FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 24 novembre 2017

On est parfois surpris des extrapolations faites à partir du récit de la Nativité.

« l’enfant de Bethléem est souvent intronisé comme le premier nouveau-né représentant des « sans papiers », alors que Joseph et son épouse Marie se sont rendus à Bethléem, à la demande des autorités romaines, pour se faire enregistrer !

L’amalgame anachronique de concepts idéologiques modernes avec les événements autour de la naissance d’un petit enfant de Judée, nommé Yeshua, déformera la réalité historique et le sens spirituel de l’événement.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je ne parle pas ici de certaines récupérations hasardeuses d’un enfant Jésus subitement privé de sa judéïté et de son époque, pour le transformer en réfugié du Moyen Orient. Arafat a abondamment procédé à une captation d’héritage spirituel en faisant de Jésus le premier feddayin palestinien !

Mais on trouve parfois des commentaires de presse qui intronisent l’enfant de Bethléem comme le premier nouveau-né représentant des « sans papiers ». Retournement de situation plutôt paradoxal lorsque l’on peut lire dans les évangiles que Joseph et son épouse Marie se sont rendus à Bethléem, à la demande des autorités romaines, précisément pour y décliner leur identité et se faire enregistrer officiellement avec leur fils!

C’est dans le même ordre d’idées que le 19ème siècle n’a pas hésité à mythologiser Joseph, père adoptif de Jésus : du simple fait qu’il était charpentier, il s’est retrouvé promu figure emblématique des prolétaires. A tort, car s’il est vrai que tout travailleur, même au bas de l’échelle sociale est digne de reconnaissance et de respect, on sait aujourd’hui que le statut de charpentier dans la Judée du 1er siècle est plutôt celui d’un homme instruit et aisé, qui gagne bien sa vie, car sa compétence artisanale est polyvalente : il est performant dans la construction de poutraisons comme dans la fabrication de meubles et d’objets d’art, parfois même dans la taille de pierres.

Quoi qu’il en soit, Jésus est effectivement porteur d’espérance, mais pas en étant récupéré au service d’un esprit partisan. Cela veut dire que l’utilisation  biaisée du récit de la Nativité confirme toute la fragilité de cet événement survenu dans la plus grande humilité. Mais cette vulnérabilité fait partie avec tout le réalisme possible de l’identité de Jésus et de la mission qu’il a assumée. Nous savons que cet enfant instruit dans la Torah est devenu le  maître d’un nouvel art de vivre au sein d’un peuple témoin environné de nations païennes hostiles. Jésus a clairement choisi de dépasser tous les clivages, anciens et modernes, pour offrir à tous un chemin d’humanité solidaire libéré des manipulations politiciennes et axé sur la réalité à venir appelée Royaume de Dieu.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz