Quantcast
Publié par Yoann Saby le 27 novembre 2017

Julien Cohen, comme beaucoup de français de confession juive, n’a pas besoin d’écrire le mot juif pour recevoir les insultes des antisémites/antisionistes sur les réseaux sociaux.

L’évolution de l’antisémitisme sur internet me fait penser à la montée de l’antisémitisme avant la Deuxième Guerre mondiale. Jamais il n’a été aussi fort au 21e siècle, c’est à se demander quelle sera l’étape suivante.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Voici des captures d’écran en réponse aux commentaires que Julien a laissés sur Facebook, suite à la publication d’un athlète français, Patrice Quarteron, dont la vidéo est magique, et d’un patriotisme à toute épreuve.

 

 

Parmi ces antisémites, un a retenu mon attention. Quand j’ai vu son commentaire de haine qui salue Adolf Hitler, il s’appelle Mohamed El Khandouki :

J’ai essayé de discuter avec lui, mais je pense qu’on ne parle pas la même langue :

Puis je me suis rendu sur son profil où j’ai vu cette photo :

Ceci n’est pas un soldat de Tsahal, mais un soldat américain en Afghanistan, et cette horreur a été dénoncée par le The New Yorker en 2011. C’est bien la preuve : s’ils doivent recourir à des fausses images pour accuser Israël, c’est qu’il n’existe rien de vrai dans leurs accusations.

J’espère que cet antisémite sera condamné, car jamais l’antisémitisme n’a été aussi fort, il faut arrêter de fermer les yeux.

Virtuel ou pas, ceci a un impact sur la vie de chacun. Et cela doit être dénoncé et condamné.

El Khandouki joue aussi dans L’équipe de football AS des Cheminots ST Germainois. Il déshonore l’équipe, il doit en être exclu.

Sur son profil, il indique qu’il travaille à la SNCF. La SNCF ne peut pas employer un néo-nazi, cela rappelle trop l’époque où elle mettait ses trains à disposition des nazis pour transporter les Français juifs vers les camps de la mort.

J’invite les lecteurs de Dreuz.info à signaler à la direction de la SNCF qui est leur salarié.

Siège SNCF : 2 place aux Etoiles, 93200 Saint Denis.
Numéro de téléphone : 01 85 07 80 01

Vous pouvez aussi interpeller la SNCF sur Twitter avec le lien de cet article :

@GroupeSNCF
@Voyagessncf_bp
@SNCF_Recrute

Puis vous pouvez écrire ou téléphoner au BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme):

19 Rue Saint George, 75009 Paris.
Téléphone: +33 6 63 88 30 29 et +33 1 44 84 90 66

Vous pouvez également déclarer l’acte antisémite sur leur site Internet en cliquant sur ce lien : bnvca.org/declaration-acte

Je l’ai fait.

Mais si l’on est nombreux à contacter la SNCF et cette association, je pense que nous pouvons arriver à faire en sorte qu’il soit condamné par la justice et que la SNCF ne veuille plus de lui dans ses rangs.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Yoann Saby pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz