FLASH
[21/02/2018] Cauchemar absolu pour BDS : Intel investi 5 milliards de dollars pour ouvrir une usine en Israël  |  Mali: 2 soldats français ont été tués par des islamistes, en sautant sur une bombe artisanale  |  [20/02/2018] Danemark : Le suspect qui a attaqué un couple à la hache a été arrêté – oups! C’est encore un musulman  |  Effet Trump : La confiance des petites entreprises atteint un sommet record début 2018 après la victoire de la réforme fiscale de Trump  |  La nuit dernière, Tsahal a arrêté 7 terroristes musulmans en Judée-Samarie, recherchés pour implication dans des attaques terroristes et des violents troubles contre des civils et le personnel de sécurité  |  [19/02/2018] Logique : Israël supprime les subventions de l’Etat à un théâtre arabe anti-israélien de Haifa  |  En ½ siècle, le monde est passé de 75% à 9% de la population qui vit dans l’extrême pauvreté  |  Russie : L’Etat islamique revendique l’attentat dans une église du Dagestan qui a fait 5 morts  |  [18/02/2018] Une roquette vient d’être tirée depuis Gaza vers Israël. Les sirènes ont été déclenchées à Sderot et Sha’ar Hanegev  |  Judée Samarie : un terroriste islamiste palestinien muni d’un fusil automatique arrêté devant un tribunal militaire  |  Russie : Un homme ouvre le feu à la sortie d’une église au Daguestan. Au moins 4 morts et 4 blessés  |  Comment dire ça aux médias sans déclencher des crises d’apoplexie : Macron en baisse de 6 points dans les sondages. Trump en hausse de 3 points  |  [17/02/2018] Une roquette tirée depuis Gaza dans le sud d’Israël a atteint une maison d’Ohr Haner, et s’est coincée sur le toit, aucun blessé  |  Plusieurs sirènes ont été activées ce soir au sud d’Israël, forçant les gens d’environ 10 communautés à se réfugier dans les abris – tout ça parce que les Arabes passent leur temps à chercher à tuer des juifs  |  Une roquette tirée de Gaza vers des habitations au sud d’Israël a explosé près d’une maison de Sha’ar Hanegev – pas de victimes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 25 novembre 2017

Il y a peu de bonnes nouvelles à commenter ces temps derniers.

Les tensions montent au Proche-Orient où les effets du désastre Obama n’en finissent pas de provoquer leurs effets délétères: et si la destruction de l’Etat Islamique est une bonne nouvelle, celle-ci s’accompagne d’une avancée de l’Iran des mollahs vers une hégémonie régionale qu’il devient urgent de contrer (je reviendrai sur le sujet).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Si la révolution enclenchée par Mohamed ben Salman en Arabie Saoudite est elle-même prometteuse et constitue le résultat le plus fécond du sommet de Riyad voulu par Donald Trump, et tenu au mois de mai dernier, l’Egypte doit toujours affronter des troubles islamistes dans le Sinaï [NDLR : Guy Millière a rédigé cet article avant l’attentat qui a fait 235 morts à la mosquée Al Rawdah  au nord Sinaï], et la Libye de l’après Kadhafi continue à sombrer, déchirée entre groupes djihadistes, striée de nouveaux marchés aux esclaves et de trafics de passeurs entassant des êtres humains sur des bateaux rouillés pour les envoyer vers l’Italie qui, en toujours davantage d’endroits, ressemble de moins en moins à l’Italie et subit ce qui ressemble de plus en plus nettement à une irrépressible invasion.

La plupart des pays d’Europe sont gouvernés par des gens médiocres et indignes au milieu desquels Emmanuel Macron pourrait ne pas paraître comme le plus lamentable tant les autres sont nuls. La très lamentable Angela Merkel que d’aucuns présentent encore parfois comme ayant incarné une vision d’avenir pour le continent achève sa carrière politique dans un naufrage pleinement mérité, mais laisse son pays dans un état crépusculaire et incertain.

Certains commentateurs voient le futur sous un angle chinois, s’extasient devant la toute puissance dont se dote Xi Jinping, oublient délibérément la dimension nationaliste et socialiste de son discours, et font comme s’ils ne voyaient pas que la Chine est confrontée à des problèmes majeurs, dont le principal est sans doute le vieillissement accéléré de la population.

Ces mêmes commentateurs se refusent à voir le courage et la lucidité de l’actuel Président des Etats-Unis, et parlent de lui avec la même haine fielleuse que celle dont ils usaient lorsqu’ils parlaient de Ronald Reagan dans les années 1980.

Ils n’en finissent pas d’espérer la chute : Donald Trump, pour eux, est un imposteur, et le monde serait plus beau si une crapule corrompue de l’acabit d’Hillary Clinton avait succédé à Barack Obama et avait fini le travail cloacal commencé par celui-ci.

  • Comment pourraient-ils ne pas admirer un homme qui, en huit ans, a doublé la dette du gouvernement des Etats-Unis, augmenté le nombre des assistés de plus de trente pour cent, aiguisé chez les noirs le racisme anti-blanc, disséminé un esprit de violence aux conséquences sanglantes, facilité la création de l’Etat Islamique qui, outre les massacres qu’il a commis en Irak et en Syrie, a permis à l’Europe de connaître une vague sans précédents d’attentats ponctués du cri Allahou Akbar.
  • Comment pourraient ils ne pas trouver remarquable l’avancée de la Corée du Nord vers des moyens nucléaires lui permettant désormais de frapper à des milliers de kilomètres de son territoire, et les cadeaux par centaines de milliards de dollars faits aux mollahs iraniens et, par leur biais, au Hezbollah, à al Qaïda et au Hamas?
  • Comment pourraient-ils ne pas détester et traîner dans la boue un homme qui essaie de remettre de l’ordre et de rendre le monde plus sûr pour la liberté et plus propice à la prospérité?

Il y a peu de bonnes nouvelles à commenter ces temps derniers.

Mais la présence de Donald Trump à la Maison Blanche est une excellente nouvelle.

La révolution en cours en Arabie Saoudite est une autre excellente nouvelle.

Le naufrage d’Angela Merkel est une nouvelle réjouissante, quand bien même il annonce une continuation, voire une accentuation, du crépuscule allemand.

D’autres bonnes nouvelles existent :

  • Binyamin Netanyahou, l’un des grands hommes d’Etat de ce temps est Premier ministre d’Israël,
  • Abd el Fattah al-Sissi est à la tête de l’Egypte et travaille en partenariat avec Mohammed ben Salman,
  • Un front anti-iranien prend forme dans le monde sunnite et se rapproche d’Israël.

Une autre bonne nouvelle est, semble-t-il, passée inaperçue et doit être soulignée : l’imposture climatique a du plomb dans l’aile.

Climat : Angela Merkel et Emmanuel Macron y ont réaffirmé leur volonté de “sauver la planète”, eux qui ne parviennent même pas à sauver leurs propres pays

Un sommet appelé COP 23 s’est voici peu tenu à Bonn, dans la continuité de l’accord de Paris passé il y a deux ans. Angela Merkel et Emmanuel Macron y ont réaffirmé leur volonté de “sauver la planète”, eux qui ne parviennent même pas à sauver leurs propres pays, mais ils n’ont pas pu donner d’argent supplémentaire, et la machine à redistribuer de l’argent des pays riches vers les dictatures des pays pauvres au nom de la “lutte contre le réchauffement global anthropique” qui n’existe pas est grippée, la machine à produire de la propagande sur la base de modèles informatiques biaisés est grippée aussi.

En marge du sommet de Bonn, des scientifiques qui refusent de se comporter en charlatans se sont réunis, ont fêté une victoire pour la science. Ils ont remercié l’homme grâce à qui la machine à redistribuer la machine à produire de la propagande est grippée : Donald Trump, bien sûr.

Craig Rucker, directeur du Committee for a Constructive Tomorrow, Lord Christopher Monckton, directeur du Science and Public Policy Institute, et Marc Morano, responsable de l’excellent site climatedepot.com, ont à cette occasion levé leur verre en l’honneur du quarante-cinquième Président des Etats-Unis. 

La révolution Trump ne fait que commencer. Le monde en a bien besoin.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz