FLASH
[24/05/2018] Israël autorise la construction de 2500 logements en Judée Samarie revendiquée par les colons arabes  |  Israël, Jérusalem : pendant la nuit, la police des frontières a arrêté un terroriste palestinien qui avait tiré sur des soldats et projeté sa voiture contre celle de l’armée  |  Elon Musk (Tesla) aux médias : « pourquoi croyez-vous que Trump a été élu ? Parce que plus personne ne vous croit. Vous avez perdu toute crédibilité depuis longtemps »  |  [23/05/2018] Allemagne : les étudiants de l’université Gutenberg virent les militants antisémites de BDS à coup de pied au cul  |  Si le taux de popularité de Trump atteint 50% contre 48% pour Obama à la même période, cela dit quoi des médias qui le disent incapable ?  |  Effet Trump : le taux de popularité du président atteint 50% dans le sondage Reuters, et les Républicains sont en tête pour les élections de mi-mandat  |  [22/05/2018] Effet Trump : plus de 70% des Américains attribuent la bonne santé de l’économie et le faible taux de chômage à Trump – et 91% des médias refusent d’en parler  |  ISIS a mis le feu à son quartier général dans le camp palestinien de Yarmouk  |  Gaza : les manifestants décrits comme pacifiques ont mis le feu à un poste militaire israélien. Tsahal a riposté  |  [21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 novembre 2017

Cette fois-ci ce ne sont pas les « usual supsects » qui font gréve, les pro-migrants, les réfugiés eux-mêmes ou les ONG débordées, mais bien les policiers de l’île et les garde-côtes en sous effectifs et la mairie de Lesbos qui a lancé le mot d’ordre d’un mouvement très suivi : « Il n’est pas question que notre hospitalité devienne un cauchemar pour les réfugiés et les insulaires ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le ton est donné, et le très calme Spyros Galinos perd patience et refuse l’ouverture d’un troisième camps à Lesbos, « Il n’est pas possible que 0,3 % de la population grecque accueille 10 % des migrants présents dans le pays, sans compter ceux qui continuent d’arriver tous les jours. Ce rapport doit s’inverser ». Les migrants ne cessent d’affluer sur l’île au rythme de presque 100 personnes par jour alors que déjà plus de 8500 réfugiés y sont piégés dans des conditions très dures. Le camp de Moria accueille 6500 personnes pour une capacité trois fois moindre dont beaucoup d’enfants en bas âge. La nuit dernière, des adolescents se sont révoltés et le climat est tendu : « Ces gens vivent dans des tentes d’été alors qu’il commence à faire froid et qu’il pleut depuis 5 jours. Ils s’endorment et se lèvent dans la boue, c’est intenable », lâche Panagiotis Hatzikiriakos, président de l’Union des agents touristiques de l’île, très remonté. « L’année dernière nous avons eu des morts et personne n’a voulu endosser la responsabilité. On a mis ça sur notre dos mais ce n’est pas à nous de rêgler ce probleme, c’est à Athénes et à l’Europe ». Du coup cet homme affable, qui n’a jamais battu le pavé, a fermé boutique comme tous les autres commerçants de l’île et a manifesté avec des milliers d’autres sous la pluie au slogan de « Lesbos n’est pas et ne doit pas devenir une prison ».

Efi Latsoudi de l’organisation Mosaic était de la partie : « On est fatigués des promesses non tenues du gouvernement. Les réfugiés ne cessent d’affluer et la seule chose qu’on nous propose c’est d’ouvrir un troisième camps. Ce n’est pas la solution ». Pour sa part, Spyros Galinos ne veut pas entendre parler d’un troisième camp ni même de l’envois de paquebots qui logeraient les migrants dans le ports. « Il n’en est pas question », tonne-t-il. « Nous bloquerons le port si nécéssaire ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Preuve d’une situation qui dérape, plus d’une vingtaine de réfugiés ont entamé une grève de la faim depuis deux semaines. Pour l’instant, le gouvernement grec fait la sourde oreille alors que le ministre de l’Immigration est de plus en plus contesté. Récemment, le Comité Central du Syriza, le parti de la gauche au pouvoir, a demandé la démission de Yiannis Mouzalas à cause de sa gestion désastreuse dans la crise migratoire… sans succès. « C’est au Premier ministre de décider », a-t-il répondu sachant pertinemment, a souligné la presse grecque, qu’étant très apprécié par Berlin pour avoir accepté de réduire les relocalisations vers l’Allemagne à 70 par mois, le temps de la campagne électorale allemande, il bénéfice d’une certaine protection. D’ou la voie de garage qui lui est offerte, une place au Conseil de l‘Europe en tant que Commissaire européen aux droits de l’homme. Pour certains il s’agit là d’un véritable gag !

Source : Lalibre.be

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz