Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 novembre 2017

A voir le nombre croissant d’abonnés à notre fil Twitter, Dreuz attire constamment de nouveaux lecteurs.

Cet article s’adresse à eux, et il m’a été inspiré par mon expérience personnelle alors que je recherchais une nouvelle application pour nettoyer le disque dur de mon MacBook.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Nous l’avons tous constaté,

  • Les grands médias ont tourné casaque, ils ne sont plus des organes de diffusion d’une information neutre et objective.
  • Les journalistes se considèrent désormais habités d’une mission de protection de la société contre ce qu’ils perçoivent comme le plus grand danger : l’extrême droite, et c’est ainsi qu’ils s’autorisent à dissimuler certaines informations.
  • Ils n’hésitent plus à trier et à enterrer les faits qu’ils ne veulent pas que le public apprenne, même si ces informations sont essentielles.
  • Ils emploient des mots qui ne sont pas strictement mensongers, mais qui présentent les faits de telles sortes que le lecteur ne puisse pas comprendre ce qui s’est vraiment passé (le plus significatif est symbolisé par les gros titres de la BBC écrivant « Un Palestinien abattu par des soldats israéliens » lorsqu’un terroriste est tué au moment de commettre un attentat).
  • Et il arrive de temps en temps aux journalistes de fabriquer des Fake News, c’est à dire des informations qu’ils savent ne pas être vraies – à ne pas confondre avec des fausses informations résultant d’une erreur manifeste.
  • Enfin, les médias, dans leur tentative de retrouver le monopole de l’information qu’ils ont perdue, monopole qui leur permettait ce contrôle sur ce qu’ils décident que vous devez apprendre et ce que vous ne devez pas savoir, calomnient les médias de nouvelle génération, les pures players internet comme Dreuz.info, Breitbart, etc.
  • Les nouveaux médias sont accusés à l’emporte-pièce d’appartenir à l’extrême-droite même s’ils la combattent (parce que lire un média d’extrême droite est une chose forcément honteuse), de diffuser des fausses nouvelles mêmes si les nouvelles qu’ils publient sont sourcées, et de désinformer – même si les accusateurs utilisent le mensonge pour affirmer que la « fichue sphère » désinforme.

Comment s’y retrouver dans cette jungle ?

Légende : « Enfant palestinien qui nettoie le sang de son frère massacré par les Israéliens »

Cette photo est un faux. Il a vite été débunké : la photo a été détournée. La légende originale, publiée un an plus tôt par le photographe Rj Stitt (500px.com/palestinian-kid-by-rj-stitt) disait : « Enfant palestinien en train de nettoyer le sol après l’abattage d’une vache dans l’abattoir de ses parents, Nr Ramallah, Palestine.” Mais pour le savoir, il fallait avoir lu la fâcheuse sphère : les grands médias n’ont jamais rectifié la manipulation.

Comment faire donc, lorsque Le Monde dit qu’il ne faut pas faire confiance à Dreuz.info, lequel apporte la preuve que Le Monde dissimule des informations ?

Pour vous répondre, j’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle :

  • La bonne nouvelle est qu’il est possible de faire le tri, de savoir à qui se fier et de qui se méfier, sans pour autant être un spécialiste surinformé.
  • La mauvaise nouvelle est que cela prend du temps.

Ce matin disais-je en introduction, je cherchais une application pour nettoyer mon disque dur et libérer de la place. J’ai procédé comme je le fais pour toutes mes recherches :

  1. Je suis allé visiter un site qui présente les meilleures applications du moment.
  2. Mais je ne me suis pas arrêté là. Je suis allé lire des tests sur quatre autres sites afin de recouper l’information. Pourquoi ? Pour éviter d’être manipulé.
  3. Je ne veux pas être désinformé par un site payé par un développeur pour bien noter son produit comme il existe des médias dont les propriétaires font des affaires avec des Etats arabes et ne publieront jamais ce qui accuse ces mêmes Etats,
  4. Je ne veux pas être mal informé par un journaliste qui ne sait pas de quoi il parle, comme ces experts anti-américains primaires qui ridiculisent Trump sans comprendre ce qu’il fait,
  5. Je ne veux pas être trompé par un journaliste qui a des préférences personnelles et veut me les imposer en me leurrant avec un faux test, comme ces reporters militants qui veulent me faire croire que le socialisme est source de bien être.
  6. Lorsque plusieurs sites s’accordent pour dire qu’une ou deux applications sont les meilleures, je m’arrête dans mes recherches, car je considère que ce croisement d’informations m’apporte la fiabilité que je recherche.
  7. La prochaine fois que je chercherai une application, j’irai en priorité lire les deux sites en question. S’ils maintiennent dans le temps leur crédibilité, alors je n’aurais plus besoin, dans le futur, de perdre du temps en longues recherches.

Tout ceci s’applique à l’information. C’est comme cela que vous devez tester l’honnêteté et la fiabilité des médias – oui, Dreuz aussi – nous n’échappons pas à la règle et vous devez vérifier si ce que nous publions est vrai ou faux.

Respectez la règle d’or

  • Si un site vous cache une information une fois, honte sur lui. S’il vous cache l’information deux fois, honte sur vous si vous continuez à lui faire confiance.
  • Si Le Monde ne diffuse pas une information importante que vous avez lue sur Dreuz, et dont vous avez vérifié qu’elle est exacte par croisement – comme pour ma recherche d’applications – et si vous continuez à lire Le Monde, honte sur vous, nous ne méritez pas d’être bien informé.

Conclusion

Pour vous empêcher de vous apercevoir que des informations importantes sont absentes du Monde, ce dernier tente – avec son Décodex – de vous inciter à ne pas aller lire ce qui est écrit sur Dreuz, en affirmant que nos informations ne sont pas fiables.

Si vous avez envie de savoir ce qu’a réalisé le président Trump en un an, que Le Monde écrit qu’il n’a rien fait de bien, et que vous ne lisez pas les accomplissements de Trump publiés par Dreuz, parce que Le Monde vous a convaincu de ne pas le faire, Le Monde a gagné. Mais le perdant n’est pas Dreuz, c’est vous !

La gauche joue ainsi la mère la morale en accusant les autres de ses propres travers.

  • On le découvre avec le scandale du racisme anti-blanc applaudi par les antiracistes,
  • avec les agressions sexuelles commises par des célébrités et politiciens de gauche qui défendent la cause des femmes,
  • avec l’invention de l’antisionisme comme paravent de leur antisémitisme,
  • avec les actes de pédophilie autour du défunt patron du Monde Pierre Bergé qui défendait l’adoption d’enfants par des hommes homosexuels,
  • avec le soutien aux organisations terroristes et aux Palestiniens tueurs de juifs par des militants contre la peine de mort,
  • avec les immenses fraudes fiscales et magouilles immobilières de socialistes qui votent la solidarité et la redistribution des richesses,
  • avec un gouvernement qui envoie l’armée défendre les frontières du Mali et ouvre celles de la France,
  • avec un gouvernement qui veut sauver la planète du réchauffement et laisse les banlieues s’enflammer,
  • avec des athées qui soutiennent les prières de rue, des féministes qui aident les musulmans à emprisonner leurs femmes, des multiculturalistes qui luttent pour détruire la culture chrétienne,
  • et avec Le Monde qui accuse la « fâcheuse sphère » de désinformation pour mieux cacher la sienne.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz