FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 novembre 2017

Mercredi 17 septembre 2014, un ministre de François Hollande du nom d’Emmanuel Macron insulte les ouvrières de l’entreprise Gad, et les traite d’ « illettrées » sur Europe 1.

Le député PS de l’Ardèche, Olivier Dussopt interpelle alors le ministre de l’Économie dans les couloirs de l’Assemblée et le traite de connard, selon le Canard enchaîné.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Je me nomme Olivier Dussopt, je suis député de l’Ardèche. Ma mère est ouvrière, [elle] n’a pas de diplôme et [elle] a été licenciée à deux reprises. Vous l’avez insultée, ce matin sur Europe 1. »

Puis Dussopt lui lance qu’il « a eu un comportement de connard » et qu’il « a fait preuve de mépris », propos qu’il confirmera à Europe 1.

Personne, à l’époque, ne fera remarquer que si la mère de Dussopt a été licenciée deux fois c’est par la faute de la politique économique du parti auquel appartient son fils Olivier, car en France, les journalistes couchent dans le même lit idéologique que ces politiciens irresponsables qui ne comprennent rien ni à leurs actions ni aux conséquences tragiques de leurs actions, et font campagne comme les sauveurs des problèmes qu’ils ont créés.

Buvant son mépris naturel pour les petites gens – Hollande les avait traitées de « sans dents » – Macron s’excuse le jour même, et affirme « avoir commis une erreur de débutant », erreur de débutant immédiatement acceptée et pardonnée par ces mêmes médias qui ne reconnaissent pas ce droit au président Trump, débutant lui aussi, à un poste infiniment plus difficile que ministre du pays de seconde zone que la France est devenue – merci au socialisme et à la « droite socialiste ».

Vendredi 24 novembre, un président français du nom d’Emmanuel Macron (qui ne laissera pas plus son nom dans les mémoires que celui de son prédécesseur), a nommé Olivier Dussopt au poste de Secrétaire d’Etat.

La lâcheté politique n’ayant aucune limite du fait que les politiciens ont soigneusement verrouillé le système pour ne pas avoir à être tenus responsables – ni de leurs mensonges, ni de leurs échecs, ni de leurs bassesses – on notera avec amusement qu’un socialiste entre dans un gouvernement dirigé par un Premier ministre de droite et tout ce beau monde s’entend très bien – sur le dos de Français médusés, impuissants ou consentants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz