant, Macron s’est fait interpeller par une Marocaine certainement installée là « par hasard » par les services de presse de l’Elysée pour délivrer un message.

La Marocaine demande l’asile en France.

Macron lui répond :

« Je ne peux pas vous mentir: en France, on va protéger tous les gens, qui relèvent de l’asile et qui ne sont pas en sécurité chez eux (…) Mais on ne peut pas accueillir tous les gens qui viennent avec des visas de commerce ou d’étudiants et qui restent après. Donc après, il faut retourner dans son pays, je vous le dis franchement.

Le président ajoute:

« Je ne peux pas donner des papiers à tous les gens qui n’en ont pas, sinon comment je fais avec les gens qui sont déjà là. »

L’intervention du président français tombe tellement comme un cheveu sur la soupe, elle sent tellement « la rencontre spontanée » préparée avec soin par un service de presse attentif, qu’il s’agit, selon moi, d’une opération médiatique destinée à calmer de plus en plus de Français mécontents, tandis que la politique d’immigration ne sera pas modifiée à la baisse.

Je peux me tromper, et je pourrais m’en tenir aux mots prononcés par Macron. Mais dans ce cas, que dois-je faire de ces autres mots prononcés par le candidat durant sa campagne, où il promettait sur Beur FM, de créer « une route entre l’Afrique et la France » pour accélérer l’immigration ? Je n’ai pas observé que Macron se soit BHLisé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz